Abonnement Nous Contacter Participer Petites annonces Publications légales Extranet

COTE D'OR

[Article mis en ligne le 03-01-2019]

GIE Charolais évaluation

Un suivi rigoureux

La phase de contrôle se termine pour les veaux charolais évalués à Créancey. Tout se passe pour le mieux, avec des protocoles sanitaires, alimentaires et de bien-être respectés à la lettre.
Rentrés en station le 25 septembre, les 43 veaux du GIE Charolais Évaluation seront proposés à la vente dans un peu plus d’un mois, le 8 février.

Le millésime 2019 affiche, pour le moment, de très bonnes performances ainsi qu’un très bon comportement. La fin de la phase de contrôle est aujourd’hui imminente avec une double pesée prévue les 17 et 18 janvier.

En attendant de connaître les résultats de la phase de contrôle, entrons dans les coulisses d’un protocole sanitaire et alimentaire strict. Interrogé sur le sujet, Jean-Pierre Godot, le président du GIE, explique la rigueur indispensable au suivi, notamment dans le domaine sanitaire, point sur lequel interviennent le GDS et le monde vétérinaire : «Un certain nombre de points spécifiques sont respectés en amont, à l’entrée de la station et durant l’intégralité de la période d’évaluation. La diffusion des taureaux potentiellement sur tout le territoire national ainsi qu’à l’étranger, ne nous donne pas droit à l’erreur. Nous nous devons d’être rigoureux et exemplaires dans l’intérêt de la santé des cheptels receveurs, pour le maintien de la confiance accordée par les acheteurs, pour répondre aux exigences de la réglementation, notamment celles relatives à l’exportation. Cette rigueur est valable dans d’autres domaines tels que l’alimentation ou encore le bien-être animal. Les veaux sont vraiment aux petits soins, dans le but de favoriser au mieux l’évaluation de leurs potentiels de croissance et de reproduction». Jean-Luc Chevalier, président du GDS de la Côte-d’Or, salue à son tour le suivi et les atouts sanitaires de la station d’évaluation : «Les animaux qui en sortent sont bien entendu d’une qualité sanitaire irréprochable. La station, avec qui nous travaillons cette année sur le parage des bovins par l’intermédiaire de notre filiale Farago Bourgogne, exige notamment chaque année une recherche sur la BVD, avant de permettre l’entrée des veaux en évaluation. Créancey garantit donc des taureaux non IPI à ses acheteurs. La BVD, sera le dossier phare des années prochaines, avec la parution d’un nouvel arrêté ministériel qui sortira au printemps 2019 et qui visera l’éradication de cette maladie. Il est bon de rappeler également que l’introduction d’un animal dans son troupeau est un acte qui doit être réfléchi, avec des bonnes garanties sanitaires, entre autres».

Aurélien Genest

Élections Chambres
photo article

Journées Bâtiment - Ça commence lundi

[En ligne le 24-01-2019]

photo article

Journées bâtiments - La pêche aux bonnes idées

[En ligne le 17-01-2019]

photo article

Reproducteurs Charolais - Direction Arnay

[En ligne le 17-01-2019]

RECHERCHE

ÉDITION N°1511

La une

LIENS EXTERNES

METEO

PUBLICITE

votre publicité

NEWSLETTER

Inscrivez vous à la Newsletter pour être toujours informé

Réseaux