Abonnement Nous Contacter Participer Petites annonces Publications légales Extranet

COTE D'OR

[Article mis en ligne le 04-04-2019]

Alysé

La section Côte d’Or réunie

photo article
Les éleveurs laitiers avaient rendez-vous la semaine dernière à Saint-Seine-l’Abbaye.
La première assemblée post-fusion entre Alysé et Côte-d’Or Conseil Élevage s’est tenue le 27 mars.
Début 2018, Côte-d’Or Conseil Élevage rejoignait Alysé pour former une seule et même coopérative. En amont de l’assemblée générale du 16 avril à Migennes, quatre réunions de section se sont déroulées la semaine dernière dans l’Aube, dans le Loiret, en Côte-d’Or et dans l’Yonne. Le rendez-vous pour le département 21 était donné à Saint-Seine-l’Abbaye, en présence d’Alain Boulard, président d’Alysé. Celui-ci a dressé un bilan positif de la fusion, qui avait fait l’objet d’un important travail entamé plusieurs années en amont.

Le lancement d’une nouvelle offre de services très appréciés des éleveurs a été l’un des faits marquants de l’année écoulée. Lors de son intervention, Sylvain Aubry, vice-président d’Alysé et représentant de la section Côte-d’Or, est notamment revenu sur les principes mêmes de la fusion : «dans un contexte d’une diminution du nombre d’éleveurs et du cheptel bovin, le maintien de services de qualité passe nécessairement par des alliances ou des rapprochements avec des territoires voisins. Que nos adhérents soient rassurés : la proximité est au cœur du fonctionnement de notre nouvelle entité. En parallèle de l’accompagnement individuel proposé, nous avons à cœur de développer une dynamique collective qui profite à tous».

Bio et valorisation de l’herbe
Un exposé sur l’agriculture biologique était proposé au cours de cette assemblée, à l’heure où plus d’une vingtaine d’élevages se sont déjà convertis en Côte-d’Or. «De nombreuses interrogations existent sur le bio, nos services sont très sollicités. Il apparaissait nécessaire de faire le point sur les avantages mais aussi les limites du bio», indique Alain Boulard. Des discussions ont également porté sur la sécurisation des systèmes fourragers, sujet majeur avec les aléas climatiques et après plusieurs récoltes très décevantes en maïs. «Un important travail sur la gestion de l’herbe doit être entrepris. Le potentiel de production est énorme dans ce domaine. L’herbe doit être considérée comme une culture à part entière», insiste le président d’Alysé. La présentation s’est poursuivie par une visite du Gaec de Jugny avec un exposé sur le pâturage tournant, à l’origine de bons résultats technico-économiques enregistrés par cette exploitation de Bligny-le-Sec.

Aurélien Genest

photo article

Fête du Bœuf - La Saône-et-Loire n’a -presque- rien laissé

[En ligne le 18-04-2019]

photo article

Bovins allaitants - La tentation de la vente directe

[En ligne le 11-04-2019]

photo article

Simmental Française - Un joli travail d’équipe, pour de supers résultats

[En ligne le 11-04-2019]

RECHERCHE

ÉDITION N°1523

La une

LIENS EXTERNES

METEO

PUBLICITE

votre publicité

NEWSLETTER

Inscrivez vous à la Newsletter pour être toujours informé

Réseaux