Abonnement Nous Contacter Participer Petites annonces Publications légales Extranet

COTE D'OR

[Article mis en ligne le 03-08-2017]

Syndicalisme

Le ministre attendu de pied ferme

photo article
Les présidents Fabrice Faivre et François-Xavier Lévêque invitent le plus grande nombre d’agriculteurs à se rendre le 10 aôut à Étormay, pour la visite de Stéphane Travert.
photo article
Le rendez-vous en préfecture s’est déroulé vendredi dernier. De nombreux sujets ont été abordés, en plus de la problématique de l’ICHN : baisse des aides PAC en Côte d’Or, prix payés aux producteurs, réglementations et procédures administratives qui limit
Un bureau exceptionnel FDSEA/JA s’est tenu lundi matin à Bretenière. Les récentes prises de décisions du ministère de l’Agriculture ne «passent pas».
Le verre qui fait déborder le vase : le «chèque en blanc» de 850 millions d’euros laissé par l’ancien ministre Stéphane Le Foll devra être payé par les agriculteurs eux-mêmes, par un transfert de financement du premier vers le second pilier. «Ce n’était vraiment pas le moment vu le contexte économique. Nous sommes victimes d’un véritable hold-up. Il faut trouver l’argent ailleurs» indique fermement le président de la FDSEA Fabrice Faivre. Une délégation agricole s’était justement rendue trois jours plus tôt en préfecture alerter de la fragilité inquiétante des exploitations en zones intermédiaires. Doublement déçus (par le nombre de parlementaires présents et par la qualité des échanges), les représentants d’OPA ont exigé la venue du ministre de l’Agriculture Stéphane Travert dans un délai de deux semaines à compter de cette rencontre en préfecture. Une visite qui devra être accompagnée d’engagements, contrairement aux dernières venues de son prédécesseur.

Rendez-vous le 10 août
La venue de Stéphane Travert a été annoncée mardi en fin de matinée. La visite se déroulera jeudi 10 août à Étormay chez Jean-Claude Philisot. Faute du manque d’avancées concrètes dans la reconnaissance des spécificités du département, la FDSEA et les JA attendent cette rencontre de pied ferme. Fabrice Faivre, entouré de François-Xavier Lévêque et Vincent Lavier, présidents respectifs des JA et de la Chambre d’agriculture, rappelait lundi que les exploitations côte-d’oriennes ne pouvaient continuer de «donner» alors que leurs potentiels et leurs soutiens font déjà partie des plus faibles du pays : «les dernières moissons ont encore fragilisé les exploitants des zones considérées. Ils ne s’en sortent pas depuis plusieurs années. Les zones intermédiaires ne sont toujours pas reconnues et nous devons trouver des solutions de toute urgence».

Aurélien Genest

votre publicité
photo article

Une annulation, une manif et un rendez-vous parisien plus tard... - Le ministre «à l’écoute», mais les professionnels restent sur la réserve

[En ligne le 17-08-2017]

photo article

Châtillonnais - Un rendez-vous à ne pas sécher

[En ligne le 10-08-2017]

photo article

Zones à faibles potentiels - Cela ne peut plus durer

[En ligne le 10-08-2017]

RECHERCHE

ÉDITION N°1438

La une

LIENS EXTERNES

METEO

PUBLICITE

votre publicité

NEWSLETTER

Inscrivez vous à la Newsletter pour être toujours informé

Réseaux