Abonnement Nous Contacter Participer Petites annonces Publications légales Extranet

YONNE

[Article mis en ligne le 24-01-2019]

Concours général agricole

Les vins de l’Yonne choisis pour la grande finale

photo article
La concentration est de mise pour sélectionner les meilleurs vins pour le Concours Général Agricole.
photo article
Une centaine de jurés étaient présents pour la présélection des vins icaunais.

306 vins icaunais ont été dégustés le 16 janvier : présélection pour le Concours général agricole de Paris. Les vins retenus seront soumis au test final le 24 février au Salon International de l’Agriculture pour tenter d’obtenir une précieuse médaille.

C’est dans une ambiance joyeuse que les vins de l’Yonne ont passé le premier test pour accéder à la médaille tant espérée du Concours général agricole. Avec un millésime 2018 aussi prometteur, le monde viticole affiche un sourire soulagé en goûtant les vins de 2017 et 2016. « 2018 nous permet enfin de refaire les stocks et reconquérir les marchés. Justement, une médaille au Concours général agricole est un indicateur reconnu par les professionnels, même à l’international » a introduit Jean-Baptiste Thibaut, viticulteur à Quenne et élu à la Chambre d’agriculture.

Une très bonne participation
La centaine de jurés présents comptant viticulteurs, restaurateurs, œnologues, professionnels ou autres, étaient répartis sur 24 tables pour déguster des vins par appellation ou par catégorie. Le millésime 2017 est concerné par le concours cette année, sauf pour les Grand crus et l’appellation Irancy, du millésime 2016, et les crémants de Bourgogne, millésimés ou non. Alors que l’an dernier, une soixantaine de viticulteurs avaient soumis leurs échantillons, cette année, 83 viticulteurs ont inscrit leurs breuvages, parmi eux 11 le faisaient pour la première fois, principalement des jeunes installés. Un regain d’intérêt très apprécié. « On s’attendait à avoir moins d’échantillons, 306 vins inscrits, c’est pas mal, et pourtant, il y a eu un épisode de gel en 2017 qui a beaucoup impacté la production. L’an dernier, sur le millésime 2016, il y avait seulement 230 vins » explique Armelle Naudier, en charge de la participation des produits du département au Concours général agricole.

La suite au prochain épisode
À chaque table, les jurés observent, sentent, et goûtent les bouteilles anonymes de leur catégorie, identifiées par un numéro d’échantillon. Chacun note son appréciation sur les différents critères et attribue une note générale. Suite à quoi les quatre jurés mettent leurs impressions en commun pour « élire » 50 à 60 % des échantillons. À une table sélectionnant les crémants de Bourgogne, les avis des quatre jurés se rejoignent. « Sur les onze que nous avons goûtés, quatre étaient excellents, deux étaient bons et les cinq autres moyens. On en a donc sélectionné six ! » Les échantillons validés iront tout droit à Paris pour tenter de recevoir une médaille de bronze, argent ou or au concours final du 24 février. D’ailleurs, les inscriptions pour être juré lors de la finale du concours général agricole sont ouvertes jusqu’au 5 février (pour plus de renseignements, Armelle Naudier : a.naudier@yonne.chambagri.fr ou 03 86 94 28 47).

Orianne Mouton

votre publicité
photo article

Viticole - Tractoriste : un autre métier de la vigne

[En ligne le 13-08-2019]

photo article

Viticulture - Coup de chaud sur les vignes

[En ligne le 08-08-2019]

photo article

Viticulture - De la vigne au verre

[En ligne le 08-08-2019]

RECHERCHE

ÉDITION N°1541

La une

LIENS EXTERNES

METEO

PUBLICITE

votre publicité

NEWSLETTER

Inscrivez vous à la Newsletter pour être toujours informé

Réseaux