Abonnement Nous Contacter Participer Petites annonces Publications légales Extranet

COTE D'OR

[Article mis en ligne le 26-07-2018]

Ovins

Le Texel s’invite à Saulieu

photo article
Corentin, Maxime et Olivier Albert, de Mars-sur-Allier dans la Nièvre, font partie des exposants.
Le concours national Texel 2018 se déroulera dans le cadre de la prochaine fête du Charolais.
Un Spécial Texel n’avait plus vu le jour en Côte-d’Or depuis 1977 et la tenue d’un concours au foirail d’Arnay-le-Duc. Le concours national organisé à Saulieu les 18 et 19 août prochains mettra donc fin à 41 ans de disette. Environ 130 animaux, propriétés de neuf éleveurs de l’Aisne, de l’Allier, de la Nièvre et du Bas-Rhin feront le déplacement à l’Espace Jean-Bertin sur l’invitation de l’organisme de sélection Texel. Le traditionnel concours d’agneaux de boucherie de la fête du Charolais ne subira aucune perturbation et devrait attirer une nouvelle fois plus de quarante lots de trois ovins dans plusieurs races.

Objectif commerce
Corentin Albert fait partie des exposants inscrits et fera le déplacement avec son père Olivier. Ce jeune Nivernais de 20 ans vient d’obtenir son BTS Acse et attend ce moment avec impatience : «Participer à ce genre de rendez-vous est très intéressant. C’est une fierté de pouvoir concourir, un national est la récompense d’un travail mené sur plusieurs années. Il permet aussi et surtout de se faire connaître dans le but de vendre des animaux. Il s’agit d’un rendez-vous national : des étrangers sont susceptibles de se déplacer grâce à la publicité assurée par l’ES Texel. Dans notre cas, nous participons régulièrement aux concours de Paris et Cournon-d’Auvergne, avec parfois de belles retombées. En ce qui concerne le National, il s’agira de notre toute première participation. Notre élevage date de plusieurs générations mais n’a été inscrit qu’en 2016. De ce fait, nous n’avions pas pu participer à la dernière édition qui s’était déroulée à Lunéville, en Meurthe-et-Moselle en 2015». L’exploitant de Mars-sur-Allier élève une centaine de brebis Texel et vend la quasi-intégralité de ses mâles et femelles en reproducteurs.

Présent dans toutes les sections
Corentin et Olivier Albert présenteront des animaux dans toutes les sections. « Il faut bien une vingtaine de reproducteurs pour réaliser cet objectif », fait remarquer le jeune éleveur, « nous avons des prix individuels pour les mâles et les femelles dans les catégories agneaux, antenais et béliers. Il y a aussi les sections de brebis suitées et les prix spéciaux. Les prix d’ensemble monopolisent à eux seuls huit animaux ! Les prix de famille par le père ou par la mère impliquent la présence de la descendance, cela chiffre vite ». Passionné par la génétique et l’élevage en général, Corentin Albert encense la race Texel qui présente des facilités d’élevage très appréciables : « il s’agit d’un animal de plein air, très calme et docile. Même s’il faut parfois le complémenter aux prés, il se débrouille tout seul la plupart du temps ».

Aurélien Genest

votre publicité
photo article

Canicule et sécheresse - Un été en moins, moins, moins… Du stress en plus, plus, plus…

[En ligne le 14-08-2018]

photo article

Fête du Charolais - En quête d’une plus-value

[En ligne le 09-08-2018]

photo article

Après-moissons - Bons échos de Châtillon

[En ligne le 09-08-2018]

RECHERCHE

ÉDITION N°1489

La une

LIENS EXTERNES

METEO

PUBLICITE

votre publicité

NEWSLETTER

Inscrivez vous à la Newsletter pour être toujours informé

Réseaux