Abonnement Nous Contacter Participer Petites annonces Publications légales Extranet

NIEVRE

[Article mis en ligne le 30-11-2017]

Premier palmarès bâtiment agricole bois

L’initiative officiellement lancée

photo article
Un concours dont les enjeux sont nombreux.
photo article
Une salle aux multiples visages preuve de l’intérêt apporté sur ce sujet environnemental.
C’est au Legta de Challuy que le Conseil d’Architecture d’Urbanisme et de l’Environnement (CAUE) a décidé de lancer officiellement son initiative. L’objectif, à travers ce concours, étant de valoriser la démarche de développement durable dans la construction agricole. Une manière d’aborder différemment un sujet environnemental.
Dans la salle, étaient présents des agriculteurs, des élèves du Legta mais aussi plusieurs élus comme la députée Perrine Goulet, la maire de Varennes-Vauzelles, Isabelle Bonnicel, ou le conseiller départemental Éric Barbier. Preuve que ce palmarès n’est pas une simple compétition mais bel est bien une manière de traiter un sujet environnemental majeur aux enjeux multiples. Sur la scène, Christophe Joly, architecte au CAUE, Jacques Legrain son président, mais aussi Stéphane Costaglioli le secrétaire général de la préfecture et Isabelle Chopin, présidente FDCL de Groupama. Un partenaire essentiel de l’initiative. Le Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement (CAUE) de la Nièvre accompagne des agriculteurs dans leurs projets de construction de bâtiments ou d’aménagement paysager depuis quatre décennies. Ce «1er Palmarès Agricole en Bois dans la Nièvre» a officiellement été lancé le 23 novembre. Il est ouvert aux agriculteurs, propriétaires, maîtres d’œuvre, maîtres d’ouvrages ou architectes pour des réalisations agricoles nivernaises qui doivent avoir été livrées entre le 1er janvier 2000 et le 31 décembre 2016 et concernent les bâtiments de stockage et des bâtiments d’élevage. L’appel à candidatures dure jusqu’au 23 janvier, les participants doivent s’inscrire sur le site du CAUE où ils devront envoyer trois photos du bâtiment proposé. Une prise de loin, puis un plan rapproché et enfin un détail de la construction. Les inscriptions sont bien évidemment gratuites. Les lauréats seront récompensés par un prix du public et un second par vote sur Internet. De son côté, un jury de professionnels délibérera pour décerner un ou plusieurs prix de la qualité architecturale et qui seront récompensés par des nuitées au Château de Pizay offertes par Groupama.

Un palmarès pour une démarche durable
Durant la soirée de lancement, Christophe Joly a expliqué qu’elle était, quelle est, et quelle pourrait être la politique d’intégration des bâtiments agricoles. Comment améliorer la qualité paysagère de la campagne nivernaise tout en s’engageant dans une démarche durable en s’appuyant sur une filière essentielle du département : celle du bois. Et de souligner : «l’anticipation est souvent bafouée par l’urgence, mais la question environnementale est là». L’idée est donc de construire en bois en réduisant «l’énergie grise», le bois du Morvan présentant l’avantage de la proximité du matériau. Le bois -régulateur de chaleur pérenne avec un bon rapport qualité/prix- donnant la possibilité de baisser son bilan carbone. Pour lui, miser sur le bois, c’est «miser sur l’avenir» l’élément de base étant possiblement la planche de Douglas qui a pour point fort de la durabilité. Lors des interventions du public, il a été souligné que le Douglas est une essence principalement en monoculture dans la région, alors qu’il faudrait tendre vers des forêts mixtes mêlant différentes essences. Notamment pour une meilleure adaptation aux sols, et pour une plus grande variété des essences (avantage aussi en termes d’usage et d’adaptation dans la construction grâce à leurs caractéristiques spécifiques). Sur ce sujet, il y a bien un effort à faire comme l’a souligné la paysagiste-conseil et l’architecte des bâtiments de France. La soirée s’est ensuite prolongée autour d’une conférence de Pierre Janin, architecte Conseil de l’État qui exerce à Lyon et qui a présenté cinq projets agricoles «bois» exemplaires. Des constructions aux effets positifs d’une conception fine, qui s’inspire de la sobriété et des techniques des bâtiments agricoles, avec de nombreux avantages à la fois au niveau du paysage, des usages, de l’économie du projet, et en terme d’implication des entreprises locales.
Ce premier palmarès va donc permettre de réfléchir autour d’un sujet qui englobe des enjeux économiques, écologiques mais aussi esthétiques. Les résultats seront dévoilés au mois de mai prochain.
Pratique : Règlement et inscription jusqu’au 23 janvier 2018 sur le site du CAUE : caue58.com

Fabienne Desseux

photo article

Dégâts de gibier - La FDSEA veut des avancées

[En ligne le 13-12-2017]

photo article

10ème anniversaire Cerfrance Alliance Centre - Une soirée sous le signe de l’innovation et de l’optimisme

[En ligne le 07-12-2017]

Réunions Petites Régions - Cerfrance se décline en trois rendez-vous

[En ligne le 07-12-2017]

RECHERCHE

ÉDITION N°1455

La une

LIENS EXTERNES

METEO

PUBLICITE

votre publicité

NEWSLETTER

Inscrivez vous à la Newsletter pour être toujours informé

Réseaux