Abonnement Nous Contacter Participer Petites annonces Publications légales Extranet

BOURGOGNE

[Article mis en ligne le 20-06-2018]

élevage laitier

Fauche précoce: quels impacts sur la production

photo article
( Crédit photo : M. Portier ) La récolte à un stade jeune de l’herbe permet d’atteindre des valeurs élevées en UF tout en maintenant un taux protéique élevé.
Les éleveurs cherchent à réduire la dépendance aux correcteurs azotés achetés à l’extérieur dans l’alimentation de leurs bovins. La fauche précoce de l’herbe peut représenter une solution.
Pour les éleveurs à la recherche d’une meilleure autonomie, la valeur alimentaire de l’herbe récoltée est primordiale. Elle doit permettre des économies en correcteurs azotés et concentrés de production sur la ration hivernale. Cet objectif passe le plus souvent par une récolte précoce, au stade épis 10-15 cm. Les essais mis en place dans les stations expérimentales des chambres d’agriculture de Bretagne, à Mauron (Morbihan) et Trévarez (Finistère), montrent des gains intéressants sur la teneur en MAT et sur la valeur énergétique du fourrage récolté, en particulier au premier cycle d’exploitation, lors d’une récolte plus précoce (montaison de la graminée) par rapport à une date de récolte classique (début épiaison de la graminée).

Amélioration de la Mat
À Mauron, la teneur en Mat est en moyenne améliorée de 1,7 point avec une fauche précoce. Dans ces mêmes conditions, la valeur énergétique reste stable avec 0,89 UFL en moyenne lors d’une fauche précoce contre 0,88 pour le témoin. La fauche précoce entraîne toutefois une perte de rendement mais favorise le taux de légumineuses, taux plus important au cours de la première année de récolte des essais et qui augmente au fur et à mesure des cycles d’exploitation. «Le premier cycle d’exploitation joue un rôle essentiel sur la qualité du fourrage. En avançant la date de récolte de 19 jours, on gagne en moyenne 4,3 points de MAT. Son taux passe ainsi de 12,3 % à 16,6%. La valeur énergétique du fourrage est systématiquement améliorée avec une fauche précoce, au premier cycle d’exploitation : on passe en moyenne de 0,91 à 0,96 UFL. Faucher tôt entraîne toutefois une perte de rendement conséquente sur le premier cycle ; en moyenne de 2,2 TMS/ha avec un maximum de 2,8 TMS pour la modalité dactyle-RGI-luzerne-trèfle violet et un minimum de 1,6 TMS pour la modalité dactyle-fétuque-luzerne-trèfle violet», note Françoise Guillois de la Chambre d’agriculture de Bretagne.
Concernant les rendements, récolter trois cycles en fauche précoce, avec un temps de repousse de 40 jours, équivaut à récolter deux cycles en fauche classique. Les rendements obtenus sont identiques.

S’arrêter à quatre coupes ?
Depuis 2014 un essai, visant notamment à caractériser l’association ray-grass hybride-trèfle violet au fil des récoltes sur l’année, a été conduit à Trévarez, sur quatre saisons afin de lisser l’effet des années climatiques. Les deux modalités testées se différencient par le délai entre deux coupes : 6 à 7 semaines pour le témoin, 4 à 5 semaines de repousse seulement pour l’itinéraire expérimental.
«L’ensilage précoce de RGH-TV est toujours gagnant en protéines et en énergie même si les rendements ont été variables selon les années climatiques et les parcelles. Faucher une prairie de RGH-TV toutes les 4 à 5 semaines est techniquement intéressant. Avec des fauches précoces, cette conduite génère cinq coupes. Si les trois premières fauches se justifient, le coût de la cinquième coupe est élevé (100 €/ 1000 UFL. Un bon compromis pourrait être quatre coupes, en choisissant les fauches précoces jusqu’au début de l’été puis en espaçant les récoltes à partir du mois d’août», souligne Pascal Le Cœur, de la station expérimentale de Trévarez.

Cyrielle Delisle

votre publicité
photo article

Concours national - Une journée 100% charolais à l’Agropole du Marault

[En ligne le 13-09-2018]

photo article

Sécheresse et conduite du pâturage - Quelles alternatives pour le cheptel allaitant et le cheptel laitier ?

[En ligne le 06-09-2018]

photo article

Sécheresse - Bien souvent des adaptations seront nécessaires sur le long terme

[En ligne le 06-09-2018]

RECHERCHE

ÉDITION N°1493

La une

LIENS EXTERNES

METEO

PUBLICITE

votre publicité

NEWSLETTER

Inscrivez vous à la Newsletter pour être toujours informé

Réseaux