Abonnement Nous Contacter Participer Petites annonces Publications légales Extranet

NIEVRE

[Article mis en ligne le 18-03-2019]

ADMIEN

Du changement chez les irriguants

photo article
François Dulong, nouveau président
L’association pour le développement et la Maîtrise de l’Irrigation dans les Exploitations de la Nièvre tenait sont assemblée générale le 14 février dernier au Centres d’affaires Campus de Cosne-sur-Loire. Cette réunion a permis aux adhérents de découvrir le nouveau président, François Dulong.
Comment réussir sa retenue d’eau ? Tel était le thème de cette assemblée générale ordinaire des irriguant nivernais.
Les travaux ont débuté par l’allocution de Didier Guyon, l’actuel vice-président de l’association. Ce dernier est revenu sur sa démission en expliquant vouloir céder sa place de président, en vue de sa retraite dans cinq ans. Il a cédé sa place à François Dulong (voir encadré).
Laurent Rabereau, le trésorier a ensuite présenté les comptes pour l’année 2018 qui sont légèrement en déficit du fait d’un achat de matériel de tensiométrie. L’association est en attente de la deuxième subvention par l’Agence de l’eau. Les participants à cette assemblée générale ont acté l’augmentation de la cotisation de 40 euros au lieu de 35 euros. Une cotisation qui n’avait pas évolué depuis quatorze ans.
Plusieurs intervenants extérieurs à l’association se sont ensuite succédé à commencer par Guillaume Benali, intervenant pour l’entreprise ECG consulting. Pendant près d’une d’heure, il a expliqué les évolutions actuelles du marché de l’électricité. Cette entreprise intervient pour le compte des ADMIEN. « C’est une démarche nivernaise qui est en train de prendre de l’ampleur. Au début de la collaboration nous avions négocié deux millions de kilowatts/heure, désormais nous en sommes à 25 à 30 millions de kw/heure répartis sur sept départements : Nièvre, Allier, Saône-et-Loire, Loiret, Cher, Indre, Moselle. C’est quelque part une fierté d’avoir pu enclencher une telle démarche » nous explique Didier Guyon, le vice-président. Etienne Bazin s’est ensuite exprimé pour livrer son expérience. Cet agriculteur, venu en voisin de Nogent-sur-Vernisson (Loiret), a réussi à faire passer sa retenue d’eau de 70 000 à 140 000 m3. « L’objectif était de montrer avec cette intervention qu’un agriculteur était capable de le faire. C’était un échange d’expérience intéressant » poursuit Didier Guyon.

La mesure 7B5 en question
Le point qui a suscité le plus d’interrogations est la mesure appelée 7B5, qui interdit tout nouveau prélèvement dans la nappe d’accompagnement ou en prélèvement direct sur l’ensemble du bassin de la Loire. « Cette mesure risque de ralentir le développement de l’irrigation » ont estimé les participants à cette réunion. Des discussions sont en cours avec les services de DREAL de la région Centre, basée à Orléans. Enfin, depuis le départ de Magali Fourrier, c’est Jocelyne Belmonte qui a repris les dossiers des Ademien au niveau de la Chambre d’agriculture.

Théophile Mercier

photo article

Projet - Vers plus de luzerne dans le nord de la Nièvre

[En ligne le 19-06-2019]

photo article

Territoires - Un plan pour la transition énergétique du département

[En ligne le 13-06-2019]

photo article

Viticulture - Une installation réussie

[En ligne le 13-06-2019]

RECHERCHE

ÉDITION N°1532

La une

LIENS EXTERNES

METEO

PUBLICITE

votre publicité

NEWSLETTER

Inscrivez vous à la Newsletter pour être toujours informé

Réseaux