Abonnement Nous Contacter Participer Petites annonces Publications légales Extranet

NIEVRE

[Article mis en ligne le 26-07-2018]

Service de remplacement

«Améliorer le service rendu aux adhérents

photo article
Ludovic Guyard, le nouveau président du Service de Remplacement à la Chambre d’agriculture.
Ludivic Guyard est depuis le 14 juin, le nouveau président du Service de Remplacement de la FDSEA. Il succède à Mathilde Lafaye pour un mandat de deux ans. Retour sur son élection et zoom sur les missions du SR dans la Nièvre.
C’est une grande responsabilité ! C’est par ces mots que le nouveau président du Service de Remplacement a commencé son entretien. «Je n’ai jamais été président de quoi que ce soit. Mais j’avais l’envie d’y aller et de faire perdurer la structure» explique Ludovic Guyard. Il poursuit : «c’est évidemment nouveau, je vais avoir plus de charge de travail, mais je me suis arrangé avec mes autres associés. Et puis j’utilise aussi même le SR ce qui me permet de me rendre aux réunions». Ce polyculteur est installé avec quatre autres associés dont son frère dans un système bovin viande. Il a construit son expérience au sein du Service de Remplacement (SR) aux côtés de Mathilde Lafaye, l’ancienne présidente. Pour son mandat, il s’est fixé une mission comme de fil rouge : «faire connaître davantage le SR. Beaucoup d’adhérents payent leurs cotisations sans forcément utiliser le service. Or, il y a un avantage à faire appel régulièrement au SR car l’agriculteur qui vous remplace va connaître l’exploitation». Autre chantier prioritaire pour lui ; «améliorer le service rendu aux adhérents».

«Valoriser le métier de salarié agricole»
Pour prétendre intégrer le SR, il faut tout d’abord avoir la compétence de conduite d’engin mais aussi la conduite des animaux. Critère important qui constitue trois quarts des activités dans la Nièvre. Plus généralement, Ludovic Guyard souhaiterait que les établissements d’enseignements agricoles orientent davantage leur élève vers le métier de salariés agricoles. «Nous avons de gros besoins en élevage bovin, ovins et en grandes cultures. Or ce métier est encore mal valorisé, et cela nous pénalise».

Théophile Mercier

votre publicité
photo article

Cuma - Paillage bois: une solution alternative face à la sécheresse

[En ligne le 18-10-2018]

Semis d’automne - «On va vivre une sacrée campagne»

[En ligne le 11-10-2018]

photo article

Bio Bourgogne - Le bilan 2018 de la moisson en bio est désormais connu

[En ligne le 11-10-2018]

RECHERCHE

ÉDITION N°1498

La une

LIENS EXTERNES

METEO

PUBLICITE

votre publicité

NEWSLETTER

Inscrivez vous à la Newsletter pour être toujours informé

Réseaux