Abonnement Nous Contacter Participer Petites annonces Publications légales Extranet

NIEVRE

[Article mis en ligne le 01-02-2018]

Cultures

L’irrigation, une solution face à la crise ?

photo article
La pluviométrie est d’environ 650 mm d’eau par an dans la Nièvre.
photo article
L’irrigation, «c’est la meilleure assurance récolte» pour Didier Guyon, président des Irrigants de la Nièvre et agriculteur à Mesves.
Face aux problèmes climatiques de plus en plus fréquents, l’irrigation semble être une solution d’avenir pour de nombreux agriculteurs. Dans la Nièvre, ils sont 110 à pratiquer ce mode de culture, qui se réuniront mercredi 7 février à l’occasion de leur assemblée générale. Rencontre Avec Didier Guyon, président de l’association pour le développement et le maintien de l’irrigation en Nièvre (Admien).
- Présentez-nous l’association des Irrigants de la Nièvre...
Didier Guyon  : «D’abord quelques chiffres  : Nous sommes 110 irrigants dans le département. La Nièvre compte 140 points de comptage pour une surface irriguée d’environ 7000 hectares. Nous sommes donc un petit département d’irrigation mais l’association est active et cette année, nous avons la chance de recevoir Eric Frétillier président des Irrigants de France. Ce sera l’occasion de parler de la politique du gouvernement et des retenues collinaires».


- Quels avantages présente l’irrigation par rapport à d’autres modes de culture ?
D.G. : «Il faut savoir que l’irrigation concerne pas moins de 60% des céréales produites dans le monde. C’est la meilleure assurance récolte. Nous avons deux soucis majeurs en culture  : les rendements et les prix. Et c’est d’autant plus vrai sur des surfaces comme les nôtres, où il y a parfois des problèmes de rétention d’eau. L’irrigation permet de sécuriser les rendements, ce qui est un atout non négligeable dans notre métier. Il y a donc une demande croissante de la part des agriculteurs».

- Quelles sont les principales revendications des irrigants  ?
D.G. : «Il faudrait qu’il y ait davantage de retenues de stockage d’eau. On pourrait ainsi limiter les situations d’inondations comme celles que nous vivons actuellement. Dans la Nièvre, il y a beaucoup de forages mais très peu de retenues. Or faire du stockage d’eau en hiver pourrait permettre de s’en resservir en été. On sent une réelle volonté de la part des agriculteurs de s’équiper de retenues. Pour cela il faut avoir le terrain vallonné, et cela peut coûter cher en terme d’investissement mais il y a des subventions qui existent».

- Quelle est la position du gouvernement à ce sujet ?
D.G.  : «Le gouvernement s’est penché sur le besoin en stockage d’eau en France. On sait qu’il y a une volonté mais est-ce que cette volonté sera suivie par des actes  ? C’est une autre question. Quand on voit tous les phénomènes climatiques extrêmes qui s’annoncent, cela paraît pourtant évident de devoir faire du stockage d’eau».

- L’irrigation pose le problème des tarifs d’électricité. Comment avez-vous géré l’ouverture des marché et la fin des tarifs réglementés  ?
D.G. : «Les tarifs réglementés ont été supprimés il y a trois ans. Dans le département, on est parti sur une démarche d’achat collectif. On a fait intervenir un courtier en assurance afin de nous faire un prix, sachant que l’on consomme, en tant qu’irrigants, beaucoup en été mais très peu en hiver. Nous avons pu négocier 2M de KW.Depuis l’Allier, la Saône et Loire, la Moselle et une partie du Sud-Ouest se sont joints à nous. On a négocié 12M de KW à des prix intéressants. Aujourd’hui, on s’en sort bien grâce à cette démarche collective mais malheureusement nous ne sommes pas épargnés et il est toujours triste de voir qu’environ 60% de la facture est représentée par des taxes».

Céline Clément

foire aux pieces d usure
photo article

Élevage - Quelles opportunités pour l’export français ?

[En ligne le 15-11-2018]

photo article

Fête de l’élevage de Cercy-la-Tour - La fête a été totale

[En ligne le 08-11-2018]

photo article

Transformation - De la vache aux yaourts

[En ligne le 08-11-2018]

RECHERCHE

ÉDITION N°1502

La une

LIENS EXTERNES

METEO

PUBLICITE

votre publicité

NEWSLETTER

Inscrivez vous à la Newsletter pour être toujours informé

Réseaux