Abonnement Nous Contacter Participer Petites annonces Publications légales Extranet

BOURGOGNE

[Article mis en ligne le 04-07-2018]

Exportation de viande bovine française vers la Chine

Une belle opportunité pour la filière

photo article
Emmanuel Bernard, vice-président de la FNB
Le 25 juin dernier, le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian a signé un protocole d’exportation qui rouvre le marché chinois aux producteurs français de viande bovine, levant ainsi un embargo qui datait de 2001 et de la crise de la vache folle. Cet accord est-il réellement une bonne nouvelle pour les éleveurs bourguignons ? Éléments de réponse avec Emanuel Bernard, vice-président de la FNB et représentant des éleveurs au sein d’Interbev.
Trente mille tonnes de viande française vers la Chine. Tel est l’objectif du gouvernement dans le nouveau protocole d’accord signé entre Français et Chinois le 25 juin dernier. Cette mesure concerne la viande congelée en cube ; viande hachée congelée et viande fraîche sur des animaux de moins de 30 mois. Selon les dernières discussions, ce nouveau débouché devrait être disponible à partir de septembre 2018.
Emmanuel Bernard, le vice-président de la FNB s’est rendu à plusieurs reprises en Chine, il connaît donc bien le dossier. Pour lui une question se pose : Comment la filière va-t-elle faire pour s’adapter aux exigences de ce nouveau marché ? Il distingue la voie mâle et femelle.
« Sur la voie mâle, il va peut-être falloir une finition particulière des bêtes. Les chinois ont l’habitude d’avoir des viandes assez grasses Mais sur cette question c’est aux OP, Chambres d’Agriculture et à la filière tout entière de se mobiliser et de fixer la lignes pour les éleveurs. Sur la voie femelle, je suis plus sceptique car elle ne s’adresse pas à tous les exploitants et puis c’est essentiellement le marché Français. Ça sera avant tout un travail d’abattoirs car il est inutile de penser que l’on va exporter de la carcasse. Il faut donc savoir quels types de muscles on vend ».
Pour ce débouché, Emmanuel Bernard y voit plusieurs pistes de travail. La première va concerner les abatteurs capables de livrer de la viande fraîche par avions. « C’est avant tout de la notoriété, c’est bien mais ça n’influencera pas notre marché ». Seconde voie c’est celle du transport en bateau. « Mais les entreprises doivent être capables de faire du volume. Car les acheteurs vont vouloir deux ou trois conteneurs régulièrement. Il faut donc être en capacité de répondre à la demande »

Les préconisations de la FNB
Pour la FNB ces annonces sont accueillies avec bienveillance. « C’est une bonne nouvelle pour nous, mais c’est un non-événement pour le moment » estime Emmanuel Bernard. « Nous sommes à la disposition de la profession pour qu’elle nous dise si elle est en capacité de répondre tout de suite aux enjeux ou s’il faut apporter des adaptations dans les modèles de travail. Dans ce cas nous serons à leurs côtés ». Il expose ainsi plusieurs “filons” possibles d’exportation :
« D’une part la viande congelée qui peut être exportée par bateaux à environ 12cts/kg. Solution plus favorable à l’ouest de la France du fait de sa capacité logistique. Ensuite la viande fraîche, elle, peut être livrée par avions pour environ 5 euros/kg.
Enfin, nous devons développer la route de la soie avec des exportations par train, mais sans la SNCF qui refuse de s’associer à ce projet. Il va donc falloir trouver une logistique capable de livrer les trains en Allemagne. C’est à l’image de ce qu’il se fait déjà pour le porc allemand ou danois » Il estime que la France a une carte à jouer sur ce dernier filon.

TM

porte ouverte vanlay
photo article

Sécheresse en Bourgogne Franche-Comté - Des mesures exceptionnelles mises en œuvre par l’État en faveur des agriculteurs

[En ligne le 08-11-2018]

photo article

Sécheresse - «Un phénomène qui empire»

[En ligne le 05-11-2018]

photo article

Carrefour de l’innovation agronomique, à Dijon - Sols : la face cachée de la biodiversité

[En ligne le 25-10-2018]

RECHERCHE

ÉDITION N°1501

La une

LIENS EXTERNES

METEO

PUBLICITE

votre publicité

NEWSLETTER

Inscrivez vous à la Newsletter pour être toujours informé

Réseaux