Abonnement Nous Contacter Participer Petites annonces Publications légales Extranet

YONNE

[Article mis en ligne le 13-07-2017]

Section des anciens exploitants

L’Yonne terre d’accueil de nouveaux médecins

photo article
L’Assemblée générale de la section des anciens exploitants s’est tenue le 4 juillet dernier, au lycée La Brosse.
photo article
Le Docteur Bernard Chardon et Dominique Verrien, Maire de Saint-Sauveur-en-Puisaye et présidente des Maires Ruraux de l’Yonne.
photo article
L’heure d’une retraite bien méritée pour Martine Nigon, entrée à la FDSEA de l’Yonne le 22 avril 1991, qui avait en charge depuis près de 20 ans, la section des Anciens Exploitants.
photo article
Près d’une centaine d’adhérents et invités étaient présents.
L’Assemblée générale de la Section des anciens exploitants s’est déroulée le 4 juillet dernier, avec pour fil conducteur des interventions, la pénurie de médecins et l’accès aux soins pour tous dans le département.
Un nom et un prénom étaient dans tous les esprits ce mardi matin, sur les bancs et à la tribune de l’amphithéâtre de La Brosse : ceux de Marcel Huré, président de la section et figure tutélaire du syndicalisme agricole icaunais. Souffrant, il lui aura été dans l’impossibilité d’assister à l’assemblée générale et nombreux auront été les mots de sympathie à son encontre, au fil des interventions de chacun. Première vice-présidente de la section, Marie-Jeanne Rondeau a assuré l’intérim et ouvert les travaux de la matinée, devant une centaine d’invités et adhérents.
Multipliant au cours de l’année écoulée réunions de bureau et du conseil d’administration, les Anciens Exploitants ont notamment entamé un partenariat avec le lycée de Champs sur Yonne, avec pour objectif de dresser le lien entre l’agriculture d’hier, celle d’aujourd’hui et l’enseignement prodigué dans l’établissement, comme l’a rappelé le nouveau secrétaire général de la section, Bernard Drujon. Initialement prévues au premier semestre 2017, les réunions organisées en partenariat avec la MSA se tiendront les 7 et 14 novembre prochain, à Saint-Clément et Auxerre, autour du thème «Bien vieillir», avec l’intervention de membres de la Mutualité Française  et d’animateurs d’échelons locaux de la MSA.
C’est Agnès Soliveau, seconde vice-présidente de la section, qui a lu le rapport d’orientation écrit par Marcel Huré. Avec comme à l’habitude, en filigrane, derrière les mots, le sens de l’humain : «notre rôle, c’est également de consolider notre famille syndicale, en recherchant de nouveaux adhérents. Il incombe à chacun de nous de la faire. Osons aborder le voisin qui n’est pas antipathique, peut-être finira t-il par nous rejoindre… Nous avons encore du pain sur la planche Tant mieux, les projets aident à vivre !» Et ce rappel des combats syndicaux de toujours : «à quand les 25 meilleures années pour le calcul des petites retraites agricoles ? À quand les 85% du Smic par le biais de la solidarité nationale?»
Assistait également à cette Assemblée générale, Jacques Chalumeau, nouveau président de la Section Régionale des Anciens Exploitants Bourgogne Franche-Comté. Ancien producteur laitier installé en Gaec avec son frère en polyculture élevage, ce jurassien de 73 ans succède ainsi au Saône-et-Loirien Paul Billonnet.

Des aides financières pour inciter à s’installer dans l’Yonne
Médecin généraliste pendant plus de 35 ans, Bernard Chardon est depuis 3 ans en charge pour le Conseil départemental, d’une réflexion sur les problèmes de santé dans l’Yonne, notamment au niveau démographique. Le département compte aujourd’hui 226 médecins généralistes, après en avoir perdu 20% depuis 5 ans. Un déficit qui s’explique essentiellement par le non remplacement des médecins partant en retraite. Le Docteur Chardon se refuse toutefois à parler de désertification médicale : «un mot que je ne veux plus entendre ! Que l’on soit en certains endroits, dans un désert rural, c’est vrai, mais on ne peut parler de désertification médicale alors qu’un millier de médecins est inscrit au Conseil de l’ordre de l’Yonne. Qu’ils soient mal répartis est une chose, mais il faut savoir que Paris a perdu autant de généralistes ces cinq dernières années, même si les raisons ne sont pas les mêmes». Après avoir dans un premier temps, contribué à multiplier les maisons de santé pluridisciplinaires, financées à hauteur de 250 000 € par unité, le département a mis en place il y a un an, un plan santé, visant à inciter de jeunes médecins à s’installer dans l’Yonne. Plusieurs bourses sont ainsi octroyées pour aider financièrement les étudiants venant y effectuer leurs stages : «il est important que nous aidions les étudiants en médecine, qu’ils séjournent en internat ou en externat, car on dit toujours qu’un stage réussi en médecine libérale, c’est plus tard  une installation garantie». Une bourse d’enseignement peut également être allouée, d’un montant de 40 000€ finançant les 3 années d’internat, avec en contrepartie l’engagement pour le nouveau médecin, d’exercer dans le département pour une période minimum de
5 ans. Une politique de communication qui porte ses fruits, puisqu’à ce jour, 33 demandes de bourses ont été effectuées, favorisant l’installation de 15 nouveaux médecins.
Maire de Saint-Sauveur-en-Puisaye et présidente des Maires Ruraux de l’Yonne, Dominique Verrien a pour sa part évoqué le projet de «Maison des Internes» porté par sa commune, visant à faciliter leur hébergement lorsqu’ils sont en stage à la Maison de santé de Saint-Sauveur. Prévue pour ouvrir à la saison prochaine, elle comporterait 5 chambres d’hôte, autour d’un espace partagé.

Dominique Bernerd

votre publicité
photo article

Agriculture biologique - En conversion et en colère...

[En ligne le 21-09-2017]

photo article

Groupama PVL - Balade royale pour Petits Princes

[En ligne le 14-09-2017]

photo article

Circuits courts - Enquête auprès des agriculteurs de l’Yonne

[En ligne le 14-09-2017]

RECHERCHE

ÉDITION N°1443

La une

LIENS EXTERNES

METEO

PUBLICITE

votre publicité

NEWSLETTER

Inscrivez vous à la Newsletter pour être toujours informé

Réseaux