Abonnement Nous Contacter Participer Petites annonces Publications légales Extranet

NIEVRE

[Article mis en ligne le 10-01-2018]

Le potager de Séguret

La transformation pour marque de fabrique

photo article
Soupes, tartinades, conserves, mijotés.... Les légumes produits sur l’exploitation sont transformés et proposés sous diverses recettes.
C’est en 2012 qu’Emma Rigollet a débuté son activité à Savigny-Poil-Fol. L’idée : faire de la transformation de légumes. En cinq ans, ses références sont passées d’une vingtaine à près de quatre-vingt-dix.
Aujourd’hui, la palette des produits proposés par Emma Rigollet est des plus variées. Soupes, conserves, tartinades, mijotés, compotes... de ses 0,75 ha, la jeune femme - désormais aidée par son mari - fait pousser assez de légumes pour balayer la gamme des classiques mais aussi proposer des recettes originales comme des courgettes à l’orientale ou un chutney de betterave. Une sauce aigre-douce qui lui a valu de décrocher le prix «Talents Gourmands» il y a deux ans. Et les consommateurs ne s’y trompent pas. Ses volumes sont passés de 4 000 en 2015 pour atteindre près de 12 000 cette année. La cible est touchée. Et Emma Rigollet de préciser : «Ce qui manque aujourd’hui, c’est du temps et des bras». Suivant le rythme des saisons, elle adapte ses offres en fonction de sa production. Ainsi cette année, Le potager de Séguret propose beaucoup de recettes à base de potiron mais on trouve aussi des soupes d’ortie, des compotées de tomate, des légumades d’hiver, des fondues de poireaux au cidre, des carottes à l’orange ou des confitures de Noël.

Transformer, innover, s’adapter
Et s’il est clair que les acheteurs sont au rendez-vous, il faudrait maintenant pour  Emma Rigollet «investir dans du matériel. Comme avoir un arrosage automatique, du nouveau matériel de cuisson, faire des travaux d’aménagement. En réalité, ce qui nous fait défaut, c’est de l’avance de trésorerie». Car même si les collectivités travaillent avec elle, que la commune exprime une vraie volonté de faire équipe, cela ne suffit pas pour trouver cette fameuse avance de trésorerie. D’autant que le projet d’un autre mode de conditionnement est sur le feu : Celui du sous-vide. Un investissement qui permettrait au Potager de fournir des produits plus adaptés aux collectivités ou aux restaurants. En attendant, cette dernière année a vu une évolution puisque Emma Rigollet fait maintenant dans le «travail à façon». Un maraicher ayant trop de tomates peut ainsi lui fournir la matière première qui est transformée en coulis pour être revendue par le producteur lui-même. Transformer, innover, s’adapter... Le potager de Séguret ne cesse surprendre ! C’est sans doute là, sa véritable marque de fabrique.
Pratique : Le potager de Séguret, Séguret Savigny-Poil-Fol. Contact 06 14 33 31 38 ou sur facebook.

Fabienne Desseux

votre publicité
photo article

FDSEA - JA - La communication sur le métier, c’est cet été !

[En ligne le 19-07-2018]

photo article

Syndicalisme - L’élevage allaitant à la croisée des chemins

[En ligne le 12-07-2018]

photo article

Irrigants - La DDT à la rencontre des agriculteurs

[En ligne le 12-07-2018]

RECHERCHE

ÉDITION N°1485

La une

LIENS EXTERNES

METEO

PUBLICITE

votre publicité

NEWSLETTER

Inscrivez vous à la Newsletter pour être toujours informé

Réseaux