Abonnement Nous Contacter Participer Petites annonces Publications légales Extranet

BOURGOGNE

[Article mis en ligne le 01-02-2018]

Vente de reproducteurs «taureaux conseillés sur génisses»

Carton plein pour le HBC au Marault

photo article
Première vente pour Pauline Michard, ici avec Pascal Langevin, président du Herd Book Charolais. La jeune ingénieure en génétique est désormais la responsable technique de la station.
photo article
Les enchères se sont envolées pour Nilebo, qualifié d’animal «le plus harmonieux de sa promotion» par Stéphane Billot, expert racial au HBC (en arrière plan). Le jeune reproducteur (né à la SCEA Hugues Pichard) adjugé à 8500 euros, va faire carrière au Po
La 9ème édition de la vente aux enchères de jeunes reproducteurs, organisée par la station HBC du Marault «taureaux conseillés sur génisses», s’est déroulée 25 janvier dernier.
Succès confirmé par le thème «taureaux conseillés sur génisses», avec cette 9ème édition de la vente organisée par le Herd Book Charolais au Marault le 25 janvier dernier. D’abord, les éleveurs ont manifesté leur intérêt en venant nombreux, ensuite, le niveau des ventes a été de bonne tenue et enfin, nombre de jeunes reproducteurs ont trouvé preneur. Les 41 jeunes reproducteurs proposés à la vente venaient de toute la France et répondaient  aux critères de sélection les plus exigeants sur leur ascendance, leurs performances en station et bien sûr leur aptitude à faciliter les vêlages.

Visiblement, les jeunes animaux correspondaient dans leur ensemble aux attentes des éleveurs, puisque 70% d’entre eux ont changé de propriétaire. Deux d’entre eux ont été particulièrement disputés, avant d’être adjugés, à 8500 euros pour Nilebo (SCEA Hugues Pichard) et
7 100 euros pour Masson (SCEA Claude Martinot). La moyenne des enchères traduit aussi une certaine dynamique des ventes, puisqu’elle s’établit à 3384 euros, en augmentation par rapport à l’édition 2017.
Le succès rencontré par la vente montre que cette orientation génétique va bien dans le sens des attentes des éleveurs. Comme apprécie Pascal Langevin, président du Herd Book Charolais, «aujourd’hui la race charolaise n’a plus rien à envier en termes de facilité de velâges, avec 96% de naissances sans aide !». La réussite d’un premier velâge représente «un enjeu économique essentiel dans la conduite du troupeau». C’est l’un des leviers permettant d’améliorer de la qualité de vie de l’éleveur et la productivité numérique du troupeau.
journée Côte-d\\\\\\\\
photo article

L’image de la semaine - Halte à la casse de l’agriculture française !

[En ligne le 22-02-2018]

photo article

Zones défavorisées simples - Nouvelle réunion au ministère

[En ligne le 15-02-2018]

photo article

Statut du fermage - Les fermiers métayers posent le cadre d’une refonte

[En ligne le 15-02-2018]

RECHERCHE

ÉDITION N°1464

La une

LIENS EXTERNES

METEO

PUBLICITE

votre publicité

NEWSLETTER

Inscrivez vous à la Newsletter pour être toujours informé

Réseaux