Abonnement Nous Contacter Participer Petites annonces Publications légales Extranet

NIEVRE

[Article mis en ligne le 21-02-2019]

Action syndicale

La FDSEA et les JA mettent les pieds dans le plat

photo article
La délégation de la FDSEA et des JA devant le Buffalo de Varennes-Vauzelles.
photo article
David Flaud, le manager joue la carte de la transparence et présente ses produits.

Une action coup de poing a été menée par le syndicat des exploitants agricoles et les JA le 19 février dernier dans les cuisines de deux chaînes de restaurants à Varennes-Vauzelles en périphérie de Nevers. Une action locale qui répond à l’appel lancé par la FNB au niveau national.

La FNB avait prévenu et elle est passée à l’action. En octobre dernier, la Fédération Nationale Bovine avait demandé par courrier aux principaux acteurs de la restauration hors domicile (RHD) l’origine des viandes servies en insistant sur la nécessité d’augmenter la part de français, mais aussi de connaître les prix d’achat et les prix pratiqués dans le but de gagner en transparence dans la filière. Cet appel de la FNB intervient dans un contexte de forte augmentation de l’importation de viande étrangère dans notre pays. De janvier à octobre 2018, les importations ont augmenté de 4 %. Selon les chiffres de l’Institut de l’Élevage, la France importerait en majorité de la viande en provenance des Pays-Bas, suivit de l’Irlande et de l’Allemagne. La FNB avait souhaité également se mobiliser en raison du rôle croissant que jouent ces acteurs de la RHD. Les Français consomment plus de viande bovine en dehors du domicile. La consommation globale a même augmenté de 2 % toujours selon ce même Institut. Une relance a été faite en décembre mais ces acteurs n’avaient pas souhaité répondre. C’est pour cette raison que la FNB a lancé le 19 février un appel national auprès des syndicats agricoles.

Des réponses en demi-teinte
Rendez-vous avait donc été pris ce mardi 19 février vers 14 h devant le Buffalo Grill de Varennes-Vauzelles avec un objectif : vérifier l’origine des produits de cette chaîne de restauration. À l’intérieur David Flaud, le manager joue le jeu de la transparence et répond aux questions de la délégation FDSEA-JA. «Je n’ai rien à cacher» dit-il d’entrée. «Entre 60 et 70 % de ma viande est d’origine France. Je précise que ce n’est pas uniquement en viande hachée. Je travaille aussi la bavette, ou les onglets par exemple. Le reste (soit 40 %) est importé de Belgique, des Pays-Bas». «Mais pourquoi pas faire plus ?» l’interroge l’un des visiteurs du jour. «Je n’ai pas beaucoup de marge de manœuvre. Je travaille avec un contrat de franchise et un de dépannage. J’ai un peu plus de liberté avec mon contrat de dépannage mais le volume est limité» répond le manager conscient du problème. Ce dernier s’est engagé à faire remonter au plus vite auprès de sa hiérarchie la demande des syndicats.
La délégation s’est ensuite rendue chez « Courtepaille » où l’accueil a été un peu plus froid. Sans doute pas très alaise par cette visite surprise, les dirigeants ont admis que 40 % de leur viande était d’origine France.
Quoi qu’il en soit, la mobilisation, aura porté ses fruits car la FNB a annoncé hier qu’un rendez-vous avec la DRH nationale de «Courtepaille» a d’ores et déjà été convenu.

Théophile Mercier

votre publicité
photo article

FDSEA 89 - Des animatrices PAC surbookées

[En ligne le 16-05-2019]

photo article

Rendez-vous - Assemblée générale de la FDSA

[En ligne le 16-05-2019]

Emploi saisonnier - Résultat de l’enquête régionale

[En ligne le 16-05-2019]

RECHERCHE

ÉDITION N°1527

La une

LIENS EXTERNES

METEO

PUBLICITE

votre publicité

NEWSLETTER

Inscrivez vous à la Newsletter pour être toujours informé

Réseaux