Abonnement Nous Contacter Participer Petites annonces Publications légales Extranet

BOURGOGNE

[Article mis en ligne le 15-06-2017]

Programme européen Life +

Pour laisser libre cours à la faune aquatique et à la vie

photo article
Passe à poissons de type rampe en enrochements au moulin Cadoux.
photo article
Passe à poissons de type rivière de contournement au moulin Sapin.
photo article
Arasement partiel du seuil du moulin de Templiers.
photo article

Du 31 mai au 2 juin, le Parc naturel régional du Morvan et le Parc naturel régional des Ballons des Vosges, ont convié tous les acteurs du programme européen Life + “Continuité écologique, gestion de bassins versants et faune patrimoniale associée” à dresser le bilan des actions menées, à partager et à échanger pour assurer la réussite des projets en cours et à venir.

Avez-vous déjà rencontré et observé au détour d’un ruisseau l’écrevisse à pied blanc, la moule perlière, la mulette épaisse ? Si vous avez eu cette chance, car ces espèces se font rares, c’est que vous vous trouvez dans un environnement préservé, dans l’une ou l’autre de ces rivières et ruisseaux du Morvan qui ont pu bénéficier du programme européen Life+. Ce programme, d’une durée de six années (2011-2017), a permis au travers d’actions ciblées, de restaurer certaines fonctionnalités des cours d’eau et leurs diverses connexions pour redonner libre cours à la vie aquatique.

Du 31 mai au 2 juin ils étaient nombreux à se réunir en congrès à Beaune, à l’invitation du Parc naturel régional du Morvan et du Parc naturel régional des Ballons des Vosges, soutenus par les agences de l’eau Seine-Normandie, Méditerranée-Corse, le Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, la Dreal BFC et l’Agence française pour la biodiversité. 230 participants venus de toute la France,  d’Europe, de Suisse et des USA même, ont partagé leur expérience, leur expertise  et ont communiqué sur les actions conduites pour la restauration de la continuité écologique dans les bassins versants concernés, sur les plans technique, financier et social.
Ce dernier point est essentiel, car l’acceptabilité sociale d’un projet de restauration  conditionne la réussite d’une opération. Jean-Philippe Caumont, directeur du Parc naturel régional du Morvan, insiste sur «la nécessité de prendre le temps de la discussion avec les propriétaires riverains et toutes les personnes concernées par un tel projet». Dans le Parc régional des Ballons des Vosges, Laurent Seguin observe qu’il «aura fallu cinq années de concertation, de discussions, d’explications et beaucoup de conviction pour rassurer» et faire tomber les défenses sociales et culturelles.  Le programme conduit dans le  Parc naturel régional du Morvan se termine : 14 barrages ont été aménagés, repensés et pour certains éliminés, «en accord avec les propriétaires». Les projets ont été menés essentiellement sur les deux rivières emblématiques de la région Morvan : la Cure et le Cousin. Avec au bilan, la continuité restaurée et effective en totalité sur certaines zones.

«Le modèle du Parc régional à la française fait école», relève le directeur du Parc naturel régional  du Morvan, car il se construit de la base au sommet, les élus étant fortement engagés dès le début et la charte discutée de façon collégiale. Ce qui confère à un Parc régional un ancrage territorial fort et facilite l’engagement des élus et des acteurs locaux.  Le programme européen Life+ «Continuité écologique, gestion de bassins versants et faune patrimoniale associée», à un effet levier sur des initiatives locales qui bénéficient ainsi d’un soutien financier, le tout, apprécie Jean-Philippe Caumont,  «dans un contexte fluide et réactif». L’obligation de résultat est à la mesure du soutien de la commission européenne qui gère en direct ce programme, «on travaille dans un bon climat de confiance et sans intermédiaires». Pendant ces trois jours, les participants à ce colloque de restitution ont ainsi dressé le bilan des actions, envisagé l’avenir, partagé, échangé pour mieux agir et communiquer.
Qu’on ne s’y trompe pas, ce n’est pas une lubie écologiste que cette restauration de l’environnement aquatique de certaines têtes de bassin. La qualité de l’eau, la vie de nos rivières, la richesse et la fonctionnalité du milieu, de notre milieu de vie, en dépendent. Au final, c’est toute la chaîne de vie qui est ainsi préservée. En protégeant l’eau, en préservant ou en restaurant la biodiversité, c’est notre propre espèce que l’on préserve et son avenir sur cette planète. Tout le monde sait par ailleurs, que les petits ruisseaux font les grandes et belles rivières.

Pour en savoir plus

Les sites des Parcs naturels régionaux
Pour le Parc naturel régional du Morvan : la vallée de la Cure et du Cousin.
4 départements concernés, Côte d’Or, Nièvre, Saône-et-Loire, Yonne. 117 communes - 2900 km2 - 51 357 hab.
Pour le Parc naturel régional des Ballons des Vosges : le Plateau des Mille étangs en Franche-Comté.
3 régions concernées : Alsace, Lorraine et Franche-Comté. 4 départements - 187 communes - 2643 m2 - 238 101 hab.

Anne-Marie Klein

votre publicité
photo article

Joigny - Les bouchons de Joigny

[En ligne le 14-09-2017]

photo article

Cuisine Bustronomique - Une cuisine « Bustronomique » qui fait le plein

[En ligne le 24-08-2017]

photo article

Aurochs - se méfier des imitations

[En ligne le 17-08-2017]

RECHERCHE

ÉDITION N°1451

La une

LIENS EXTERNES

METEO

PUBLICITE

votre publicité

NEWSLETTER

Inscrivez vous à la Newsletter pour être toujours informé

Réseaux