Abonnement Nous Contacter Participer Petites annonces Publications légales Extranet

YONNE

[Article mis en ligne le 03-05-2018]

Saints-en-Puisaye

Le Moulin Vanneau a besoin de vous !

photo article
La roue du moulin ne tourne plus que ponctuellement, pour illustrer les visites pédagogiques.
photo article
Le gérant du site de Vanneau, Yves Perelli, devant le mécanisme interne du moulin
Le dernier moulin à eau en fonctionnement dans le département est usé par le temps et une souscription vient d’être lancée pour sa restauration, en partenariat avec la Fondation du patrimoine.
L’histoire du Moulin de Vanneau remonte au VIIIe siècle, à l’initiative des moines de l’Abbaye de Saint-Germain et s’est poursuivie jusqu’au début de la première guerre mondiale. Racheté par la commune de Saints-en-Puisaye en 1988, sous l’égide de son maire, Jean Massé, il fut remis en service six ans plus tard, sur un site de plus de 14 ha, qui s’est donné pour vocation de faire revivre la vie paysanne d’avant la mécanisation. L’occasion pour ses visiteurs, d’une immersion dans ce qu’était la ruralité poyaudine au début du XXe siècle et de découvrir la mémoire des gestes et savoir-faire traditionnels. Son moulin à eau en fonctionnement fait du site un lieu unique en son genre, mais aujourd’hui, la roue à eau et ses différents mécanismes usés par le temps doivent être restaurés par des professionnels qualifiés, sous peine de voir le moulin cesser toute activité. Il y a urgence, selon Yves Perelli, gérant des lieux : «l’impact que peut avoir l’eau sur un moulin, c’est terrible ! Ici, on est en fond de vallée, on reçoit de l’eau tout le temps et depuis plusieurs années se sont multipliées les inondations, provoquant des infiltrations et un affaissement de ce qui soutient l’arbre de transmission horizontal, axe principal du dispositif. Sans renvoi d’angle correct, l’arbre qui soutient la meule est voilé et on ne peut plus rien poser dessus, au risque de le détériorer complètement…» Une activité réduite a été conservée, pour les visites pédagogiques, mais il faut agir vite, insiste Yves Perelli : «si le moulin ne tourne que pour de l’exhibition, il est voué à terminer en épave ! Un moulin, c’est fait pour tourner et produire de la farine plusieurs heures d’affilée, en permanence et dans des conditions atmosphériques bien précises…»
L’enveloppe globale du coût de restauration devrait avoisiner 60 000 €. Un montant à charge trop important pour la commune et son Conseil municipal a décidé d’ouvrir une souscription publique en partenariat avec la Fondation du patrimoine, sous l’égide de Robert Boucheron, délégué départemental et de Jean-Marie Vernhes, délégué de pays. Une fondation dont la mission, rappelle ce dernier, «est d’accompagner des projets de ce type, en aidant à l’organisation de souscription pour récupérer de l’argent qui, par le canal de la Fondation du patrimoine, est rendu défiscalisable, c’est-à-dire que sur 100 € versés, l’État vous redonne 66 € sous forme de dégrèvement». Ou comment donner un peu de blé au moulin, pour lui permettre de tourner encore longtemps les pages du grand livre de Vanneau.

Comment faire votre don ?
En adressant un chèque à, l’ordre de la «Fondation du patrimoine : Moulin de Saints-en-Puisaye», à l’adresse suivante : Fondation du patrimoine Bourgogne - BP 25105 - 21051 Dijon
En faisant un don en ligne sur le site internet sécurisé : www.fondation-patrimoine.org/...

Dominique Bernerd

votre publicité
photo article

Canicule - Des vaches au frais !

[En ligne le 14-08-2018]

photo article

Maïs fourrage - L’ensilage a déjà commencé !

[En ligne le 09-08-2018]

photo article

Colza - Réduire les herbicides grâce aux colzas associés

[En ligne le 09-08-2018]

RECHERCHE

ÉDITION N°1489

La une

LIENS EXTERNES

METEO

PUBLICITE

votre publicité

NEWSLETTER

Inscrivez vous à la Newsletter pour être toujours informé

Réseaux