Abonnement Nous Contacter Participer Petites annonces Publications légales Extranet

BOURGOGNE

[Article mis en ligne le 18-04-2019]

Insolite

Des potes partent en roulotte

photo article
Après plusieurs mois de travail, la roulotte imaginée par Yves et Jean-Bernard a déjà fière allure.
photo article
Le Someca 40 de 1959 par qui tout a commencé. Après une restauration méticuleuse, il semble sortir d’usine.
photo article
Le coin couchage avec ses deux lits superposés. Mais Jean-Bernard Haratyk n’exclut pas d’y ajouter un troisième lit amovible « au cas où un copain viendrait nous rendre visite pendant le voyage ».
photo article
Tous les détails comptent dans la roulotte… Pour Yves Chatain la déco doit aussi être d’époque.
photo article
Clin d’œil. Ce numéro parfaitement conservé de La Côte d’Or agricole et viticole de juin 1974, un des journaux à l’origine de la création de Terres de Bourgogne, a été découvert dans un petit meuble chiné sur un vide-greniers. Une fois restauré le meuble

Yves et Jean-Bernard, deux retraités bourguignons, sont amis depuis leur adolescence. Leur complicité les a amenés à se lancer dans une aventure insolite : prendre la route en tracteur pour sillonner le nord-est de la France.

Yves Chatain et Jean-Bernard Haratyk sont amis de longue date. Ces deux jeunes retraités ont un parcours très différent. Jean-Bernard, était employé de banque et Yves était entrepreneur Paysagiste. Ce dernier, fils d’agriculteur, s’est récemment lancé dans la restauration et la collection de véhicules anciens, voitures et tracteurs. Une passion, ou plutôt un virus, qu’il a contracté subitement. «Un dimanche matin, je me suis rendu à un rassemblement de véhicules de collection qui était organisé dans le coin. J’y ai vu de nombreux tracteurs, complètement restaurés. Ça m’a provoqué comme un déclic» se souvient Yves. En voyant ces vieilles mécaniques agricoles rutilantes, Yves Chatain a rapidement pensé au tracteur de son père qui dormait depuis des années au fond d’une grange : un Someca SOM40 de 1959. «L’après-midi même, j’ai regonflé les pneus et sorti le tracteur de la grange avec une sangle» se souvient Yves, l’air amusé. «Sur un coup de tête, j’ai décidé de le restaurer». Pour ce tout jeune retraité, cette entreprise aura été un véritable chantier-école. Avec l’aide de l’ami de sa fille, il a pu approfondir ses connaissances en mécanique. Mais surtout, en mettant les mains dans le cambouis, il a mis aussi mis le doigt dans l’engrenage… «Je me suis tellement pris au jeu que j’ai décidé de restaurer un tracteur chaque année» avoue l’ancien paysagiste.
Avec son ami Jean-Bernard, ils se sont lancé un nouveau défi : pourquoi ne pas partir en voyage en tracteur ? Banco ! L’idée est lancée et à chacun sa mission. Jean-Bernard s’occupe de la destination de ce voyage insolite. «J’ai proposé à Yves le Nord, la Belgique, en passant par Verdun. Des coins que je n’ai jamais visités» se souvient Jean-Bernard. «Yves a tout de suite dit oui». Une destination qui l’attirait d’autant plus que ses deux grands-pères ont participé à la grande guerre et à la bataille de Verdun.
De son côté, Yves cherche l’attelage qui conviendra le mieux pour le périple des deux compères. Ce sera une roulotte ! Recherches sur internet, demandes de devis… Yves et Jean-Bernard ne trouvent pas leur bonheur. Ils décident donc de réaliser eux-mêmes l’objet convoité à partir d’un char agricole. Partant de quelques croquis, l’idée est de réaliser une roulotte en bois qui soit le plus authentique possible, sans pour autant sacrifier le confort.
Depuis fin septembre, Yves et Jean-Bernard se retrouvent sous le hangar et s’affairent à la construction de la roulotte des potes. Coin couchage avec deux lits superposés, coin sanitaire avec douche et toilette sèche, coin cuisine avec frigo et réchaud… tout y est pour passer d’agréables moments. Avec toujours le souci d’une déco rétro et l’utilisation du bois comme matériau principal.

Une parenthèse nomade
Après quelques mois de construction la roulotte est quasiment terminée, prête à prendre la route. Le départ est prévu pour début juin, sans date précise. «Nous partirons selon la météo» précisent en chœur les deux voyageurs. «C’est l’avantage d’être en retraite». Pour la durée du voyage, c’est la même chose. Rien n’est défini. «Nous prévoyons une semaine pour aller à Verdun, par les petites routes» prévient Jean-Bernard. «Mais pour le reste du voyage, ce sera l’aventure, au gré des rencontres et des surprises. Mais au minimum, nous serons partis pour un mois». Pas d’itinéraire tracé, retour à la liberté, prendre le temps… voilà ce qui motive les deux amis pour cette parenthèse nomade.

Retrouvez-les sur Facebook : https://www.facebook.com/laroulottedepote/

Frédéric Duclos

photo article

Fête du fromage - Le goût affiné de la fête des fromages de Soumaintrain

[En ligne le 04-07-2019]

photo article

Champignon - La passion du champignon

[En ligne le 07-05-2019]

photo article

Portrait - Vétérinaire rural «Une vocation, presque un sacerdoce»

[En ligne le 11-04-2019]

RECHERCHE

ÉDITION N°1536

La une

LIENS EXTERNES

METEO

PUBLICITE

votre publicité

NEWSLETTER

Inscrivez vous à la Newsletter pour être toujours informé

Réseaux