Abonnement Nous Contacter Participer Petites annonces Publications légales Extranet

NIEVRE

[Article mis en ligne le 25-10-2018]

Enseignement

Zoom sur l’Équi-Marault

photo article
Le pôle équestre du Marault permet la préparation aux concours professionnels et amateurs.
photo article
Trois formations diplômantes d’encadrements permettent aux jeunes de trouver rapidement un emploi.
L’association Équi-Marault propose depuis une dizaine d’années des formations d’entraîneurs dans les métiers du cheval. Des enseignements d’excellences qui permettent aux jeunes de trouver rapidement un emploi.
Depuis 10 ans le pôle équestre de la ferme du Marault travaille au développement du sport équestre dans le département. Il est géré au quotidien par l’association Équi-Marault dont « l’ambition est d’apporter une base suffisante au développement de l’équitation qui n’a pas d’équivalent dans le secteur » selon son président Jacques Flexer. Pour ce faire l’association se focalise sur deux activités, la formation et l’événementiel. Trois formations d’encadrements sont proposées en alternance en fonction des niveaux. Tout d’abord le Certificat de Qualification Professionnel Animateur Soigneur (CQP ASA) est un diplôme de niveau V qui comporte deux mentions l’équitation et le tourisme équestre. C’est en quelque sorte la base en matière de formation d’encadrement. Le BPJEPS AE ensuite permet de se former au monitorat. C’est un diplôme de niveau IV qui est obligatoire pour enseigner en centre équestre. Enfin le DEJEPS AE, diplôme d’entraîneur de niveau III avec un perfectionnement CSO ou dressage. Pour le directeur du Centre de Formation et de Compétitions du Marault, Stéphane Langinier « ces formations permettent ensuite de devenir autonome dans sa pratique » Il précise : « pour accéder à ces enseignements, les élèves doivent passer des tests appelés TEP et avoir au minimum un galop 4 pour le CQP ASA et 7 pour le BPJEPS et le DEJEPS ».
Quelles que soient les formations, les effectifs des élèves varient entre 8 à 15 personnes. «Nous avons fait le choix de la qualité de l’enseignement» explique Stéphane Langinier. Sur le plan de l’insertion, la plupart des personnes formées trouvent du travail. «20 % des élèves formés en BPJEPS s’installent ou poursuivent ensuite en DEJEPS, les autres sont déjà installés au moment de leur formation ou trouvent du travail en poney club. Le chômage n’existe quasiment pas dans notre filière» se réjouit le directeur. Ce dernier est déjà tourné vers l’avenir avec des projets d’amélioration de l’offre de formation. « Nous sommes en train de travailler sur un niveau II qui serait accessible aux personnes déjà diplômées pour les concours, avec un objectif de haut niveau » explique-t-il.
Du côté du président de l’Équi-Marault les projets ne manquent pas. «Nous voudrions nous relancer dans les concours amateurs et professionnels de 1 à 1,40 m mais cela passe par la réfection du sol de la piste qui n’est pas assez bon pour des chevaux de très grande qualité» explique Jacques Flexer. Il espère pour cela faire appel à l’aide financière de ses partenaires que sont le Conseil Régional et le conseil Départemental mais aussi la municipalité de Magny-Cours. « Ils nous accompagnent depuis le début, nous espérons qu’ils répondront favorablement à notre projet ». Il compte également sur les fonds Éperon issus des courses hippiques et des paris. « Il faut savoir que l’équitation est le troisième sport derrière le cyclisme et le football. Notre discipline a donc toute sa place. Nous voudrions donc développer ce pôle pour le compte des centres équestres, et des jeunes » dit-il en conclusion.

Théophile Mercier

porte ouverte vanlay
photo article

Élevage - Quelles opportunités pour l’export français ?

[En ligne le 15-11-2018]

photo article

Fête de l’élevage de Cercy-la-Tour - La fête a été totale

[En ligne le 08-11-2018]

photo article

Transformation - De la vache aux yaourts

[En ligne le 08-11-2018]

RECHERCHE

ÉDITION N°1502

La une

LIENS EXTERNES

METEO

PUBLICITE

votre publicité

NEWSLETTER

Inscrivez vous à la Newsletter pour être toujours informé

Réseaux