Abonnement Nous Contacter Participer Petites annonces Publications légales Extranet

NIEVRE

[Article mis en ligne le 07-12-2017]

10ème anniversaire Cerfrance Alliance Centre

Une soirée sous le signe de l’innovation et de l’optimisme

photo article
Cerfrance : Plus de 200 personnes pour célébrer ce 10ème annniverssaire.
photo article
Boris Chabanel – géographe expert économies locales durables chez Utopies.
C’est au Casino-Planétarium que Cerfrance Alliance Centre  a convié ses invités à une soirée intitulée «Avec innovation et audace - Dynamisons ensemble nos territoires». L’occasion pour les dix ans du réseau de conseil et d’expertise comptable de continuer à aller de l’avant.
Un choix assumé par les organisateurs qui voulaient clairement voir le verre à moitié plein dans un département où le moral des acteurs du territoire est parfois plus gris que rose en matière d’entreprenariat. Voulant mettre en avant son ancrage local et sa proximité avec ceux qui font éclore des projets, Cerfrance Alliance Centre a articulé cette soirée en trois grandes parties. La première étant de mettre en lumière le travail de l’agence Utopies qui a réalisé une étude mettant en avant les porteurs de créations d’emplois et de valeur dans la Nièvre. Puis le réseau a donné la parole à Jocelyne Guérin afin qu’elle témoigne des actions menées, en cours et à venir. Enfin, trois faiseurs de projets innovants sont venus témoigner concrètement de leurs initiatives. Près de deux cents personnes avaient répondu à l’invitation. Et c’est tout d’abord Olivier Parou, président de Cerfrance AC, Eric Achour son directeur général puis Arnaud Bertrand son vice-président qui ont pris la parole. Tous soulignant la capacité d’innovation du réseau afin de piloter au mieux les activités de leurs 2 000 adhérents dans une relation de proximité. Boris Chabanel - géographe expert économies locales durables chez Utopies - a démarré son exposé, expliquant que l’entreprenariat de territoire «résonne beaucoup. Il y a des opportunités, des enjeux. Une nouvelle génération a, pour marché, le local et dans l’ADN l’innovation». Afin de prouver que cette économie est bel et bien là, l’étude d’Utopies a décortiqué trente filières couvrant 380 secteurs d’activité. Soit 15 000 marchés étudiés. En 2016, on comptait ainsi 8,3 milliards de demande en locale. Or 62% de cette demande nivernaise s’évade du territoire car elle ne trouve pas de solution, générant des importations. Pour Boris Chabanel, il est donc impératif de capter cette demande locale. Car ces importations sont un gisement d’activités et d’emplois considérable. Ainsi, si la Nièvre ré-enracinait  1% de ses importations, cela pourrait créer 52 millions d’activité soit 360 emplois. Il faut donc exploiter certaines niches locales mais à condition d’innover avec un modèle économique plus petit, plus circulaire, plus collaboratif et plus inclusif.

Des expériences pour une approche différente
Utopies a créé un «book de l’entreprenariat» avec vingt fiches sectorielles pour justement révéler ses opportunités locales et stimuler cet entreprenariat dormant. Prenant l’exemple de l’agro-alimentaire, l’expert a souligné que les «filières viandes pèsent lourds. Mais on importe beaucoup de transformé». Il y aurait donc là une carte à jouer avec, par exemple, des start-up alimentaire type «foodlab», des micro-abattoirs ou des micro-usines. D’autres pistes étant à creuser afin de valoriser les invendus en les transformant ou encore en poussant les agriculteurs à une diversification pointue (céréales locales, micro-brasserie...). Prenant la suite de cette prise de parole, c’est ensuite Jocelyne Guérin, présidente de Conseil départemental et maire de Luzy qui est intervenue, ventant elle aussi cette approche différente et originale des territoires. Le public a écouté la table-ronde qui avait pour invités trois entrepreneurs locaux qui ont témoigné de leurs choix et  leurs expériences de développement dans des domaines différents. Valérie Clément - présidente de l’association des commerçants «Les Ardillers» à Nevers -  à la tête de deux magasins dans la cité ducale et qui veut faire de ses salariés de véritables acteurs de l’économie. Les employés d’aujourd’hui devant devenir les chefs d’entreprise de demain. Stéphane Humbert est lui venu parler du Gercela, association visant à promouvoir la race charolaise et regroupant de nombreux éleveurs de la région. Cyrille Forest, éleveur polyculteur a lui expliqué sa démarche avec l’hôtel deux étoiles repris en 2015 dont il a boosté la fréquentation en l’inscrivant sur des sites en ligne. Les réservations étaient au nombre de 1 200 il y a deux ans. Elles étaient de 2 200 en 2016.  Suite à ces témoignages, focus a été fait sur un autre type d’innovation des territoires avec Alain Bourcier, vice-président en charge du numérique à l’Agglomération de Nevers, venu parler de l’Inkub : un pôle numérique ouvert en 2016 à Nevers et dédié aux entreprises, start-ups, ou free lances et incubateur d’innovation.

On le voit, ces dix ans de Cerfrance Alliance Centre se voulaient résolument tournés vers l’avenir sous toutes ses formes. La soirée s’est clôturée par un repas où il est certain que les conversations ont rimé avec innovations.

Fabienne Desseux

photo article

Dégâts de gibier - La FDSEA veut des avancées

[En ligne le 13-12-2017]

Réunions Petites Régions - Cerfrance se décline en trois rendez-vous

[En ligne le 07-12-2017]

photo article

Journée découverte des métiers agricoles - Donner un coup d’arrêt aux idées reçues

[En ligne le 07-12-2017]

RECHERCHE

ÉDITION N°1455

La une

LIENS EXTERNES

METEO

PUBLICITE

votre publicité

NEWSLETTER

Inscrivez vous à la Newsletter pour être toujours informé

Réseaux