Abonnement Nous Contacter Participer Petites annonces Publications légales Extranet

BOURGOGNE

[Article mis en ligne le 10-01-2018]

Bâtiment

Bien loger ses veaux et génisses laitiers

photo article
( Crédit photo : C. Delisle ) Les conditions de logement tiennent une place centrale dans le bien-être ou au contraire dans la mortalité des veaux.
Assurer un logement de qualité à ses veaux, c’est investir pour l’avenir de son élevage.
Les problèmes sanitaires chez les veaux laitiers sont une réalité et leur incidence sur l’économie des exploitations a tendance à s’accroître. «Des enquêtes montrent que plus d’un veau sur dix ne dépassera pas l’âge de 6 mois et à cela, s’ajoute la morbidité. Ces difficultés sur les jeunes génisses peuvent ainsi provoquer des retards de croissance difficilement rattrapables. Le risque de mortalité augmente avec la taille du troupeau : de 10 % en moyenne dans les élevages de 50 vaches, et de plus de 20 % pour les troupeaux de 200 vaches et plus. Les veaux ont donc besoin de confort», note Daniel Le Clainche du GDS de Bretagne lors du dernier Space à Rennes, en Ille-et-Vilaine.
Les causes de mortalité sont très variées (conditions de vêlages, ambiance dans la nurserie…) et peuvent se cumuler. Mais les conditions de logement tiennent une place centrale dans le bien-être ou au contraire dans la mortalité des veaux. De nombreuses pathologies (respiratoires et diarrhées) sont liées à une mauvaise ambiance.
«Dans le premier mois de vie, le veau a besoin d’une température de confort comprise entre 12 et 22°C, d’une vitesse d’air inférieure à 0,25 m/s et d’une faible humidité».

Facteurs de risque
«Une étude conduite en Bretagne a permis de mettre en avant les principaux facteurs de risque du logement sur la santé du veau. Ils concernent les équipements d’élevages, les pratiques d’élevages et les paramètres techniques de la nurserie. La cohabitation de différentes catégories de bovins arrive en tête. La préparation des buvées dans la nurserie et les jeunes veaux élevés en cases collectives représentent deux autres points négatifs constatés». Du côté des paramètres techniques, on rencontre parfois des nurseries de trop grandes dimensions qui ne respectent pas les besoins des veaux, en particulier en ce qui concerne le volume d’air car la mécanisation des tâches a été privilégiée au détriment du confort des veaux.
Non isolation, systèmes d’entrées d’air non modulables, surfaces en plaques translucides sur toitures conséquentes, portails non hermétiques (entrées d’air parasites) sont autant de points négatifs qui ont été identifiés au cours de ce travail.

De nombreuses solutions
Niches, igloos, pouponnières, cases collectives, nurseries monopente… toutes ces solutions ont fait leurs preuves à condition d’être réalisées dans les règles de l’art. «Idéalement, une pouponnière est un bâtiment spécifique réservé aux veaux en phases lactées (de 1a naissance à 15 jours - trois semaines) avec un volume d’air de 7m3/veau. Elle doit disposer d’un local technique pour la préparation des buvées et le lavage des ustensiles. La préparation des buvées et le lavage des seaux sont à effectuer à l’extérieur de la pouponnière. L’isolation de la toiture est fortement recommandée», observe Daniel Le Clainche. La surface en plaques translucides ne doit pas excéder 5%. La pouponnière doit également bénéficier d’équipements de ventilation avec des surfaces modulables selon les besoins et de portails hermétiques.
«L’installation d’une sonde thermomètre offre la possibilité de surveiller l’ambiance. Les mesures de biosécurité (pédiluve à l’entrée, nettoyage et désinfection des cases) ne doivent également pas à négligées».

Cyrielle Delisle

votre publicité
photo article

Société - Le droit rural fait-il encore sens ?

[En ligne le 19-04-2018]

photo article

Maladies du colza - La lutte en floraison, c’est simple !

[En ligne le 12-04-2018]

photo article

Trois questions - «L’eau n’est pas plus polluée, juste mieux surveillée»

[En ligne le 12-04-2018]

RECHERCHE

ÉDITION N°1472

La une

LIENS EXTERNES

METEO

PUBLICITE

votre publicité

NEWSLETTER

Inscrivez vous à la Newsletter pour être toujours informé

Réseaux