Abonnement Nous Contacter Participer Petites annonces Publications légales Extranet

COTE D'OR

[Article mis en ligne le 06-09-2018]

Ovins

Les bonnes vieilles habitudes

photo article
Le prix de championnat en race Charollaise est remporté par l’élevage de Thierry Maréchal à Viévy (animal ici présenté par Adrien Maréchal).
photo article
Le meilleur agneau charollais de l’année, propriété de l’EARL Cyril Blin de Montagny-lès-Beaune.
photo article
Chez les Texel, le prix de championnat est adjugé au Gaec Lépée, de Millery.
photo article
Le Gaec Mimeur, de Thoisy-le-Désert, rafle le prix de championnat et le titre de meilleur agneau de l’année chez les Suffolk.
photo article
Le concours de béliers d’Arnay-le-Duc a livré un nouveau bilan positif vendredi dernier.
Des animaux de qualité et des acheteurs comblés : le concours ovins arnétois a encore tenu ses promesses en attirant400 béliers et une quarantaine d’agnelles et en réalisant un bon taux de vente (35%, entre 110 et 120 béliers). « Nous sommes, dans tous les domaines, sur les mêmes chiffres que les années antérieures », se félicite Thierry Maréchal, président du comice agricole d’Arnay-le-Duc, « nous aurions pu craindre une légère baisse liée aux contraintes de la sécheresse du moment, principalement l’affouragement et l’abreuvement des bêtes, mais les éleveurs ont fait une nouvelle fois le déplacement. Les gens savent qu’en venant ici, ils trouvent à chaque fois le produit dont ils ont besoin ».

Un «Néo-zélandais» à Arnay
Baptiste Poillot avait fait le déplacement à Arnay-le-Duc avec sa famille résidant à Thoisy-la-Berchère. Huit Suffolk de l’exploitation participaient au concours : le résultat de cette édition a été satisfaisant avec deux premiers prix et un troisième prix remportés. Cinq bêtes ont également été commercialisées. Étudiant au lycée de Fontaines, Baptiste Poillot passe en deuxième année de BTS Acse, un diplôme qui lui permettra de s’installer d’ici quelque temps sur la ferme familiale. Ce 31 août, le jeune Côte-d’orien de 19 ans revenait tout juste de Nouvelle-Zélande, après un stage d’un mois passé dans une exploitation élevant 8 000 ovins ! Baptiste Poillot revient sur cette très belle expérience : « Un stage à l’étranger est obligatoire entre les deux années de BTS et j’ai saisi l’opportunité de me rendre là-bas. C’était très intéressant et très enrichissant. La race présente était le Romney, ils croisent leurs brebis avec des béliers Suffolk et Texel. Malgré la taille impressionnante de l’exploitation, il n’y avait que trois éleveurs. Chacun travaille au quotidien avec cinq ou six chiens de troupeaux. Leur utilisation est capitale pour eux, les chiens réalisent un travail formidable. Dans mon cas, tous les matins, j’allais bouger les clôtures électriques dans des champs de betteraves pour nourrir les brebis, car il n’y a pas assez d’herbe en hiver. J’ai aussi beaucoup travaillé dans de grands parcs de contention. Ce voyage était vraiment top ».

Aurélien Genest

Pierre Kons
photo article

Mobilisation syndicale - «L’agri-bashing, ça suffit»

[En ligne le 06-12-2018]

photo article

Session de la Chambre d’agriculture - Clap de fin pour la mandature 2013-2018

[En ligne le 29-11-2018]

photo article

Assemblée de section de Dijon Céréales - 2017 - 2018 : Un exercice de transition

[En ligne le 29-11-2018]

RECHERCHE

ÉDITION N°1505

La une

LIENS EXTERNES

METEO

PUBLICITE

votre publicité

NEWSLETTER

Inscrivez vous à la Newsletter pour être toujours informé

Réseaux