Abonnement Nous Contacter Participer Petites annonces Publications légales Extranet

COTE D'OR

[Article mis en ligne le 26-03-2020]

Syndicalisme

Face au coronavirus, comme tous les autres jours, nous répondons présents

…et nous saurons le rappeler au Gouvernement après la crise

La crise que traverse le monde en ce moment a mis en lumière les activités essentielles. Je m’associe bien entendu, au nom de la FDSEA21, aux remerciements et encouragements aux personnels soignants et aux personnels assurant les fonctions supports indispensables au domaine médical.
Dans cette épreuve, c’est aussi notre alimentation qui est mise sur le devant de la scène. Nous, agriculteurs, répondons présents pour assurer autant la disponibilité immédiate de produits, que la pérennité des prochaines récoltes. Merci à tous qui continuez à travailler, notamment à ceux qui exercent une activité de commercialisation.

Notre travail est rendu possible par la pleine mobilisation de nos salariés agricoles ; de l’amont agricole qui réussit à assurer un approvisionnement sans faille malgré les conditions ; et de l’aval, qui relève le défi logistique et assure la distribution. Aux noms de tous les agriculteurs, et j’ose espérer au nom de toute la population, je remercie toutes ces personnes, sans lesquelles notre capacité à produire et à distribuer serait largement amoindrie.
Les services de la FDSEA21 demeurent joignables bien que le fonctionnement ait été adapté aux mesures de confinement. N’hésitez pas à nous faire remonter vos difficultés, vos demandes pour fluidifier le travail. Nous cherchons actuellement des solutions pour la campagne de télédéclaration PAC qui s’annonce. Nous mettons aussi tout en œuvre pour maintenir le recrutement de main-d’œuvre, y compris saisonnière, et permettre aux entreprises agricoles de traverser la crise dans les meilleures conditions.
Comme le Président l’a dit lors de sa première intervention télévisuelle, cette guerre sanitaire montre que « confier notre alimentation à d’autres serait une folie ». Nous sommes bien d’accord, au détail près que c’est exactement ce que nous essayons de dire depuis bien trop longtemps sans être entendus. Et puisqu’il faut « repenser notre souveraineté alimentaire française et européenne » et que cela « nécessitera des décisions de rupture [que le Président assumera] », il faut passer de la parole aux actes.
Profitons de cette crise pour rappeler au souvenir de tous que la vocation première de l’agriculture est de produire. Pour cela, nous attendons des décisions fortes sur le budget de la PAC et sur sa répartition, qui ne doit pas seulement comprendre des mesures environnementales, mais une large part de soutien à la production. Mettons aussi enfin réellement en place des principes de simplification et de non surtransposition, car les réglementations tous azimuts minent notre compétitivité. Écoutons les scientifiques pour prendre des décisions éclairées dans le domaine de l’agriculture comme dans tous les domaines, et donnons les moyens financiers et réglementaires à la recherche agricole. Enfin, mesurons les impacts économiques de tous les projets de lois, de réglementations.

Monsieur le Président, l’heure n’est pas aux batailles politiques, mais à l’unité et à la solidarité. Nous sommes tous mobilisés en ce sens. Mais nous sortirons de cette crise. Et à ce moment-là, nous saurons vous rappeler vos propos.

Fabrice Faivre, président de la FDSEA21

Problématiques agricoles - Les messages sont passés

[En ligne le 07-05-2020]

Emploi - Les conditions de versement de la prime exceptionnelle de pouvoir d’achat sont modifiées

[En ligne le 30-04-2020]

Syndicalisme - Assouplir les règles de la PAC face à la sécheresse

[En ligne le 30-04-2020]

RECHERCHE

ÉDITION N°1579

La une

LIENS EXTERNES

METEO

PUBLICITE

votre publicité

NEWSLETTER

Inscrivez vous à la Newsletter pour être toujours informé

Réseaux