Abonnement Nous Contacter Participer Petites annonces Publications légales Extranet

NIEVRE

[Article mis en ligne le 19-04-2018]

Chambre d’Agriculture

Du renfort au service grandes cultures

photo article
Caroline Naels dans son service « grandes cultures » à la Chambre d’agriculture.
Caroline Naels est arrivée à la chambre d’agriculture de la Nièvre en décembre dernier. L’occasion de s’arrêter sur sa fonction et sur le service proposé aux exploitants agricoles.
Caroline Naels a intégré en décembre dernier la Chambre d’agriculture de la Nièvre au sein du service Grandes Cultures, en qualité de « conseillère grandes cultures ». Elle accompagne les exploitants agricoles sur des problématiques techniques. Cet accompagnement est réalisé en groupe, avec des tours de plaine chez les exploitants agricoles. C’est durant ces visites que les agriculteurs exposent leurs problèmes techniques du moment et cherchent ensemble la solution. Cette aide est apportée de manière hebdomadaire, ce qui permet aux exploitants d’être suivis au jour le jour. Parmi les problématiques : le désherbage, la gestion des maladies et des ravageurs, les itinéraires de culture. Autant de sujets auxquelles Caroline Naels et ses collègues apportent des réponses.
À la suite de ces visites, des groupes de travail peuvent se mettre en place pour plancher sur des cas précis. L’accompagnement des agriculteurs passe également par un flash technique qui leur est communiqué de manière hebdomadaire, ainsi que l’édition annuelle de guides de réunions.

Une mission basée aussi sur de l’expérimentation
L’autre facette de son travail c’est l’expérimentation. Objectif : anticiper l’évolution du métier et tester de nouvelles techniques.
Actuellement, l’équipe grandes cultures travaille sur de nombreux tests. Ces essais sont orientés notamment sur les variétés, le désherbage, les nouvelles techniques culturales.
Dans la Nièvre, on constate un problème de résistance aux produits de traitement sur certaines mauvaises herbes comme le vulpin. À la suite de ces essais, un compte rendu est dressé et transmis aux agriculteurs. Résultats qui peuvent être croisés avec des études du même type réalisées en partenariat avec d’autres infrastructures, telles qu’Arvalis par exemple. C’est donc une véritable base de données adaptée au territoire. À la fin de la campagne, un livret est édité, résumé de tous les essais réalisés. Des visites sont également organisées ce qui permet de se rendre compte concrètement de la faisabilité des tests.

Troisième mission : Le groupe Dephy
Cette troisième mission s’inscrit dans le cadre du plan Écophyto pour la réduction de l’utilisation des produits phytosanitaires de moins 25 % d’ici 2020 à 50 % d’ici 2025. Le but est de montrer au travers des groupes d’agriculteurs qu’il est possible de réduire les intrants sur le long terme. Mais aussi d’expérimenter des systèmes de cultures économes en intrants et de produire des références sur ces systèmes. Sur ce poste, Caroline Naels réalise un accompagnement individuel, ainsi que l’animation d’un groupe de 10 agriculteurs dans le nord du département. En adhérant à un groupe Dephy, on s’engage sur plusieurs années à communiquer sur les pratiques mises en place sur les parcelles.
Les données sont ensuite collectées au niveau national par l’Inra. Depuis la mise en place de ces groupes Dephy « certains exploitants ont pu réduire leur IFT (Indicateur de Fréquence de Traitements) de manière importante » remarque Caroline Naels. En 2015, dans les filières grandes cultures et en polycultures-élevage on observait une réduction moyenne de l’utilisation des produits phytosanitaires de 12 % depuis 2011. La conseillère technique encourage les agriculteurs qui souhaitent engager une réflexion de fond sur leur mode de production à rejoindre ce groupe.

Théophile Mercier

votre publicité
photo article

Cuma - Paillage bois: une solution alternative face à la sécheresse

[En ligne le 18-10-2018]

Semis d’automne - «On va vivre une sacrée campagne»

[En ligne le 11-10-2018]

photo article

Bio Bourgogne - Le bilan 2018 de la moisson en bio est désormais connu

[En ligne le 11-10-2018]

RECHERCHE

ÉDITION N°1498

La une

LIENS EXTERNES

METEO

PUBLICITE

votre publicité

NEWSLETTER

Inscrivez vous à la Newsletter pour être toujours informé

Réseaux