Abonnement Nous Contacter Participer Petites annonces Publications légales Extranet

BOURGOGNE

[Article mis en ligne le 25-10-2018]

Chambres d’agriculture

Diagnostiquer les problèmes à la ferme, c’est possible !!

photo article
Le « test bèche » permet un diagnostic rapide et facile à mettre en œuvre à la ferme
Dans le cadre d’une approche pragmatique, le « test-bêche » permet d’extraire une motte  de 20*20*25cm pour une observation visant à vérifier si le système racinaire occupe harmonieusement l’ensemble du volume de sol.
1) Le sol montre une structure grumeleuse, fine, de couleur homogène en disposant d’un  chevelu racinaire dense sans contrainte d’orientation,  occupant un maximum de volume de sol : « pas touche, tout va bien ! »
2) Le système racinaire montre des signes évidents de « non-colonisation harmonieuse » du volume de sol, en cumulant par exemple plusieurs des critères ci-dessous (liste non exhaustive) :
-Concentration nette du système racinaire en surface (1 à 3/5cm) et couleur plus foncée que la zone 3/5 à 15/20cm.
-Existence de séparations horizontales nettes dans les 10/20cm de profondeur.
-Présence de « blocs » compacts de plusieurs cm et de forme aplatie ou prismatique.
-Tâches rouille et racines gainées de rouilles uniquement en surface.
-Racines pivotantes coudées.
-Au moins 30% de surface-sol nue.
« Une réparation mécanique pourra être nécessaire dès lors que le sol cumulera les critères de dysfonctionnement énumérés ci-dessus. L’efficacité de son action sera optimisée si on s’inspire un peu des enseignements ci-dessous ! »
Quelques enseignements des expériences de fissurations mécaniques (2016/2018-PRDAmassif)
-Affirmer l’efficacité  ou l’inefficacité systématique de fissurateur/ameublisseur  de prairies quel que soit le type de sol est FAUX.
-L’efficacité de tels outils passe par la présence de disques droits (positionnés dans l’axe des dents) afin de  couper le lassis racinaire tout en évitant un foisonnement /arrachage de surface et de dents ayant une capacité effective à ameublir le sol dans l’axe de la dent et la zone inter-dents et à la profondeur souhaitée.
-Pour statuer de l’efficacité de ce type d’outil, vérifier « les besoins du sol (test bêche)» puis  la capacité de friabilité de la  zone à ameublir puis la réponse de l’outil avant de le passer sur toute la parcelle (re-test bêche ). Le bon réglage des outils est un des premiers facteurs de réussite.
-La dégradation d’une prairie est parfois liée à des pratiques inappropriées : « remettre » à plat ces pratiques (avec son conseiller(e)) peut-être une approche judicieuse en plus (ou en préalable) de la  réponse mécanique.
-La réponse du système racinaire à l’amélioration mécanique de la structure du sol est plus lente que le sol, et celle de la flore n’est pas non plus instantanée.

Christian Barneoud - Chambre régionale d’agriculture de Bourgogne Franche-Comté

porte ouverte vanlay
photo article

Élevage - À saisir… une opportunité “sciure” comme alternative à la paille

[En ligne le 15-11-2018]

photo article

Sécheresse en Bourgogne Franche-Comté - Des mesures exceptionnelles mises en œuvre par l’État en faveur des agriculteurs

[En ligne le 08-11-2018]

photo article

Pépinières viticoles - L’origine France, marqueur de qualités

[En ligne le 08-11-2018]

RECHERCHE

ÉDITION N°1502

La une

LIENS EXTERNES

METEO

PUBLICITE

votre publicité

NEWSLETTER

Inscrivez vous à la Newsletter pour être toujours informé

Réseaux