Abonnement Nous Contacter Participer Petites annonces Publications légales Extranet

BOURGOGNE

[Article mis en ligne le 28-09-2017]

Races rustiques

à l’affiche du premier national Hereford

photo article
La race Hereford est réputée pour sa grande rusticité et sa docilité.
Le 6 octobre, le Sommet de l’élevage sera le cadre du tout premier concours national de race Hereford en France. Éleveur à Mercurey et administrateur de l’OS Hereford France, Jean-François Protheau sera l’un des exposants de la race à Cournon.
Cette année, le Sommet de l’élevage accueillera le tout premier concours national de la race Hereford. Il aura lieu le vendredi 6 octobre prochain 12 heures au Zénith d’Auvergne à Clermont-Ferrand. Représentée par l’organisme de sélection (OS) Hereford France, la race se verra attribuer dix places de bovins dans le hall des animaux de Cournon. Des Hereford en provenance du Morbihan, des Ardennes, de la Meurthe-et-Moselle, de la Creuse, de la Loire et de la Saône-et-Loire. Parmi ces spécimens, huit génisses s’affronteront devant un jury composé exclusivement de femmes. L’une est une éleveuse canadienne de Hereford du Nord Alberta, représentant l’interprofession de son pays. La seconde est une éleveuse suédoise, secrétaire générale de la race au niveau européen. Le secrétaire général de la race à l’échelle mondiale, un éleveur uruguayen, assistera lui aussi à ce concours présidé par le président de l’OS Hereford, France Pascal Bastien, éleveur en Meurthe-et-Moselle.

La Hereford séduit en France
En à peine une dizaine d’années, la race Hereford est passée en France d’environ un millier de mères à 4 800 aujourd’hui. L’OS compte environ 80 élevages adhérents détenteurs de
15 à 120 mères, indique Jean-François Protheau, administrateur de l’OS. Les détenteurs français de bovins Hereford seraient au nombre de 200. Race d’origine anglo-saxonne très répandue sur le continent américain, en Australie, Nouvelle-Zélande ou Europe Centrale, la Hereford séduit aujourd’hui des éleveurs français pour sa rusticité et sa docilité. Les animaux rencontrés en France sont dépourvus de cornes. « La Hereford est une vache très économe », confirme Jean-François Protheau. Réputée pour son aptitude à ne se nourrir que d’herbe et de foin, elle se passe très volontiers d’aliment. Elle n’est pas gourmande non plus en frais vétérinaires et, très appropriée à la conduite en plein air, elle dispense de bâtiments, argumente l’éleveur.
La Hereford profite également de l’engouement actuel pour les viandes grasses persillées des races anglo-saxonnes, comme l’Angus. La réalité du marché est là aussi, puisque l’enseigne Buffalo Grill consommerait 1 300 carcasses/jour. L’OS Hereford France connaît tous les circuits commerciaux qui s’offrent à ses adhérents et tient à en maîtriser les débouchés  et les prix. Profitant de l’expansion de la race, les éleveurs français de Hereford n’ont pas de mal à écouler leurs animaux reproducteurs. Les génisses de qualité inscrites sont littéralement prises d’assaut, confie Jean-François Protheau. En 2016, pour faire face à cette demande, l’OS a du importer 80 femelles en provenance de Hollande et de Grande-Bretagne...

Marc Labille

votre publicité
photo article

égalim en Bourgogne-Franche-Comté - Un séminaire régional pour voir plus loin

[En ligne le 19-10-2017]

photo article

Démonstration Valtra/Kuhn à la Barotte - Les Ets Morisot cultivent l’ambiance familiale

[En ligne le 16-10-2017]

photo article

Démonstrations estivales Agrisem - Le Démo Tour 2017 est passé en Bourgogne

[En ligne le 16-10-2017]

RECHERCHE

ÉDITION N°1447

La une

LIENS EXTERNES

METEO

PUBLICITE

votre publicité

NEWSLETTER

Inscrivez vous à la Newsletter pour être toujours informé

Réseaux