Abonnement Nous Contacter Participer Petites annonces Publications légales Extranet

NIEVRE

[Article mis en ligne le 30-08-2018]

Maïs fourrage

Une campagne marquée par la sécheresse

photo article
L’Eurl des Manœuvres durant l’ensilage avec le Gaec des Dochamps à Saisy.
photo article
Benjamin Guyard dans son tracteur sur l’exploitation familiale.
photo article
Ludovic Guyard aplatit le tas au volant de son manitou.
L’ensilage du maïs est en passe d’être terminé dans le département. Même si les rendements peuvent être hétérogènes, les premiers résultats globaux semblent ne pas être très bons et certains agriculteurs ont dû modifier leur stratégie en cours de campagne. Exemple avec le Gaec des Dochamps à Saisy
Entre 30 et 70 mm. Voici les niveaux de pluviométrie enregistrés par la Chambre d’agriculture depuis le 20 juin dans tout le département. Ces mauvaises conditions climatiques n’ont pas permis une fécondation correcte du grain. Confirmation sur le terrain avec le Gaec des Dochamps situé à Saisy. Il est dirigé par Odile et Philippe Guyard et leurs deux garçons, Ludovic et Benjamin. La famille est à la tête d’une exploitation de 380 ha. Cette année, ils ont consacré 90 ha pour la culture dont 8 ha de maïs. Ludovic, l’aîné nous donne les estimations de la récolte. « En termes de volume, je pense que nous allons obtenir 12 tonnes de matière sèche, soit environ 40 q/ha. Pour une année normale nous serions plutôt entre 12 et 14 tonnes de matières sèches. Si l’on compare à 2017, nous avions consacré 3 ha pour le maïs en grain et nous avions obtenu 100 q/ha » nous explique-t-il. Pour lui, ce mauvais temps va entraîner un surcoût financier « on va être obligé d’acheter 20 tonnes de maïs grains car en raison du manque d’eau nous avons préféré tout faire en ensilage » se désole-t-il.
Pour cette campagne, le Gaec des Dochamps a opté pour trois variétés ; la P86.42 pour sa dessiccation rapide, la P88.21 pour la régularité de ces grains et la troisième, la LG31.295, pour sa digestion facile pour les bêtes.

Une récolte jusqu’à la tombée de la nuit
Pour récolter leur maïs, les Guyard font appellent à l’Eurl des Manœuvres située à Pazy, mais également à des collègues des exploitations voisines. Ce lundi 22 août, ils étaient six à prêter mains fortes aux deux frères. « Sans eux, nous ne pourrions pas faire nous-même » explique Benjamin Guyard, le cadet. D’autant qu’entre le silo et la parcelle, il y a environ un quart d’heure de tracteur. Avec cette forte chaleur, l’ensileuse a eu parfois des coups de chaud. Finalement tout est rentré dans l’ordre et le groupe a pu terminer la récolte jusqu’à la tombée de la nuit.

Théophile Mercier

votre publicité
photo article

Cuma - Paillage bois: une solution alternative face à la sécheresse

[En ligne le 18-10-2018]

Semis d’automne - «On va vivre une sacrée campagne»

[En ligne le 11-10-2018]

photo article

Bio Bourgogne - Le bilan 2018 de la moisson en bio est désormais connu

[En ligne le 11-10-2018]

RECHERCHE

ÉDITION N°1498

La une

LIENS EXTERNES

METEO

PUBLICITE

votre publicité

NEWSLETTER

Inscrivez vous à la Newsletter pour être toujours informé

Réseaux