Abonnement Nous Contacter Participer Petites annonces Publications légales Extranet

BOURGOGNE

[Article mis en ligne le 15-07-2020]

Revenu

L’objectif de deux Smic est hors d’atteinte

Les revenus bruts par actif agricole non salarié avoisinent plutôt le Smic. Seuls les producteurs de porcs, de volailles standards et deux catégories d’éleveurs laitiers dégagent un revenu de deux Smic brut ou plus.

Le neuvième rapport de l’Observatoire français des prix et des marges étudie la répartition de la valeur ajoutée tout au long de la chaîne de transformation, de la fourche à la fourchette. Il dresse aussi, au fil des 400 pages, l’inventaire des montants des revenus des agriculteurs permis par leurs activités. L’année 2019 a été la première année d’application de la loi Égalim. Celle-ci permet de construire des prix de vente en prenant en compte les coûts de production des agriculteurs sur la base d’indicateurs. Mais dans les faits rien n’a vraiment changé. Si les prix à la consommation des produits alimentaires ont progressé de 2,5 % l’an passé, cette hausse n’a pas profité aux éleveurs et aux agriculteurs : les prix à la production ont augmenté en moyenne de 1,8 % par rapport à 2018 tandis que les prix des moyens de production ont crû de 1,6 %.

Pas de revenu malgré les aides
Les céréaliers, les producteurs de bovins et d’ovins viande et une partie des éleveurs laitiers, ont des revenus plus proches d’un Smic brut par mois que de deux Smic brut par mois. Le résultat courant moyen par Unité de travail agricole non salariée (Utans) des producteurs de blé (des céréaliers très spécialisés dans cette production) est à peine supérieur à 1,1 Smic. En 2018, le résultat courant par Utans (24 600 €) dépassait à peine le montant des aides PAC reçues (23 500 €). La production de blé dur ne permet pas de dégager un revenu malgré les aides. Parmi les catégories d’éleveurs de bovins viande, attardons-nous sur les producteurs de bovins viande spécialisés (un Smic brut/mois/Utans). Leur résultat courant (14 200 €/Utans) est largement inférieur au montant des aides reçues (36 700 €/Utans). En 2019, le coût de production s’élève à 491 € pour 100 kg vifs. Or, l’ensemble des produits (vente des bovins, produits joints et aides attribuées) s’élève à 419 € pour 100 kg vifs, soit un déficit de 72 € par rapport au coût de production. Dans les systèmes « Naisseurs - engraisseurs de jeunes bovins » et « Naisseurs - engraisseurs et cultures », l’objectif de deux Smic brut par Utans n’est pas non plus près d’être atteint. La rémunération par éleveur était respectivement de 1,4 Smic brut et de 1,2 Smic brut. Alors que les aides par Utans s’élèvent à 42 500 €, le résultat courant des producteurs d’ovins viande spécialisés n’excède pas en moyenne 16 300 €. Selon les systèmes, le résultat courant oscille entre 1,1 Smic/Utans (système en zone pastorale et de montagne) et 1,6 Smic/Utans (système pastoral).

Les producteurs de porc bénéficient de la hausse des prix
L’augmentation des aides de 4-5 000 € par Utans depuis 2015 n’a eu aucune incidence sur le résultat courant des systèmes de production. La hausse des prix du porc en 2019 a bénéficié aux producteurs, les cotations des carcasses E+S ayant atteint 1,65 €/kilo (contre 1,36 €/kilo en 2018). Le résultat courant par Utans était de 84 800 € alors que les aides reçues n’ont pas excédé 12 200 €/Utans. Dans les exploitations laitières spécialisées, le résultat courant par Utans (23 400 €) est dorénavant supérieur au montant des aides reçues (20 500 €). Le revenu par actif non salarié a progressé en 2019 et avoisine deux Smic brut par mois dans les systèmes « Bovins lait spécialisé de plaine » et « Lait et culture de vente ». Mais la situation des producteurs de lait de montagne ne s’est pas redressée par rapport à 2018 (revenu de 1,2 Smic/Utans). Dans la filière avicole, les prix de vente de poulet standard (1,31 €/kg) ont permis aux producteurs de dégager un résultat courant de deux Smic par actif non salarié. Les années précédentes, l’objectif n’a pas été atteint.

Actuagri

PAC - Budget stable pour la France

[En ligne le 22-07-2020]

photo article

Produits locaux - «Un beau chantier à conduire»

[En ligne le 08-07-2020]

Chronique juridique - Jours fériés : la règlementation a changé

[En ligne le 02-07-2020]

RECHERCHE

ÉDITION N°1658

La une

LIENS EXTERNES

METEO

PUBLICITE

votre publicité

NEWSLETTER

Inscrivez vous à la Newsletter pour être toujours informé

Réseaux