Abonnement Nous Contacter Participer Petites annonces Publications légales Extranet

BOURGOGNE

[Article mis en ligne le 05-04-2018]

Sondage

Les Français attachés à la formation

photo article
( Crédit photo : J. Nanteuil ) Les Français ont une bonne image de l’apprentissage.
Le Fafsea (Fonds national d’assurance formation des salariés des exploitations et entreprises agricoles), en partenariat avec Les Échos, a commandé un sondage à BVA sur le regard des Français sur la réforme de la formation professionnelle et de l’apprentissage.
Le gouvernement a annoncé qu’il allait modifier le compte personnel de formation (CPF). Jusqu’à présent comptabilisé en heures, il le sera désormais en euros  : les salariés pourront ainsi bénéficier de 500 euros par an, plafonnés à 5 000 euros. Les personnes sans qualification disposeront de 800 euros par an, plafonnés à 8 000 euros. Une application mobile devrait être lancée prochainement afin de pouvoir vérifier le nombre d’euros déjà crédités sur son compte mais aussi de s’inscrire directement en ligne et de payer la formation. Autre possibilité : comparer les formations grâce aux commentaires laissés par les autres salariés et aux indications fournies. Le sondage, qui a été réalisé avant les annonces du gouvernement, révèle que 52 % des Français attendent de la réforme une augmentation du nombre de formations en alternance. La formation bénéficie d’une bonne image aux yeux de 77 % des Français. À 82 %, les 15-64 ans ont une opinion très positive de l’apprentissage et à 77 % du contrat de professionnalisation. Il est à noter qu’en milieu rural, l’opinion positive au sujet du contrat de professionnalisation a progressé de 19 points en un an pour s’établir à 76 %.
85 % des personnes ayant suivi une formation estiment qu’elle était adaptée à leurs besoins, 85 % qui ont suivi une formation en sont satisfaits et 76 % estiment qu’elle leur a permis de progresser.
Par ailleurs, 96 % des personnes interrogées pensent qu’il est important de se former tout au long de sa carrière, d’ailleurs 71 % des 15-64 ans interrogés ont déclaré avoir déjà suivi une formation ; 42 % affirment avoir un projet de formation dans les deux ans. Parmi les personnes ne souhaitant pas se former, la raison majoritairement invoquée est le sentiment de pas avoir besoin (40 %). Chez les personnes désireuses de se former, les deux raisons majoritairement avancées sont l’approfondissement des compétences pour conserver son employabilité (41 %), puis la reconversion professionnelle (37 %).

Le coût : un frein
Il est à noter que 72 % des 15-64 ans souhaitent bénéficier d’un conseil personnalisé avant la formation et l’orientation sur Internet sans l’aide d’un professionnel n’est une bonne chose que pour 54 % des interrogés. Par ailleurs, une formation réalisée à 100 % en ligne est jugée comme une mauvaise chose par 66 % des personnes sondées. Mais 46 % des personnes pensant que la formation uniquement sur internet est une mauvaise chose sont ouvertes à des formations mixtes : présentiel plus à distance en ligne. 58 % des sondés aimeraient se former hors temps de travail, notamment les moins de 35 ans (67 %). Le refus de financer eux-mêmes une partie de leur formation concerne 64 % des 15-64 ans, sachant que le financement reste le 3ème frein cité parmi les personnes ne souhaitant pas se former (19 % des réponses). Il existe une sous-estimation du coût des formations par une large majorité des 31 % des personnes prêts à payer une partie de leur formation ou bien une volonté de ne pas investir à titre personnel : 85 % seraient prêts à dépenser jusqu’à 1 000 euros dont 49 % moins de 500 euros.
Quant au sentiment d’information sur la formation, il reste encore à améliorer : seulement 39 % des sondés se sentent bien informés. Les personnes se sentant peu informées pensent que cela est dû à un manque d’informations provenant de leur employeur (64 % et même 81 % des salariés) ou bien de l’État (59 %).

Valérie Godement

votre publicité
photo article

Coupe du monde de Football - Tous avec les Bleus !

[En ligne le 12-07-2018]

photo article

Exportation de viande bovine française vers la Chine - Une belle opportunité pour la filière

[En ligne le 04-07-2018]

Agriculture Biologique - Stéphane Travert présente le Programme Ambition Bio 2022

[En ligne le 04-07-2018]

RECHERCHE

ÉDITION N°1484

La une

LIENS EXTERNES

METEO

PUBLICITE

votre publicité

NEWSLETTER

Inscrivez vous à la Newsletter pour être toujours informé

Réseaux