Abonnement Nous Contacter Participer Petites annonces Publications légales Extranet

NIEVRE

[Article mis en ligne le 23-08-2018]

Soufflet

Moissons : des résultats hétérogènes

photo article
Hubert Allard, chef de région chez Soufflet devant le silo de Clamecy
Alors que débutent dans le département les récoltes de maïs, le groupe Soufflet livre un bilan quasi définitif de la campagne de 2018 en orge, blé et colza. Explication avec Hubert Allard, le chef de région chez Soufflet.
C’est un résultat mitigé. Globalement les récoltes du groupe Soufflet dans la Nièvre sont légèrement supérieures à celle de l’an passé. Néanmoins, lorsque l’on zoome culture par culture, on peut s’apercevoir que les fortunes sont parfois diverses. C’est le cas avec l’orge d’hiver où les rendements varient entre 45 et 75 q/ha. « Sur les terres filtrantes nous sommes à 75 q/ha. En revanche sur les parcelles hydromorphes, nous sommes plutôt à 45 q/ha » détaille Hubert Allard. Le blé a également subi les aléas de la météo. « Deux phénomènes sont venus perturber les récoltes. Nous avons eu d’abord un excès d’eau sur toutes les terres limoneuses et argileuses. Ensuite les pluies d’orages au stade de la floraison ont entraîné un problème de fécondation. Les agriculteurs qui avaient semé du Fructidor ou du Némo ont de très bons rendements en revanche, pour ceux qui ont fait le choix du Boregar, il y a une perte importante ». Du nord du département jusqu’au secteur de Saint-Benin-d’Azy le blé atteint 75 q/h, en revanche sur les autres secteurs, il oscille de 65 à 70 q/ha.

« Des gros dégâts pour le colza »
C’est l’une des cultures qui a le moins bon rendement cette année. « Le colza a subi à la fois une grosse attaque d’altises qui a été mal maîtrisée de la part des agriculteurs. Le gel a également amplifié ses dégâts. Conséquence nous avons un rendement qui varie entre 20 à 35 q/ha avec une moyenne à 30 q/ha » déplore Hubert Allard. La dernière culture concerne l’orge de printemps où les récoltes sont comparables à 2017. « Pour les semis de février, nous estimons les volumes à 70 q/ha. Mais les 2/3 des exploitants du département ont semé en avril. Il ne faut pas espérer des niveaux supérieurs à 65 q/h ». Enfin, les prévisions concernant le tournesol sont catastrophiques, avec une fourchette qui varie entre 15 à 25 q/ha.

« Les prix s’envolent sur les marchés »
Impossible de parler de rendements sans évoquer la situation du marché international. La tendance générale est à la hausse des prix. « La sécheresse a touché le nord de l’Europe où aucune récolte ne se fait actuellement » précise Hubert Allard. Il poursuit : « l’Ukraine va aller jusqu’à limiter ses exportations de blé à hauteur de 8 millions de tonnes. Elles étaient de 15 millions en 2017. La production de la Russie est également touchée. 68 millions de tonnes contre 85 l’année dernière. Enfin en Australie, où c’est la pleine période des semis, il n’y a pour l’instant pas de récoltes car il n’a pas plu depuis un moment ». À écouter ce responsable de Soufflet, notre pays va pouvoir tirer son épingle du jeu. Certains agriculteurs ont d’ailleurs souhaité anticiper la fluctuation des prix. Ils sont quelques-uns à avoir vendu une partie de leur production lorsque les prix ont dépassé de 20 euros ceux de 2017. Depuis 15 jours, ils sont de 30 euros supérieurs à l’an passé. Hubert Allard précise « ceux qui ont vendu en avance ne profiteront que d’une partie des volumes ».
« Pour conclure, on peut signaler que ces hausses de prix sont marquées par la présence de fonds de pensions qui ont pour conséquence de gonfler artificiellement les cours. Sans ces organismes, le retour à l’agriculteur serait bien meilleur » estime-t-il.

Théophile Mercier

Pierre Kons
photo article

Dégâts de gibiers - La fronde est à son maximum

[En ligne le 06-12-2018]

photo article

FDSEA - Du sanglier au menu du sous-préfet de Cosnes-sur-Loire

[En ligne le 29-11-2018]

photo article

Chambre d’agriculture - Dernière session pour éric Bertrand

[En ligne le 29-11-2018]

RECHERCHE

ÉDITION N°1505

La une

LIENS EXTERNES

METEO

PUBLICITE

votre publicité

NEWSLETTER

Inscrivez vous à la Newsletter pour être toujours informé

Réseaux