Abonnement Nous Contacter Participer Petites annonces Publications légales Extranet

COTE D'OR

[Article mis en ligne le 03-01-2019]

Mutuelles

De précieux rappels

photo article
Une quarantaine d’adhérents participaient à ce rendez-vous.
La FDSEA a organisé, en fin d’année, une réunion d’informations sur la complémentaire santé.
Le service juridique et la commission emploi de la FDSEA proposaient en décembre une réunion d’informations sur la complémentaire santé. Cette réunion dédiée aux adhérents, conjointement organisée avec la CAVB, a été l’occasion d’aborder les nouveautés de l’année écoulée en présence d’Olivier Gallien, président de la commission emploi, et de Nicolas Lopez, responsable du Développement conventions collectives du Groupe Agrica. Un avenant, signé en avril 2018, a permis une légère baisse des cotisations et une amélioration des garanties pour les salariés non cadres. «Le montant de la complémentaire santé était de 34 euros jusqu’au 1er octobre. Celui-ci est passé à 32,4 euros. Son financement n’a pas changé et est toujours assuré à hauteur de 55% par l’employeur et 45% par l’employé», indique Bastien Desvoyes. Le juriste à la FDSEA liste ensuite certaines évolutions liées aux garanties : «une consultation gratuite est désormais accordée en médecine douce. La sophrologie rentre dans le dispositif. Des améliorations sont enregistrées dans les domaines dentaire et optique, avec de meilleures prises en charges pour l’orthodontie et les verres complexes à très complexes».
Pour les cadres, une réduction du délai de carence est passé de sept à trois jours au niveau national, mais la Côte-d’Or adoptait déjà ce court délai et n’est donc pas concernée. Une baisse des cotisations est là aussi relevée pour cette même catégorie. «Nous avions informé nos adhérents de l’existence de ces changements en cours d’année, notamment par l’envoi de newsletters, mais ce type de réunion est toujours très appréciée et permet de précieux rappels», poursuit Bastien Desvoyes. Ce rendez-vous organisé à Beaune a permis de nombreux échanges avec la salle. Plusieurs questions techniques se sont notamment intéressées aux cas de dispense d’une complémentaire santé ou encore à la portabilité des droits. Parmi les principaux enseignements : un salarié qui quitte son entreprise peut encore bénéficier de sa complémentaire santé, avec un délai maximum d’un an. L’employeur a l’obligation d’informer son salarié, celui-ci doit ensuite faire la demande du maintien de ses droits.

Aurélien Genest

photo article

Groupement de défense sanitaire - Une présence sur tous les fronts

[En ligne le 25-03-2019]

photo article

Prairies - L’électrique en promotion

[En ligne le 18-03-2019]

photo article

Sanglier - Des tirs possibles jusqu’au 31 mars

[En ligne le 18-03-2019]

RECHERCHE

ÉDITION N°1519_P01.jpg

La une

LIENS EXTERNES

METEO

PUBLICITE

votre publicité

NEWSLETTER

Inscrivez vous à la Newsletter pour être toujours informé

Réseaux