Abonnement Nous Contacter Participer Petites annonces Publications légales Extranet

BOURGOGNE

[Article mis en ligne le 22-02-2018]

Carburants

L’Hexagone, leader européen du bioéthanol

photo article
( Crédit photo : CGB ) Les ventes de SP95-E10 et de Superéthanol-E85 ont encore augmenté en 2017.
L’année 2017 a connu une nouvelle progression pour l’essence SP95-E10 et le Superéthanol-E85. Les perspectives sont également optimistes pour 2018.
Dans un contexte de fort rebond de la consommation d’essence (+ 3,9%) dû à l’augmentation des immatriculations des véhicules essence (48,7% de véhicules neufs essence en décembre contre 45,4% de diesel), le SP95-E10 a vu sa part de marché annuelle progresser de 3,3 points en 2017, à 38,8% et est devenu la première essence de France devant le SP95. Le Superéthanol E-85 affiche une très forte croissance (+ 23%) de ses volumes. Il est porté par un réseau de distribution qui atteint désormais près d’un millier de stations, soit plus d’une station sur dix. L’an dernier 118 millions de litres de Superéthanol-E85 ont été consommés et distribués dans précisément 973 stations, soit 106 stations supplémentaires en 2017, soit 11% de la totalité. Elles se répartissent principalement ainsi : Occitanie, 172 stations (17% des stations de la région)  ; Paca, 105 (14 %) ; Auvergne-Rhône-Alpes, 107, (9%)  ; Hauts-de-France, 105 (14%)  ; Île-de-France, 89 (10%) ; Nouvelle Aquitaine, 89 (9%)  ; Grand Est, 79 (0%).
«Après d’importantes hausses de consommation en 2017, nous estimons que le SP95-E10 dépassera le seuil de 50% de parts de marché des essences dans moins de deux ans, avec des stations-service de la grande distribution qui devraient remplacer de plus en plus le SP95 par le SP95-E10» explique Sylvain Demoures, secrétaire général du SNPAA (Syndicat national des producteurs d’alcool agricole). La récente homologation des boîtiers Superéthol-E85 devrait par ailleurs encourager, en 2018, la consommation de ce carburant plus vert moins cher (0,69 euros en moyenne le litre) et plus propre pour la qualité de l’air.

Production française
Alors que la France vient de manquer son objectif de réduction des émissions de gaz à effet de serre pour 2016 et a été convoquée à Bruxelles pour ses manquements sur la qualité de l’air, les acteurs de la filière du bioéthanol estiment pouvoir apporter des solutions à ces deux problèmes puisque le bioéthanol réduit de plus de 50% les émissions de Co2 par rapport à l’essence fossile et que sa combustion n’émet pas de particules. «Nous espérons que les décisions des pouvoirs publics sauront répondre aux niveaux français et européen, aux attentes des automobilistes qui adoptent massivement des carburants plus écologiques tels que le SP95-E10 et le Superéthanol-E85, avec du bioéthanol issu de productions agricoles françaises et de résidus de leur transformation en alimentation» résume Nicolas Rialland, directeur des affaires publiques à la CGB (Confédération générale des planteurs de betteraves). Le bioéthanol est en effet une manne pour la filière française. En France, le bioéthanol est produit à partir du sucre des betteraves, de l’amidon des céréales ou de résidus de leur transformation. La filière mobilise chaque année plus de 50  000 agriculteurs ;
300 000 hectares, soit 1% de la SAU, qui fournissent à la fois énergie et alimentation ; 16 sites de production dont 5 unités industrielles récentes d’envergure mondiale  ; 9 000 emplois directs, indirects et induits. Le bioéthanol produit en France réduit de plus de 50% les émissions de gaz à effet de serre par rapport à l’essence, soit 1 million de tonnes de CO2 économisées, ce qui représente 500  000 véhicules sans émission de CO2.

La France produit chaque année environ 12 Mhl de bioéthanol, soit le quart de la production européenne. C’est le premier producteur européen devant l’Allemagne. L’essentiel du bioéthanol consommé en France est produit en France. L’Hexagone exporte par ailleurs 30% de sa production vers les autres pays européens.

Valérie Godement

journées yonne agri carb
photo article

Région - «Faire entendre la voix de l’agriculture à Bruxelles»

[En ligne le 20-06-2018]

photo article

Mobilisation syndicale #SauverLesAgri - Une situation de blocage vite débloquée !

[En ligne le 14-06-2018]

photo article

Commerce international - Les organisations agricole de l’UE redoutent que la situation ne «dégénère»

[En ligne le 14-06-2018]

RECHERCHE

ÉDITION N°1481

La une

LIENS EXTERNES

METEO

PUBLICITE

votre publicité

NEWSLETTER

Inscrivez vous à la Newsletter pour être toujours informé

Réseaux