Abonnement Nous Contacter Participer Petites annonces Publications légales Extranet

YONNE

[Article mis en ligne le 30-11-2017]

Chambre d’agriculture

Un calendrier de paiement très attendu

photo article
Didier Roussel directeur de la DDT 89, le préfet de l’Yonne, Patrice Latron et le président de la Chambre d’agriculture, Etienne Henriot (de gauche à droite).
photo article
C’est dans une salle d’assemblée entièrement rénovée (même si quelques retouches sont encore à effectuer…), que s’est tenue cette dernière session de l’année.
Après 21 mois d’absence suite à la rénovation du bâtiment, c’est dans des locaux flambant neufs que les administrateurs de la Chambre d’agriculture se sont réunis en session le 23 novembre dernier.
C’est bien sûr par un moment de recueillement à l’attention de Marcel Huré, membre élu de la Chambre d’agriculture et figure de l’agriculture icaunaise, récemment disparu, qu’a débuté cette dernière session de l’année. Une session à laquelle participait pour la première fois, le préfet de l’Yonne, Patrice Latron, qui est revenu dans son intervention, sur le calendrier d’apurement des aides Pac non encore versées à ce jour.

Mais, comme chaque trimestre, c’est par un tour d’horizon des différentes productions départementales, qu’a débuté l’intervention du président de la Chambre, Etienne Henriot.

Si la volatilité des cours céréaliers semble marquer le pas, la tendance sur les marchés est baissière, du fait notamment d’un niveau de stock important. Avec un blé icaunais départ de ferme vendu actuellement à 135 €/t, l’orge brassicole de printemps, 180 €/t et celle d’hiver, 140 €/t. Perturbations à attendre pour ce qui est du colza, compte-tenu des nouvelles règles régissant les biocarburants, avec des graines au départ de l’Yonne à 360 €/t. «Année à peu près normale, hormis les secteurs gelés», pour la viticulture, même si les rendements sont encore en retrait de 20 à 30%. Avec pour conséquence une flambée des prix, notamment dans le chablisien, où la feuillette de premier Cru s’échange à 1240€ (contre 850 € habituellement) et celle de chablis à près de 900 € (600 €).
Et le risque de voir les acheteurs traditionnels se tourner vers d’autres cépages. D’une manière générale, les vendanges 2017 auront permis aux viticulteurs icaunais de compenser une partie du manque à gagner généré par l’année catastrophique vécue en 2016.

La petite embellie constatée par la filière lait n’aura été que de courte durée et ce dernier trimestre semble marquer le pas avec une base de prix de 330 à 340 € les 1  000 litres. La France bénéficiant peu de la collecte européenne en progression, avec seulement 3,6% de hausse (contre 13,2% en Italie).

Côté élevage, la consommation de viande reste à la baisse et le retour des allaitantes sur le marché pèse sur les cours. Les prix restent bon toutefois concernant les broutards, compte tenu de disponibilités limitées et d’une forte demande italienne. Déception en revanche pour ce qui est du porc, avec une chute rapide des prix. Le prix moyen annuel pour l’Yonne s’établit à 1,41 €/kg, pour une marge restant intéressante, du fait du faible prix des céréales. Bonne récolte pour la betterave icaunaise, avec des prix qui devraient se situer à 27 €/t et pourraient encourager de nouveaux producteurs à rejoindre la filière, après une année marquée par le retour d’une cinquantaine de planteurs dans le migennois.

Phytosanitaires  : l’arrêté préfectoral en passe d’être signé
Revenant sur les soupçons de maltraitance animale ayant touché récemment un élevage bovin du département, le président Henriot a rappelé les prérogatives de la Chambre en la matière  : «c’est un drame humain bien sûr, mais dans le cas présent, qui était connu de nos services. Plusieurs contacts avaient été pris avec l’exploitant mais toujours sans lendemain et la situation était compliquée. Je vous rappelle que nous n’avons pas vocation à obliger les personnes, mais à susciter chez eux, l’envie de réagir et trouver des solutions, même si elles peuvent être difficiles à prendre. Néanmoins, nous sommes là pour accompagner…»

L’occasion d’évoquer la cellule Réagir 89 qui, en dépit d’une conjoncture peu favorable, n’aura été sollicitée que par 9 agriculteurs depuis le 1er juillet dernier. Concernant les audits d’exploitation financés par le Conseil régional, 7 demandes supplémentaires ont été enregistrées, portant à 18 le nombre d’audits engagés.

Concernant l’apurement des aides Pac, «feuilleton un peu douloureux vécu pour certains depuis plusieurs mois», selon le président de la Chambre, plusieurs dates ont été précisées par le préfet Latron lors de son intervention  : «s’agissant des paiements du 1er pilier, les ATR ont été versées massivement mi octobre 2017 puis par vagues successives tous les 15 jours. Au total, 2  610 exploitations concernées dans l’Yonne pour un montant total d’un peu plus de 87 M€, soit une moyenne de 32 K€ par exploitation. Le solde devant être versé en février/mars 2018». Une surprise toutefois, avec plus de 500 exploitations manquant à l’appel. Pour ce qui est du retard pris dans le paiement des aides au 2e pilier, Patrice Latron dit comprendre «parfaitement la colère exprimée par un certain nombre d’entre vous, mais le sujet s’améliore»  : Début novembre, ont commencé à être versés les soldes 2015 et à ce jour, 260 dossiers ont été budgétés, pour un total de 3 M€, une partie ayant déjà été versée sous forme d’ATR. S’agissant des Maec Bio 2016 et 2017, «le début de paiement des soldes 2016 est annoncé pour mars 2018 et celui des soldes 2017 pour juillet 2018. Les aides MAEC 2018 devant être versées sans retard en 2019».

Rappelé à l’ordre par le gouvernement il y a un mois, comme les autres départements de BFC, pour ne pas encore avoir pris d’arrêté concernant l’utilisation de produits phytos sanitaires, le préfet de l’Yonne s’apprête à le faire, mais a-t-il affirmé, «en préservant l’esprit de coopération et de partenariat de la charte signée l’an passé par mon prédécesseur, avec l’ensemble des acteurs locaux et en continuant à la faire fonctionner».

Dominique Bernerd (éléments techniques fournispar la Chambre d’agriculture 89)

photo article

Ynovae - Première AG pour la nouvelle coopérative

[En ligne le 13-12-2017]

photo article

110 Bourgogne - Un plan d’économies efficace

[En ligne le 07-12-2017]

photo article

Technologie numérique - La révolution digitale est en marche

[En ligne le 07-12-2017]

RECHERCHE

ÉDITION N°1455

La une

LIENS EXTERNES

METEO

PUBLICITE

votre publicité

NEWSLETTER

Inscrivez vous à la Newsletter pour être toujours informé

Réseaux