Abonnement Nous Contacter Participer Petites annonces Publications légales Extranet

NIEVRE

[Article mis en ligne le 24-05-2018]

Section des anciens exploitants

Des valeurs, des convictions, du travail !

photo article
À la tribune de cette assemblée générale, Régine Gaulon, secrétaire générale de la SDAE, Jacques Dufrechou, président de la SNAE, Yves Delfolie, président de la SDAE et André Morlé, vice-président de la SDAE.
La Section Départementale des Anciens Exploitants de la FDSEA s’est réunie le 17 mai dernier en assemblée générale à Château-Chinon. Les années passent mais les anciens ont encore et toujours la « niaque » ! Rapide retour sur ce temps fort de la vie du réseau syndical.
S’il était un groupe qui résume au mieux les valeurs de l’engagement syndical et collectif en agriculture, ce serait probablement celui des anciens exploitants de la FDSEA. Ils sont encore plus de 300 adhérents chaque année, à militer pour une bonification des retraites, du pouvoir d’achat des anciens agriculteurs. La précarisation croissante des territoires ruraux les préoccupe également. Et à force d’engagement, de convictions et de travail, ils s’efforcent chaque année de s’en faire le relais auprès des élus et des représentants de l’État dans le département. C’est d’ailleurs en présence du président de la Section Nationale des Anciens Exploitants de la FNSEA, Jacques Dufrechou, qu’Yves Delfolie, ancien éleveur de porcs sur le canton de Clamecy, a fait montre de la détermination des anciens en dépit des difficultés réelles auxquelles le faible niveau des pensions agricoles les confronte.

« L’action de l’état en faveur de la ruralité va dans le sens du recul ces dernières années ! »
Ces difficultés, c’est André Morlé, le vice-président de la SDAE qui s’en est fait le relais au travers de la présentation du rapport d’activité de la section. Et de cibler pour poser le contexte, le « recul » réel qui caractérise l’action Étatique en faveur de l’agriculture et de la ruralité ces dernières années : « le recul dans la reconnaissance accordée à celles et ceux qui ont contribué, dans leurs fermes, à reconstruire la France d’après-guerre et à redonner du sens à la notion de souveraineté alimentaire, le recul dans l’accompagnement du pouvoir d’achat des ménages les moins aisés, le recul d’une volonté d’amélioration du cadre de vie pour des ruraux qui ne pèsent plus assez lourd dans une société urbaine, où le tout internet, le tout dématérialisé, le « tout », partout, tout le temps, devient la norme… mais seulement dans le cercle grouillant d’agglomérations connectées » s’est fendu l’ancien éleveur du pays Corbigeois qui a tour à tour énuméré les actions conduites par la section en 2017. Travail avec la MSA pour tenter d’apporter des réponses aux retraités concernés par le versement du trop-perçu de pension en novembre dernier, action de la SNAE pour éviter la fiscalisation des sommes concernées, rencontre des candidats aux législatives puis des parlementaires nouvellement élus, le tout pour tenter de remettre l’église au milieu de village. Les anciens agriculteurs ne pourront se contenter éternellement d’être considérés comme la cinquième roue du carrosse !

« La convivialité, le ciment de notre section »
André Morlé y est également revenu au cours de la présentation de son rapport d’activité, « la convivialité est un élément notoire de la cohésion des anciens exploitants ». Ainsi, en 2017, les adhérents auront pris part à de multiples initiatives permettant « de mêler l’utile à l’agréable ». Visite du marché de Rungis, croisière sur la Seine, voyage d’une semaine dans les Côtes d’Armor, la section des anciens sait aussi prendre du bon temps dans une ambiance chaleureuse et collective. Une idée fixe, « moteur de notre action quotidienne », qui verra en 2018 la section se rendre en Corse et prendre part à des journées détente théâtrale et gourmande.
Un dynamisme salué par les adhérents qui n’en oublient pas pour autant l’essentiel : l’acharnement qui chaque année conduit les anciens à mener les combats syndicaux nécessaires à la revalorisation des retraites agricoles. La dernière revalorisation obtenue par le réseau date d’il y a seulement trois ans et avait fait suite au plan de revalorisation obtenu en 2008 après les manifestations de Dijon et de Clermont-Ferrand. Et si depuis, même le gouvernement dépose des amendements contre des projets de loi visant à revaloriser les montants des pensions les plus faibles, la conviction et la volonté de travailler sur le long terme demeurent. « C’est au charbon que les combats se gagnent ! »

S.L – FDSEA 58

journées yonne agri carb
photo article

FDSEA - Les agriculteurs mobilisés contre l’importation d’huile de palme

[En ligne le 20-06-2018]

photo article

Formations - Donner un second souffle à sa vie professionnelle

[En ligne le 14-06-2018]

photo article

FDSEA - Pôle Emploi main dans la main avec les partenaires agricoles

[En ligne le 14-06-2018]

RECHERCHE

ÉDITION N°1481

La une

LIENS EXTERNES

METEO

PUBLICITE

votre publicité

NEWSLETTER

Inscrivez vous à la Newsletter pour être toujours informé

Réseaux