Abonnement Nous Contacter Participer Petites annonces Publications légales Extranet

YONNE

[Article mis en ligne le 19-04-2018]

FDSEA 89

Une assistance bienvenue

photo article
Un service d’aide à la télédéclaration PAC, qui monte en puissance chaque année
Le service d’assistance à la télédéclaration PAC, mis en place par la FDSEA de l’Yonne, rencontre un succès grandissant chez les agriculteurs, qu’ils soient adhérents ou non.
Depuis l’instauration de la nouvelle PAC en 2015, la FDSEA de l’Yonne propose chaque printemps à tous les agriculteurs un service d’assistance à la télédéclaration qui monte en puissance au fil des années. Pour preuve le nombre d’exploitants ayant souscrit à la démarche, qui a doublé en l’espace de quatre ans. Un chiffre qui s’explique en partie par la diminution du nombre d’accompagnements individuels mis en place par la DDT 89, mais surtout, par les tarifs attractifs pratiqués :
55 € HT la première heure + 25 € HT la demi-heure supplémentaire pour les adhérents, le double pour les non adhérents. Lors de chaque rendez-vous, les animatrices suivent aux côtés de l’exploitant l’intégralité du dossier PAC, vérifiant soigneusement tous les points de contrôle, notamment le verdissement et trouvant si besoin, des solutions au cas par cas. À l’issue du temps passé, le dossier peut être déposé en l’état, sous réserve qu’une modification ultérieure ne soit envisagée par l’exploitant.
Les témoignages de satisfaction se multiplient, les agriculteurs semblant apprécier un service qui répond à leurs attentes, à l’image de Didier, éleveur en Puisaye, habitué depuis quatre ans à passer par la FDSEA de l’Yonne pour sa télédéclaration : « avant, je passais un temps fou pour ne rien faire ! C’était à chaque fois une prise de tête du fait de règles du jeu qui changent tout le temps. D’où l’intérêt de s’en remettre à une animatrice habituée à répondre à chaque cas particulier. Notamment pour ce qui est des limites de champs, avec tous les risques possibles d’erreurs quand on ne maîtrise pas bien le logiciel, ce qui est mon cas… » Même satisfecit chez ce polyculteur éleveur du Tonnerrois, lui aussi fidèle du service depuis plusieurs années : « en fait, tout a commencé par les bandes tampon que je ne parvenais pas à dessiner après y avoir passé en vain la journée. J’ai fini par prendre rendez-vous et au final, même avec deux heures de route aller-retour, je gagne mon temps. C’est fait dans les règles et puis ça permet un échange, on discute… »
Les prises de rendez-vous vont s’enchaîner jusqu’au 15 mai, date de clôture nationale (pas de report prévu cette année à ce jour). Il reste encore quelques places disponibles, mais les retardataires doivent faire vite !

Dominique Bernerd

votre publicité
photo article

Dégâts de gibier - Les sangliers affamés sortent des bois, la FDSEA recense les dégâts

[En ligne le 18-10-2018]

photo article

Loup - Mobilisation contre le prédateur

[En ligne le 11-10-2018]

photo article

Nouvelle filière - Une diversification «à la noix»

[En ligne le 11-10-2018]

RECHERCHE

ÉDITION N°1498

La une

LIENS EXTERNES

METEO

PUBLICITE

votre publicité

NEWSLETTER

Inscrivez vous à la Newsletter pour être toujours informé

Réseaux