Abonnement Nous Contacter Participer Petites annonces Publications légales Extranet

YONNE

[Article mis en ligne le 28-09-2017]

FDSEA 89

Un Conseil de rentrée qui colle à l’actualité

photo article
Maxime Boucher de JA 89 et Damien Brayotel, président de la FDSEA de l’Yonne (de gauche à droite).
Le sujet du renouvellement de l’autorisation du glyphosate à Bruxelles est sous les feux de l’actualité et a bien sûr, alimenté les débats au Conseil de rentrée de la FDSEA de l’Yonne
Alors que la Commission Européenne est à la veille de se prononcer sur le renouvellement ou non, de son autorisation pour dix ans, le glyphosate est à l’échelon franco-français, de tous les débats. Avec à la clé une certaine cacophonie gouvernementale, entre un porte parole, Christophe Castaner, déclarant ce lundi dans un premier temps, que l’herbicide «serait interdit d’ici la fin du quinquennat» et les services du premier ministre assurant dans la foulée qu’un tel calendrier n’existait pas ! Un sujet d’actualité, longuement évoqué le même jour, par les administrateurs de la FDSEA de l’Yonne, lors de leur Conseil de rentrée. Mais un sujet sensible, rappelle son président, Damien Brayotel, bien décidé à interpeller une nouvelle fois les parlementaires sur cette question : «Macron a dit qu’il ne devait plus y avoir de suréglementation française par rapport à la norme européenne. S’il y a danger pour la santé et pour l’alimentation, dans ce cas, il faut arrêter tous les produits importés et traités glyphosates ! On ne peut pas passer son temps à recevoir des coups de bâton…» Également sur la sellette, les produits importés dans le cadre du Ceta. Les cinq milliards prévus initialement pour relancer l’investissement dans l’agriculture seront-ils redirigés afin de trouver des alternatives à l’utilisation du produit ? Les administrateurs présents s’interrogent… La nouvelle donne gouvernementale, visant à établir un «plan de sortie» qui ne fermerait pas la porte à une prolongation de plusieurs années, fait réagir l’ancien président, Francis Letellier : «certes ce n’est pas satisfaisant, mais on revient de loin ! Souvenons-nous qu’on est parti de l’interdiction totale pure et simple…» Le message sur le sujet est compliqué à faire passer auprès du grand public et les agriculteurs pourraient profiter de la prochaine Foire Saint-Martin, pour entamer le dialogue avec les visiteurs. Pour l’heure, contact sera pris avec le député Européen Grand Est, Arnaud Danjean, ainsi qu’avec Jean-Baptiste Lemoyne, Secrétaire d’État auprès du ministre de l’Europe et des Affaires Étrangères et ancien Sénateur de l’Yonne, pour les alerter. Dans le même temps, il sera demandé aux parlementaires icaunais, interpellés récemment sur la question du glyphosate, de faire connaître la réponse reçue des ministères concernés, suite à leur intervention.    
   
Foire Saint-Martin, dimanche 5 novembre
Autre sujet sous les feux de l’actualité : les États Généraux de l’Alimentation, dont un premier compte-rendu est prévu être dévoilé le 11 octobre prochain. Une opération à destination du grand public, pourrait se tenir le même jour, afin de rappeler une nouvelle fois l’importance que joue l’agriculture, que ce soit dans la chaîne alimentaire, comme dans la survie des territoires ruraux. Est évoquée pour cela une manifestation du même type que celle qui s’est tenue il y a quelques années devant la mairie d’Auxerre, pour faire déguster et vendre des produits locaux.
Quel avenir pour le secteur des plateaux du Tonnerrois ? Une nouvelle fois impacté par des aléas climatiques récurrents et des moissons médiocres, avec en toile de fond, une protection insecticides colzas perdant de son efficacité. Des audits régionaux ont été mis en place, rappelle Damien Brayotel : «aujourd’hui, les questions sont là, mais on ne va pas apporter de réponse toute faite. Ces audits peuvent servir à un instant donné, à faire le point, et apporter des éléments de réflexion…» Financés à hauteur de 1 500 € par la région, avec un reste à charge pour l’exploitant, ils pourraient permettre une photographie du secteur, mais relèvent d’une démarche volontaire, souligne Gilles Robillard : «le problème est que bien souvent, ce ne sont pas les exploitations en plus grande difficulté que l’on voit apparaître…» Face à l’emprise des terres agricoles, y a-t-il trop d’éoliennes dans le département ? Les marges de manœuvres sont étroites, explique le président de la FDSEA 89 : «on ne peut faire que des préconisations, comme limiter la surface par éolienne construite pour éviter de trop morceler les parcelles, ou installer les éoliennes au plus près des chemins, mais c’est tout ce qu’on peut faire…»
C’est dimanche 5 novembre que se déroulera la prochaine Foire Saint-Martin à Auxerre. Et comme chaque année, la chasse aux bénévoles est ouverte ! Thème de l’édition 2017 : «Agriculture 2.0». Sont annoncées plusieurs nouveautés au programme, comme la présence d’un drone, d’une imprimante 3D utilisant du bioplastique ou encore, d’un simulateur moissonneuse batteuse avec lunettes 3D. L’occasion pour le président Brayotel, de rappeler «que ce genre de manifestation n’a d’intérêt que si les agriculteurs sont présents pour expliquer les choses. La communication en direct de ce type, c’est encore celle qui convient le mieux…» 

Dominique Bernerd

photo article

Ynovae - Première AG pour la nouvelle coopérative

[En ligne le 13-12-2017]

photo article

110 Bourgogne - Un plan d’économies efficace

[En ligne le 07-12-2017]

photo article

Technologie numérique - La révolution digitale est en marche

[En ligne le 07-12-2017]

RECHERCHE

ÉDITION N°1455

La une

LIENS EXTERNES

METEO

PUBLICITE

votre publicité

NEWSLETTER

Inscrivez vous à la Newsletter pour être toujours informé

Réseaux