Abonnement Nous Contacter Participer Petites annonces Publications légales Extranet

YONNE

[Article mis en ligne le 25-03-2019]

Section bovine FDSEA 89

Et demain on fait quoi ?

photo article
Une journée de travail pour parler des projets de la section bovine.
photo article
Travailler par « petits » groupes pour faire de grosses avancées !
Quel avenir pour notre production, comment redresser la barre ? C’est le leitmotiv qui a servi de fil conducteur à l’AG de la section bovine de la FDSEA de l’Yonne ce mardi 19 mars. Une réunion placée sous le signe de la réflexion et de la dynamique de groupe, d’où ont émergé plusieurs projets concrets.
Rassemblés à Magny, 16 éleveurs de la section ont entrepris un travail de réflexion sur les problèmes qu’ils traversent aujourd’hui sur leurs exploitations. Cette réflexion de groupe avait pour objectif d’identifier les principales difficultés que rencontrent les éleveurs au quotidien, mais aussi les actions que chacun a mis en place pour les affronter.

Absence de revenus : quelles solutions ?
La première chose qui ressort est l’absence de revenu, problème récurrent dans les systèmes viande. Si la diversification peut être vue comme une solution, elle engendre un changement de métier dans lequel tous les éleveurs ne souhaitent ou ne peuvent pas s’engager.  Il y a donc urgence à trouver des solutions concrètes retrouver une rentabilité des ateliers. Un travail collectif sur les coûts de revient est envisagé, couplé à une formation sur les mécanismes de gestion et la prise de décisions stratégiques. Toutefois, certains ont déjà commencé ce travail et veulent explorer d’autres pistes. Certains agriculteurs de la section vont donc se déplacer dans d’autres départements pour rencontrer des éleveurs qui ont réussi à créer une démarche locale de viande, et d’autres initiatives de valorisation.

Les dossiers à travailler
Plusieurs autres sujets sont ressortis du travail de groupe : la gestion du temps de travail et l’organisation ; l’autonomie alimentaire et protéique, la transmission des exploitations mais aussi des sujets plus sociétaux tels que la perception du métier d’éleveur par la société.
La section avait le choix de faire ce travail de groupe pour orienter son travail dans les mois à venir et pour cibler ses actions au plus près des besoins du terrain. Peu habitués à travailler de cette manière, les éleveurs se sont pris au jeu et ont été très productifs.

« Je veux vivre de mon métier ! »
La seconde partie de la réunion était plus statutaire avec un retour sur les gros dossiers 2018 et les projets 2019. Sécheresse, calamités, dégâts de sangliers et communication positive ont été débattus largement.  La section a décidé de reconduire une marche gourmande en 2019 dans le cadre de Made in Viande. La 3ème édition se tiendra cette année encore dans l’Avallonais.  Enfin, les éleveurs ont évoqué la production d’énergie et la couverture de bâtiments d’élevage par des panneaux photovoltaïques. La FDSEA 89 entame une réflexion sur les projets énergie et a décidé de mettre en œuvre des solutions pour accompagner les agriculteurs.
A l’issue de cette journée conviviale et productive, les éleveurs allaitants icaunais se sont mis en mouvement pour avancer de front sur plusieurs projets avec en ligne de mire une devise : « je veux vivre de mon métier d’éleveur ! »

Marianne Ranque, animatrice FDSEA 89

photo article

Gel - Sueurs froides pour les viticulteurs et arboriculteurs icaunais

[En ligne le 18-04-2019]

photo article

Viticulture - Un nouveau réseau météo pour plus de précision

[En ligne le 11-04-2019]

photo article

Circuit court - Ils se regroupent pour créer leur propre filière

[En ligne le 11-04-2019]

RECHERCHE

ÉDITION N°1523

La une

LIENS EXTERNES

METEO

PUBLICITE

votre publicité

NEWSLETTER

Inscrivez vous à la Newsletter pour être toujours informé

Réseaux