Abonnement Nous Contacter Participer Petites annonces Publications légales Extranet

COTE D'OR

[Article mis en ligne le 28-03-2019]

Fête du bœuf

Le décompte a commencé

photo article
Didier Blandin concourt avec une vache limousine de 5 ans et une génisse de 3 ans croisée limousine charolaise.
photo article
Denis Gagnepain se déplace avec deux génisses charolaises de 3 ans.
Les éleveurs engraisseurs ont rendez-vous le 13 avril pour la fête du bœuf. Deux exposants évoquent cette grande journée d’élevage.
Le pôle agricole de Créancey accueille la cinquième fête du boeuf samedi 13 avril en matinée. Didier Blandin et Denis Gagnepain, éleveurs dans le canton d’Arnay-le-Duc, font partie des grands habitués. Didier Blandin, de Saint-Prix-lès-Arnay, prend plaisir à participer à chaque édition, lui qui n’allait plus au concours du bœuf de Pâques à Dijon : «J’avais arrêté plusieurs années avant sa fermeture, notamment pour des raisons pratiques. Je ne prends pas trop de risques en disant que Créancey convient beaucoup mieux aux éleveurs de l’Auxois-Morvan». Denis Gagnepain, lui, ne s’était jamais rendu à Dijon: «Je participais régulièrement au concours d’Autun, je l’ai remplacé par Créancey pour les mêmes raisons. Ce sera pour moi aussi ma cinquième participation». Les deux éleveurs apparaissent satisfaits de la nouvelle date du concours, avancé d’une semaine et positionné avant Pâques.

Recherche d’une plus-value
Les deux Côte-d’oriens vont concourir avec chacun deux bêtes ce 13 avril, avec l’espoir de «bien» vendre leurs animaux. «C’est le but recherché. On ne gagne pas des mille et des cents mais de meilleurs prix sont obtenus, surtout s’il y a une plaque au bout. Ce rendez-vous ne reflète pas la difficile conjoncture du moment car en ferme, nos bovins partent entre 3,60 et 3,80 euros/kg. Si nous avions un euro supplémentaire, voire plus comme cela peut-être le cas en concours, cela changerait beaucoup de choses dans notre quotidien», signale Didier Blandin, qui vend jusqu’à présent tous ses animaux présentés à Créancey. Denis Gagnepain recherche également une plus-value, même si celle-ci reste selon lui «inférieure à ce qu’il se faisait il y a encore quelques années» : «prendre part à un tel concours, c’est aussi pour les acheteurs. Ces derniers valorisent la viande qu’ils vendent en présentant la ou les plaques à leurs clients». Ces prochains jours seront dédiés à l’ultime préparation des bêtes. Les deux éleveurs espèrent aussi lâcher leurs autres animaux les jours précédant le concours, leurs stocks de fourrages diminuant comme une peau de chagrin.
Samedi 13 avril, le public pourra accéder au pôle agricole à partir de 10 heures, une restauration sera proposée avec de la viande charolaise au tarif de 20 euros. Une exposition de matériels est également au programme. Renseignements au 03 80 90 68 80.

Aurélien Genest

photo article

Rencontres de l’Alliance BFC acte II - Une ambition de progrès confirmée

[En ligne le 13-06-2019]

photo article

Agriculture biologique - Le dispositif expérimental s’amplifie

[En ligne le 06-06-2019]

photo article

Dijon Céréales - Une carrière dédiée à l’agronomie

[En ligne le 06-06-2019]

RECHERCHE

ÉDITION N°1531

La une

LIENS EXTERNES

METEO

PUBLICITE

votre publicité

NEWSLETTER

Inscrivez vous à la Newsletter pour être toujours informé

Réseaux