Abonnement Nous Contacter Participer Petites annonces Publications légales Extranet

NIEVRE

[Article mis en ligne le 04-10-2018]

Vendanges 2018

Le vin Bio se porte bien

photo article
Une équipe de vendangeurs dans les vignes de Fabrice Barle.
photo article
Fabrice Barle, l’un des dix viticulteurs du département.
Fabrice Barle est viticulteur à Livry sur le Domaine de la Perrine.
C’est en 2006 qu’il a choisi de convertir sa vigne en agriculture biologique, uniquement par conviction. Son exploitation viticole fait 3 ha, 2 ha de pinot noir et 1 ha de Chardonnay. Des vins qui sont commercialisés sous l’appellation Vin du Val de Loire. Pour entretenir sa vigne, Fabrice Barle n’utilise aucun produit de synthèse, ni herbicide car son désherbage est mécanique. « J’applique uniquement du cuivre sous trois familles différentes à savoir du sulfate de cuivre, de l’hydroxyde de cuivre et de l’oxyde de cuivre. Il faut savoir aussi qu’en agriculture biologique, les seuils de sulfites sont plus bas. Je ne peux donc pas traiter n’importe comment. Il me faut environ 2,9 kg de cuivre métal par hectare » nous informe-t-il. Une vigne qui est entièrement ramassée à la main par des collègues ou amis du viticulteur. Cette année Fabrice Barle a fait appel à la MFR de Limoise, dans l’Allier. Cet été, ce viticulteur a eu la chance d’avoir des précipitations au moment opportun. « J’ai eu 80 mm début juillet, 20 mm, quinze jours plus tard. Ce scénario s’est répété en août également » Même s’il estime que sa vigne n’a pas subi de stress hydrique, les coups de chaud ont néanmoins fait mal à la production. « Je me suis retrouvé avec une croissance rapide, la vigne a explosé donnant beaucoup de fleurs ».
Au final, on peut dire que la nature a été généreuse. « Les vins vont plutôt tendre autour de 13 degrés et avec une acidité malique faible. Je devrais m’en sortir entre 40 à 50 hectolitres par hectares pour un objectif de 12 000 bouteilles » espère-t-il. Après une année blanche marquée en 2017 par la destruction de 100 % de sa production en raison de la grêle, Fabrice Barle va pouvoir enfin cette année refaire du stock.
Pierre Kons
photo article

Dégâts de gibiers - La fronde est à son maximum

[En ligne le 06-12-2018]

photo article

FDSEA - Du sanglier au menu du sous-préfet de Cosnes-sur-Loire

[En ligne le 29-11-2018]

photo article

Chambre d’agriculture - Dernière session pour éric Bertrand

[En ligne le 29-11-2018]

RECHERCHE

ÉDITION N°1505

La une

LIENS EXTERNES

METEO

PUBLICITE

votre publicité

NEWSLETTER

Inscrivez vous à la Newsletter pour être toujours informé

Réseaux