Abonnement Nous Contacter Participer Petites annonces Publications légales Extranet

COTE D'OR

[Article mis en ligne le 07-03-2019]

La Côte d'Or au Salon

Du très lourd !

photo article
Après le sacre de sa vache Jartelle au dernier Sommet de l’Élevage à Cournon, le Gaec Changarnier, de Montmoyen, réalise un incroyable doublé avec Leslie (Hayssli), réserve miss BGS et Mafaveur (Hayssli), sacrée Miss BGS et meilleure mamelle du concours b
photo article
Jugement de bétail : Bravo, Paul Galissot ! Scolarisé au lycée agricole de Quetigny et membre de la famille de Thibaut Malnoury (lauréat en race Charolaise), le jeune étudiant décroche le trophée du meilleur pointeur en bovins laitiers. Océane Sureau et B
photo article
Madrilène (Isold), du Gaec de la Côte (Bissey-la-Côte), signe le premier prix de sa section et le titre de meilleure mamelle.
photo article
Le Gaec Froidurot était lui aussi à Paris mais pas à la Portes de Versailles. L’élevage de Jours-lès-Baigneux s’est rendu au Simagena, au parc des expositions de Paris-Nord Villepinte, avec sa vache Indiana qui a réalisé le doublé en remportant un premier
La Côte-d’Or a une nouvelle fois brillé au salon de l’agriculture qui a fermé ses portes dimanche soir. Suite et fin des derniers résultats du département.
Une centaine de personnes ont assisté le 26 février à la journée Côte-d’Or au salon de l’agriculture. Chacun avait remporté sa place sur la page Facebook du Conseil départemental. « Les départs étaient donnés de Dijon, Blaisy-Bas, Sombernon, Pouilly-en-Auxois et Bierre-lès-Semur », indique Christelle Potier, agricultrice à Savigny-sous-Malain et organisatrice de ce déplacement. Les visiteurs ont tous apprécié cette journée placée sous le signe de la convivialité. Les concours Simmental Française, Traits Auxois et le défilé des animaux de Côte-d’Or ont été suivis avec une grande attention. « Le Conseil départemental participe au financement de ce transport depuis cinq ans. Pour la première fois, le déplacement et l’entrée étaient tous les deux offerts pour celles et ceux qui avaient eu la chance d’être tirés au sort », poursuit Christelle Potier.
L’éleveuse de 200 brebis Charollaises est une grande habituée du salon : « cela fait dix-huit ans que nous organisons des bus pour Paris. Au tout début, chacun payait le déplacement et les entrées. Au fil des années, des partenaires agricoles comme la Chambre d’agriculture, la FDSEA au encore les JA se sont greffés à l’évènement ». Christelle Potier prend toujours plaisir à se rendre à la Porte de Versailles : « je ne m’en lasse pas, j’attends chaque édition avec impatience. Nous voyons toujours de nouveaux animaux. Cette édition fut encore très sympathique. Je vois toutefois deux petits bémols : je n’ai personnellement pas du tout aimé la façon dont a été accueilli le Président Macron. Par rapport à toutes ses promesses non tenues, il aurait fallu exprimer beaucoup plus fermement notre mécontentement agricole. Un autre point : je regrette qu’il y ait de moins en moins d’animaux au salon. C’est dommage mais cela se comprend facilement : aller à Paris avec des animaux représente un coût important et il n’est pas toujours facile de se libérer du temps ».

AG

votre publicité

Emploi saisonnier - Résultat de l’enquête régionale

[En ligne le 16-05-2019]

photo article

Prairies - Une alimentation moins chère

[En ligne le 16-05-2019]

photo article

Journée technique - La luzerne, un solide allié

[En ligne le 16-05-2019]

RECHERCHE

ÉDITION N°1527

La une

LIENS EXTERNES

METEO

PUBLICITE

votre publicité

NEWSLETTER

Inscrivez vous à la Newsletter pour être toujours informé

Réseaux