Abonnement Nous Contacter Participer Petites annonces Publications légales Extranet

COTE D'OR

[Article mis en ligne le 15-11-2018]

Groupement de défense sanitaire

Les assemblées cantonales ont débuté

photo article
Lors du rendez-vous de Fontaine-Française, le 9 novembre.
Les présidents cantonaux du GDS proposent à leurs adhérents de se réunir pour discuter ensemble de l’actualité sanitaire de leur canton et du département de la Côte-d’Or.
Cette année, les assemblées cantonales du GDS mettent l’accent sur les explications techniques et stratégiques avant la prochaine parution de l’arrêté ministériel (courant 2019) concernant l’éradication de la BVD en France. Le GDS aborde particulièrement la place importante et nécessaire de la vaccination sur la majorité des cheptels côte-d’oriens et la mise en place d’un contrôle sérologique à l’est du département. «C’est un sujet très technique, dont beaucoup de critères doivent être connus de tous les éleveurs, si nous souhaitons réussir», souligne le président Jean-Luc Chevalier. Le GDS souhaite accompagner les éleveurs sur le terrain, au plus proche de l’action grâce à l’embauche d’un technicien supplémentaire et surtout, donner une feuille de route en phase avec les problématiques actuelles. Chaque assemblée cantonale aborde également l’IBR, avec pour objectif à moyen terme, si les résultats s’améliorent, le passage en Zef (zone épidémiologique favorable) qui représenterait une économie de 150 000 euros annuels pour le département.

Échanges d’informations
Ces assemblées sont également l’occasion de faire le bilan annuel des actions du GDS par l’analyse des aides distribuées (soutien diagnostic, caisse coup dur…), de détailler les problématiques locales rencontrées ou à venir, de programmer des actions de prévention, en planifiant par exemple des formations adaptées aux besoins des adhérents. Comme chaque année, la Direction départementale de la protection des populations (ex-DSV) présente les modalités de la prophylaxie à venir et répond à toutes les questions sur le sujet. Chaque rencontre représente un échange précieux d’informations pour les actions sanitaires du GDS, qu’elles soient au niveau local, départemental ou national. «C’est grâce à la coordination des éleveurs, délégués communaux et cantonaux que le sanitaire s’améliore dans notre département. La participation de chacun permet une meilleure action collective», ajoute Jean-Luc Chevalier.
Pierre Kons
photo article

Mobilisation syndicale - «L’agri-bashing, ça suffit»

[En ligne le 06-12-2018]

photo article

Session de la Chambre d’agriculture - Clap de fin pour la mandature 2013-2018

[En ligne le 29-11-2018]

photo article

Assemblée de section de Dijon Céréales - 2017 - 2018 : Un exercice de transition

[En ligne le 29-11-2018]

RECHERCHE

ÉDITION N°1505

La une

LIENS EXTERNES

METEO

PUBLICITE

votre publicité

NEWSLETTER

Inscrivez vous à la Newsletter pour être toujours informé

Réseaux