Abonnement Nous Contacter Participer Petites annonces Publications légales Extranet

COTE D'OR

[Article mis en ligne le 24-05-2018]

Réunion «Bout de prairie»

Une première réussie

photo article
Pousse de l’herbe, techniques et gestion du pâturage, récolte et valorisation des prairies temporaires et permanentes, méteils ont été abordés.
photo article
Nicolas Jacquinot, l’un des quatre associés du Gaec des Marronniers, a présenté son exploitation et les bénéfices du pâturage tournant adopté depuis 2013.
Vendredi 4 mai, une dizaine d’éleveurs se sont réunis au Gaec des Marronniers pour assister à la première réunion « Bout de prairie » organisée par Alysé en partenariat avec la Chambre d’agriculture de Côte-d’Or.
Le concept de ces journées, déjà organisées dans l’Aube, le Loiret et l’Yonne, se veut simple et informel. Pendant deux heures, éleveurs allaitants et laitiers font le point avec leurs conseillers sur le contexte de l’année, échanger et adapter leurs pratiques en conséquence. Pousse de l’herbe, techniques et gestion du pâturage, récolte et valorisation des prairies temporaires et permanentes, méteils… voici autant d’exemples de thématiques qui peuvent être abordées lors de ces rencontres techniques.

Les éleveurs sont venus chercher des clés pour gérer le pâturage selon le contexte de l’année, à savoir une pousse d’herbe «explosive» et une évolution rapide des stades végétatifs. En ce début de printemps, le risque de se laisser déborder par l’herbe est réel et une bonne gestion du pâturage est nécessaire pour optimiser les performances technico-économiques aussi bien en élevage allaitant que laitier. Au Gaec des Marronniers, l’utilisation d’un pâturage tournant, l’adéquation entre ration distribuée à l’auge et herbe sur pied disponible ainsi que la fauche précoce de certains paddocks sont autant de leviers qui permettent d’optimiser les performances techniques et économiques de leurs soixante vaches laitières.

De nombreuses interrogations ont émergé quant à l’intérêt d’un sursemis ou d’une rénovation totale pour gagner en productivité sur les prairies. Bien que ces deux techniques puissent se justifier dans certaines situations, un travail sur les pratiques d’exploitation peut souvent suffire à augmenter la productivité des prairies. Selon Jean-Claude Chupin, conseiller bovins lait et spécialiste nutrition chez Alysé, avec la mise en place d’un pâturage tournant, c’est 15 % de productivité en plus pour la prairie ! Il ne faut pas non plus négliger la fertilisation organique qui impacte fortement le couvert prairial et le rendement. En cas de rénovation des prairies par sursemis ou rénovation totale, une modification des pratiques reste nécessaire pour ne pas retomber dans la situation qui a conduit à la rénovation.

D’autres rencontres «Bout de prairies» auront lieu sur la zone Alysé et notamment en Côte-d’Or. «Afin que celles-ci correspondent le plus possible à vos attentes et vous apportent les clés pour gérer au mieux votre système fourrager, n’hésitez pas à nous faire remonter les questions et/ou thématiques auxquelles vous souhaiteriez avoir des réponses lors d’un prochain rendez-vous», indiquent les conseillers Alysé ou Chambre d’agriculture.

Contacts
Florent Gavard (conseiller bovins viande et fourrages - Chambre d’agriculture de Côte-d’Or) : florent.gavard@cote-dor.chambagri.fr
Jean-François Dessolin (animateur de l’équipe Lait - Alysé) : jfd@alyse-elevage.fr
votre publicité
photo article

Val de Saône - «Une année très particulière»

[En ligne le 18-10-2018]

photo article

Vols dans les exploitations - Les bons réflexes à adopter

[En ligne le 11-10-2018]

photo article

Insolite - Le tour de l’agriculture française

[En ligne le 11-10-2018]

RECHERCHE

ÉDITION N°1498

La une

LIENS EXTERNES

METEO

PUBLICITE

votre publicité

NEWSLETTER

Inscrivez vous à la Newsletter pour être toujours informé

Réseaux