Abonnement Nous Contacter Participer Petites annonces Publications légales Extranet

NIEVRE

[Article mis en ligne le 26-09-2018]

Chambre d’agriculture

80 000 € attendus pour l’élevage

La Chambre d’Agriculture était réunie en session le jeudi 20 septembre à la salle des fêtes de Rouy. Deux annonces à retenir : une enveloppe de 80 000 euros allouée à l’élevage et l’embauche d’une personne supplémentaire pour conduire des audits.
Peu de bouleversements lors cette session de la Chambre d’agriculture. Seul changement notable dans l’organigramme, l’installation de Patricia Granger en lieu est place de Christian Étienne démissionnaire. Mais cette matinée a surtout été consacrée à l’approbation du budget rectificatif 2018. Un budget dans lequel 80 000 euros vont être consacrés à l’élevage. Éric Bertrand, président de la Chambre d’Agriculture a détaillé cette enveloppe. «20 000 euros vont être alloués à l’autonomie fourragère. Objectif : systématiser le recours à l’analyse des fourrages de l’exploitation» explique-t-il. Il explique également que ce poste intervient évidemment dans un contexte de sécheresse importante, il est donc important que les agriculteurs valorisent mieux leurs fourrages.
Le deuxième volet est destiné à la génétique et notamment au génotypage des jeunes bovins reproducteurs et des taureaux de monte naturelle. L’idée étant de participer à la promotion et faciliter l’accès aux outils de sélections génomique auprès des éleveurs du département. «On souhaite reconquérir le secteur ovin en aidant à l’achat de béliers pour ceux qui ont plus de 50 brebis dans leur troupe ovine. Par ailleurs, 2019 sera l’année du mouton pour la Chambre d’agriculture» explique le président. Pour ce deuxième volet, 30 000 euros sont prévus.

«Promouvoir la filière»
Troisième partie du plan et pas des moindres, la promotion de l’IGP Charolais de Bourgogne. L’idée du président Bertrand est à la fois de mettre l’accent sur la segmentation des marchés en favorisant la valeur ajoutée dans les filières d’élevage traditionnelles du berceau charolais mais aussi de favoriser l’engraissement notamment autour de l’abattoir de Corbigny. «Ce serait dommage d’avoir un porteur de projet sans production» estime Éric Bertrand. Enfin, la Chambre d’Agriculture va également aider les Jeunes Agriculteurs pour leur voyage en Chine. Un séjour dont l’objectif est de participer à la promotion du bassin charolais et développer le commerce de viande bovine dans ce pays. Cette partie promotion va recevoir la somme de 30 000 euros.
Au-delà cette action de développement, le recrutement d’une personne supplémentaire pour les audits est en cours. Vous pouvez d’ailleurs encore vous rapprocher de la Chambre d’agriculture pour déposer votre candidature.

«Inquiétude face à la sécheresse»
Cette session de Chambre s’est conclue par les questions diverses où il a surtout été question de la sécheresse. Stéphane Aurousseau, président de la FDSEA s’est exprimé estimant que le sentiment d’abandon est profond dans les campagnes. «Les réponses tardent à venir et je n’ai pas le sentiment que l’administration ait pris la mesure de la situation». Que ce soit pour la procédure de dérogations pour les SIE ou pour les calamités, tous ont exprimé leur ras-le-bol face à la lenteur administrative. Des revendications qu’ils ont directement adressées à Johanna Donvez, cheffe du service Économie Agricole à la DDT.
L’ensemble des participants à cette session s’est ensuite dirigé à Achun pour la journée des opportunités.

Théophile Mercier

votre publicité
photo article

Cuma - Paillage bois: une solution alternative face à la sécheresse

[En ligne le 18-10-2018]

Semis d’automne - «On va vivre une sacrée campagne»

[En ligne le 11-10-2018]

photo article

Bio Bourgogne - Le bilan 2018 de la moisson en bio est désormais connu

[En ligne le 11-10-2018]

RECHERCHE

ÉDITION N°1498

La une

LIENS EXTERNES

METEO

PUBLICITE

votre publicité

NEWSLETTER

Inscrivez vous à la Newsletter pour être toujours informé

Réseaux