Abonnement Nous Contacter Participer Petites annonces Publications légales Extranet

NIEVRE

[Article mis en ligne le 04-04-2019]

Démonstration de désherbage mécanique

Tester au champ pour changer ses pratiques

photo article
Une quarantaine de personnes ont assisté à cette journée technique.
L’équipe Grandes Cultures de la Chambre d’agriculture de la Nièvre et les groupes d’agriculteurs GDA Bourgogne Nivernaise, Dephy et Casei (groupe 30 000) ont organisé vendredi dernier une démonstration de différents outils de désherbage mécanique à Clamecy. Les agriculteurs se sont vus présenter différents modèles de herses étrilles et une houe rotative, provenant d’exploitants du secteur.
Vendredi 29 mars, les conditions étaient au rendez-vous ! Parfaites pour montrer, échanger et tester des alternatives au désherbage chimique. Le rendez-vous était donné au champ sur une parcelle d’orge de printemps proche de Clamecy, chez Vincent Roeser. L’objectif était de présenter différents outils (herses étrilles, houe rotative) de différents constructeurs pour en évaluer l’efficacité, apprendre à régler ces machines et être autonome dans leur utilisation.

Un engouement certain des agriculteurs
Plus d’une quarantaine d’agriculteurs se sont rendus à la parcelle pour assister à la démonstration. Les machines proviennent d’agriculteurs utilisateurs, qui ont apporté leur propre matériel afin de le tester et d’en partager les avantages et inconvénients aux autres exploitants. 4 herses étrilles de marques Einböck, Treffler, Carré et Hatzenbichler et une houe rotative de cette dernière marque étaient donc présentes sur la parcelle.

Un besoin d’expertise et d’expérience
Philippe Jaillard, conseiller d’entreprise et référent en agriculture biologique, a présenté les différents outils et leur conception, en faisant témoigner les agriculteurs utilisateurs. L’intérêt économique face à l’investissement mais aussi aux économies réalisées en les utilisant a également été abordé.

De tels outils s’emploient selon certaines conditions. Toutes les cultures à n’importe quel stade ne peuvent supporter ces passages d’outils. Le stade de la culture et des adventices visées, le type de sol et la météo sont autant de critères à prendre en compte pour optimiser la réussite de ce désherbage alternatif. D’autres adaptations techniques, comme l’augmentation de la densité et de la profondeur de semis sont à anticiper pour pallier la perte de pieds engendrée par les passages de ces outils. Des posters abordant toutes ces questions techniques ont aussi été présentés pour illustrer ces messages.

Le réglage et l’essai au champ
Un passage a été réalisé pour chaque outil. Ils visaient principalement des ray-grass et des géraniums, flore adventice commune dans le nord du département. Un comptage de pieds de la culture et d’adventices a été réalisé avant et après passage pour évaluer deux indicateurs : la perte de pieds de la culture et l’efficacité de ces passages. Si un retour a pu être effectué en direct, une autre mesure sera effectuée les jours prochains pour ajuster les résultats observés.
Pour toute question relative au désherbage mécanique, vous pouvez contacter Philippe Jaillard (07 88 19 83 02) ou Cédric Zambotto (06 77 15 59 81), conseiller grandes cultures.

Chambre d’agriculture de la Nièvre, Équipe Grandes Cultures

photo article

Jeunes Agriculteurs - La loi égalim en débat à l’AG des JA

[En ligne le 18-04-2019]

photo article

Économie - Une année exceptionnelle pour la viticulture

[En ligne le 11-04-2019]

photo article

Économie - Les chiffres de la Ferme Nièvre dévoilés aux adhérents

[En ligne le 11-04-2019]

RECHERCHE

ÉDITION N°1523

La une

LIENS EXTERNES

METEO

PUBLICITE

votre publicité

NEWSLETTER

Inscrivez vous à la Newsletter pour être toujours informé

Réseaux