Abonnement Nous Contacter Participer Petites annonces Publications légales Extranet

YONNE

[Article mis en ligne le 04-10-2018]

Grandes cultures bios

Réussir ses semis, un enjeu clef !

photo article
Les agriculteurs à Neuilly le 12 septembre dernier.
Le 12 septembre dernier, une rencontre autour du semis et de la préparation du sol en agriculture biologique a eu lieu à Neuilly, organisée par l’association Bio Bourgogne.
Un groupe d’agriculteurs bourguignons s’est réuni autour de Nicolas Thibaud, agro-ingénieur expert en agroéquipement. L’objectif de cette formation est d’être capable de raisonner la mise en œuvre de son chantier d’implantation des cultures via le choix de son matériel de préparation du sol et de son semoir. Les notions de gestion de résidus d’interculture, de décompactage, de déchaumage et de semis ont été traitées d’un point de vue théorique, suivi d’une visite sur le terrain du matériel de la Cuma de Neuilly. Nicolas Thibaud a abordé la notion de gestion de résidus d’interculture, en soulevant la problématique de répartition homogène et fine des menues pailles. Le déchaumage, le travail du sol et les faux semis ont été traités au travers d’une présentation de matériels et de résultats adaptés à des pratiques et contextes culturaux différents.

«Réussir son semis c’est optimiser le contact graine/sol»
Interrogé sur la charrue déchaumeuse, l’intervenant a précisé que ce matériel est surtout intéressant sur les terres légères, limoneuses et/ou sableuses. «Réussir son semis c’est optimiser le contact graine/sol», confie Nicolas Thibaud en présentant une large gamme de semoirs (mécanique/ pneumatique, à socs, à disques ou à dents…) mis en lien avec le travail et le type de sol ou encore la vitesse de travail et la présence de résidus. Sur l’exploitation, le formateur a commenté et détaillé les moindres aspects pratiques et fonctionnels des outils présents : déchaumeur à dents et à disques, herse étrille, semoir à disque pneumatique et monograine. Il a également fait des suggestions pour améliorer et optimiser le matériel présent sur la ferme, commentant par exemple l’état d’usure des têtes de répartition du semoir, indicateur de qualité de répartition des graines. Le conseil de Nicolas Thibaud : vérifier chaque hiver le calibrage du semoir.
Il ne reste plus qu’à tester ces techniques lors de la prochaine campagne !

Dimitri Deher, conseiller grandes cultures Bio Bourgogne

Pierre Kons
photo article

Betteraves sucrières - Une année plutôt salée

[En ligne le 13-12-2018]

photo article

Chambre d’agriculture - Dernière session pour la mandature 2013-2018

[En ligne le 06-12-2018]

photo article

Direction départementale des territoires - La DDT et l’agriculture icaunaise

[En ligne le 06-12-2018]

RECHERCHE

ÉDITION N°1506

La une

LIENS EXTERNES

METEO

PUBLICITE

votre publicité

NEWSLETTER

Inscrivez vous à la Newsletter pour être toujours informé

Réseaux