Abonnement Nous Contacter Participer Petites annonces Publications légales Extranet

NIEVRE

[Article mis en ligne le 22-02-2018]

Colza

Visite de plateforme à Surgy

photo article
Mercredi 14 février, les équipes Grandes cultures des Chambres d’agriculture de la Nièvre et de l’Yonne et Terres Inovia ont invité les agriculteurs cultivant du colza à une visite de plateforme sur le thème de la gestion agronomique des ravageurs d’automne. Une cinquantaine d’agriculteurs ont fait le déplacement pour ce rendez-vous à Surgy, sur une parcelle de Blandine Calandre.
Depuis quelques années, l’implantation du colza est marquée par une pression soutenue des grosses altises (adultes et larves) et des larves de charançon du bourgeon terminal. Cette forte pression, initialement présente dans l’Yonne, tend à se généraliser dans la Nièvre.

Viser dès l’automne une forte biomasse
Dans un contexte où les insecticides montrent une efficacité relative, il convient de permettre au colza de bien se défendre face aux ravageurs. Dans cette optique, le but est d’assurer l’atteinte du stade 4 feuilles avant l’arrivée des adultes de g. altise et de viser une biomasse minimale à l’automne de 1500 g/m² (pour limiter la progression des larves des deux insectes). Au cours de la visite, trois ateliers, présentés par des conseillers des Chambres, récapitulaient une partie des résultats d’essais mis en place depuis 2011 dans les deux départements. Sur la plateforme de Surgy, la combinaison de différents leviers agronomiques a été mise en avant pour illustrer et approfondir, les résultats d’essais.

Fertilisation localisée
Cette méthode vise à un démarrage rapide des plantes qui, si toutes les conditions sont réunies, peut contribuer à ce que le colza atteigne les objectifs de croissance. à l’implantation du colza, la localisation permet aussi de limiter la perte d’éléments par volatilisation. Sur la plateforme, la localisation de plusieurs types d’engrais, à hauteur d’une vingtaine d’unités de phosphore, est testée pour voir quelle forme optimise le développement du système racinaire et de la biomasse aérienne.

Plantes campagnes
Associer les colzas avec des plantes compagnes peut favoriser l’enracinement du colza et avoir un effet leurre sur les adultes d’altises et de charançons. Dans les différents essais menés dans les deux départements, les associations avec légumineuses et autres espèces (féverole, lentille, trèfle,…) démontrent l’intérêt du levier avec des densités de semis appropriées. Les associations peuvent aussi permettre de contribuer à la fertilité des sols, ou encore d’augmenter la concurrence vis-à-vis des adventices. Cette année, sur la plateforme, les couverts testés sont féverole et lin de printemps. Les gelées survenues au début de l’année ont été favorables à leur destruction.

Implantation et notations en entrée hiver à Surgy
Étant donné les problèmes d’implantation de la dernière campagne, avancer la date de semis entre le 10 et le 15 août et surveiller les fenêtres climatiques pour implanter les colzas avant une pluie était primordial. Si cette technique est intéressante pour atténuer les dégâts d’insectes, l’avance de la date de semis peut se révéler négative dans la gestion des adventices (géranium) en sol superficiel et augmenter le risque d’élongation d’automne, notamment avec un climat poussant ! Il faut choisir une variété TPS élongation, ne pas semer trop dense et éviter les situations à très forte disponibilité en azote.
Dans le secteur de Surgy, les semis avant le 15 août ont permis une bonne levée cette année contrairement aux semis effectués après le 20 août. Les colzas semés à cette date ont été plus sensibles aux attaques d’adultes de g. altises subies dès mi-septembre. L’automne a néanmoins été exceptionnellement favorable à une compensation des colzas de semis tardif.

Terres Inovia présente les avancées
Dans un quatrième atelier, Terres Inovia a présenté une synthèse des différents thèmes de la plateforme. L’institut a également présenté les derniers résultats en termes de combinaison des leviers agronomiques à mettre en place,  notamment dans un contexte de résistance des charançons du bourgeon terminal et des g. altises aux insecticides, surtout pyréthrinoïdes. L’utilisation de ces leviers est importante pour pérenniser la rentabilité du colza dans nos secteurs.

Les équipes Grandes Cultures Chambres d’agriculture Nièvre etYonne

journées yonne agri carb
photo article

FDSEA - Les agriculteurs mobilisés contre l’importation d’huile de palme

[En ligne le 20-06-2018]

photo article

Formations - Donner un second souffle à sa vie professionnelle

[En ligne le 14-06-2018]

photo article

FDSEA - Pôle Emploi main dans la main avec les partenaires agricoles

[En ligne le 14-06-2018]

RECHERCHE

ÉDITION N°1481

La une

LIENS EXTERNES

METEO

PUBLICITE

votre publicité

NEWSLETTER

Inscrivez vous à la Newsletter pour être toujours informé

Réseaux