Abonnement Nous Contacter Participer Petites annonces Publications légales Extranet

COTE D'OR

[Article mis en ligne le 29-05-2019]

Race Brune

Châtillon est prêt

photo article
La vente aux enchères débute samedi à 18h30, à l’issue des différentes remises de récompenses.
photo article
Le challenge des jeunes présentateurs commencera dimanche après-midi à partir de 13h30, avec une organisation assurée pour la seconde fois consécutive par l’association «J’élève en Côte-d’Or».
Le concours inter-régional se tient ce week-end dans le cadre des journées châtillonnaises.
Une nouvelle édition du grand concours de la race Brune de Châtillon-sur-Seine se déroule ce week-end au cours l’Abbé. Quinze sections sont programmées samedi à partir de 10h30, sous l’oeil attentif de Daniele Galbardi, juge italien qui officiera également lors du prochain concours européen à Vérone en 2020. Une centaine de bovins, propriétés de 28 élevages du quart nord-est de la France, sont en lice.
Une proportion grandissante de génisses caractérise cette édition. «La participation de tels animaux est souvent assurée par des jeunes éleveurs, c’est un signe encourageant pour l’avenir de la race brune, avec une relève qui semble être parfaitement assurée», commente Thomas Gérouville, technicien à Brune Génétique Services, qui espérait toutefois un plus grand nombre de vaches en lactation pour cette organisation se déroulant dans le berceau de la Brune.

Allez le 21 !
Les participants côte-d’oriens restent sur de très belles performances lors des derniers concours et seront encore une fois de la partie ces 1er et 2 juin. «La majorité sont de grands habitués. Notons toutefois la deuxième participation consécutive du Gaec de la Goule, venant du village de Turcey», poursuit le technicien. De titres prestigieux sont à remporter, comme ceux de miss BGS junior, les différents championnats, le prix d’élevage, les meilleures mamelles, le challenge interdépartemental et également le prix des familles. «Ce titre est reconduit pour la deuxième fois. Au moins trois vaches de la même famille doivent être présentées par un même éleveur. D’un point de vue génétique, la présentation est très agréable à regarder !» ajoute Thomas Gérouville.

Un trésor de génétique
La vente aux enchères débutera samedi à partir de 18h30 avec quinze lots de génisses et d’embryons issus de plusieurs générations de sélection. «Les éleveurs ont encore une fois joué le jeu en mettant à disposition le meilleur de leur cheptel», annonce BGS. Les génisses ont été choisies par Brune Expansion, exclusivement parmi les meilleures lignées de chaque troupeau. Chacune représente un intérêt particulier (femelles BGS Création, lignées morphologie, sans cornes, longévité, profil taux, fonctionnels).
Ces jeunes bovins seront souvent présentés aux côtés de leur mère ou ou de leur grand-mère, vaches qui auront participé aux différents concours quelques heures plus tôt. Le public est attendu en nombre pour cet événement très attendu, de même que les acheteurs, pour faire grimper les enchères. Cette année encore, la ville de Châtillon-sur-Seine attribuera deux génisses et deux lots de doses par tirage au sort aux acheteurs. Le catalogue de la vente est disponible sur le site internet de BGS (www.brune-genetique.com).

AG

photo article

Écopâturage - L’entretien par les ovins

[En ligne le 19-09-2019]

photo article

Reproducteurs charolais - Une bonne génétique à acquérir

[En ligne le 12-09-2019]

photo article

Poulailler - Tout beau, tout n’œuf

[En ligne le 12-09-2019]

RECHERCHE

ÉDITION N°1545

La une

LIENS EXTERNES

METEO

PUBLICITE

votre publicité

NEWSLETTER

Inscrivez vous à la Newsletter pour être toujours informé

Réseaux