Abonnement Nous Contacter Participer Petites annonces Publications légales Extranet

YONNE

[Article mis en ligne le 30-04-2020]

Viticulture

Le vin aussi a droit à son drive

photo article
( Crédit photo : BIVB ) Pierre-Louis Bersan (à droite) aux côtés de son père Jean-François, a mis en place un système de drive qu’il poursuivra au-delà du confinement.
photo article
Toute la gamme des vins proposés par le domaine est accessible sur le drive. Les commandes sont ensuite livrées ou retirées directement au domaine.

Pour faire face à la baisse de la fréquentation de son caveau, depuis le début de la période de confinement, et pour continuer à satisfaire ses clients, Pierre-Louis Bersan, vigneron à Saint-Bris-le-Vineux a eu l’idée de mettre en place un système de drive. Ce dernier assure également des livraisons autour d’Auxerre et même ponctuellement à Paris.

Et si le maître mot qui ressortait de toute cette crise sanitaire était l’adaptation ? Une chose est sûre, c’est que pour faire face à cette période de confinement qui dure depuis plus de 45 jours, beaucoup ont dû et ont su s’adapter pour poursuivre, parfois tant bien que mal, leurs activités.
À Saint-Bris-le-Vineux, Pierre-Louis Bersan, vigneron, a eu l’idée de mettre en place un système de drive pour continuer de satisfaire ses clients. « Je me rendais bien compte que la période de confinement allait être longue pour tout le monde. Alors, l’idée était de pouvoir trouver une solution pour nos clients afin qu’ils continuent à prendre du plaisir à travers des dégustations de vins à la maison », explique-t-il.

Permettre l’achat du vin en toute sécurité
Si, depuis plusieurs années, Pierre-Louis Bersan avait déjà une boutique en ligne, le viticulteur n’avait jamais pris le temps de mettre en place le système de drive. « Cela me trottait dans la tête depuis un petit moment. Avec le confinement, je me suis dit que c’était le bon moment de mettre ce système en place. Et cela fonctionne très bien », assure-t-il. « Les clients sont contents et les commandes sont régulières. C’est un atout. Cela permet de rester en contact avec les clients et pour eux de continuer à pouvoir acheter nos vins et de les déguster ».
Aussi, avec le drive, les gestes barrières sont plus simples à respecter. « Le paiement se fait en ligne. C’est un avantage car il n’y a pas de contact à travers de l’espèce, des chèques ou un TPE. Et lorsque les clients arrivent pour récupérer leurs commandes, ils se garent dans la cour du domaine, ouvrent leur coffre et moi je charge le vin dans la voiture. Il n’y a aucun contact », détaille Pierre-Louis Bersan.
Quant aux créneaux pour récupérer sa commande ? « C’est du lundi au samedi », répond-il. « Le système est le même que pour les drives de grandes surfaces, c’est-à-dire que l’on valide son panier, puis on choisit le jour et le créneau horaire pour venir récupérer la marchandise. C’est toutes les trente minutes, du lundi au vendredi de 8 heures à midi et de 14 heures à 17 heures, et le samedi de 10 heures à midi et de 15 heures à 17 heures ». Avec des prix similaires à ceux trouvés au caveau, « car je n’ai pas d’intermédiaire ».
Un système de drive qui se maintiendra après le confinement pour le domaine PL et JF Bersan. « Ça peut être pratique pour certains clients, comme les habitués qui n’ont pas forcément beaucoup de temps », poursuit Pierre-Louis Bersan.

Des livraisons… jusqu’à Paris
Outre le drive, Pierre-Louis Bersan a également mis en place les livraisons, durant le confinement, pour Auxerre et ses alentours, dans un rayon de 30 km, « avec un minimum de 12 bouteilles achetées », précise-t-il. « Je fais une à deux livraisons par semaine. La vigne continue durant cette période, nous avons beaucoup de travail. Alors, les livraisons se font entre les passages de tracteur et les manipulations dans les vignes ».
Mais les livraisons proposées par le domaine ne s’arrêtent pas là. « Nous avons eu l’idée de faire pareil pour Paris, car nous avions eu quelques commandes en ligne pour aller livrer nos clients parisiens par transporteur », indique Pierre-Louis Bersan. « Nous nous sommes dit que plutôt que faire travailler un transporteur, dans cette période compliquée pour les transports, pourquoi ne pas y aller nous-même et proposer la livraison à nos clients parisiens. Et ça a très bien fonctionné, à tel point que nous y sommes déjà allés trois fois alors que nous pensions n’y aller qu’une seule fois (durant la période de confinement) ».
Avec une bonne dizaine de commandes à livrer à chaque trajet, le vigneron est certain de livrer à nouveau rapidement le secteur parisien.
Un service que le domaine n’est pourtant pas certain de poursuivre une fois le déconfinement prononcé. « Ce sera compliqué de continuer même s’il y a une grosse demande. En ce moment, c’est agréable de livrer car la circulation est facile sur Paris », sourit-il. « Mais quand toute l’activité aura repris, cela sera beaucoup plus compliqué à assurer. C’est à méditer », conclut Pierre-Louis Bersan.

Les commandes du drive du domaine PL et JF Bersan peuvent être récupérées du lundi au vendredi, de 8 heures à midi et de 14 heures à 17 heures, et le samedi de 10 heures à midi et de 15 heures à 17 heures.

Christopher Levé

photo article

Vins de Bourgogne - Pas de catastrophisme

[En ligne le 02-07-2020]

photo article

Viticulture - Les formations reprennent au CFPPA

[En ligne le 25-06-2020]

Viticulture - Les caveaux à nouveau ouverts au public

[En ligne le 25-06-2020]

RECHERCHE

ÉDITION N°1585

La une

LIENS EXTERNES

METEO

PUBLICITE

votre publicité

NEWSLETTER

Inscrivez vous à la Newsletter pour être toujours informé

Réseaux