Abonnement Nous Contacter Participer Petites annonces Publications légales Extranet

NIEVRE

[Article mis en ligne le 06-07-2017]

Diversification

à l’hôtel des Gâtines, les clients sont chouchoutés

photo article
Gérard Crétet et Cyrille Forest proposent un accueil simple à des clients en quête de calme et de convivialité.
photo article
Certaines chambres ont été refaites à neuf dans une déco chaleureuse.
photo article
Principal atout de l’Hôtel des Gâtines : son cadre champêtre.
Un petit écrin de verdure non loin de l’autoroute A77 et à 1,5 km de Cosne-sur-Loire, l’hôtel des Gâtines est l’endroit idéal pour trouver calme et repos, et découvrir les richesses de la région. Une formule gagnante sur laquelle a parié l’agriculteur Cyrille Forest.
Depuis qu’il a repris l’affaire en 2015, Cyrille Forest ne chôme pas. Et c’est tout sourire qu’il observe le chiffre d’affaires de son hôtel augmenter et les chambres qui ne désemplissent pas. Vice-président de la FDSEA de la Nièvre, éleveur, président de la Safer, et maintenant gérant d’un hôtel deux étoiles, décidément, Cyrille n’en finit pas de multiplier les cordes à son arc. En 2015, l’agriculteur compte une quarantaine d’années à son compteur.

L’emprunt finit d’être remboursé à la banque. L’avenir s’annonce serein et sans surprise. Mais justement, la tranquillité, Cyrille aime oui mais avec modération. Bouillonnant et plein d’idées, il préfère encore l’aventure et les paris risqués. «J’arrivais à 40 ans et mes principaux emprunts agricoles finis, je me suis dis, bon qu’est-ce que je fais ? Est-ce que je passe le reste de mes soirées devant Julien Lepers ?» Il n’y aura pas plus de Julien Lepers que de soirées télé. Il y a deux ans, Cyrille Forest a vent de cet hôtel mis en vente à quelques kilomètres de son exploitation. «Ce fût le hasard complet, se souvient-il, j’ai croisé la gérante lors d’une soirée et je me suis dit pourquoi pas». Le plus dur restera de convaincre le banquier. Au courant des travaux programmés à la centrale nucléaire de Belleville, et de la volonté d’EDF de faire marcher l’économie locale, Cyrille Forest signe une convention de location avec EDF, ce qui lui permet d’ouvrir un prêt à la banque. Quelques travaux de réfection de la cour, une petite modernisation de la déco, et voilà l’hôtel réouvert à la location à l’automne 2014. La fréquentation va dépasser toutes les espérances de l’agriculteur.
Epaulé par Gérard Crétet, un ancien agent de l’ONF, Cyrille Forest inscrit son hôtel deux étoiles sur le site Booking.fr. Les commentaires flatteurs des premiers clients vont vite faire le tour de la toile. Les réservations se multiplient. En 2015, Cyrille Forest comptabilise 1200 réservations, puis 2200 en 2016. En l’espace de deux ans, le chiffre d’affaire à triplé. Aujourd’hui, l’agriculteur en est à 75% d’occupation pour les 14 chambres de son hôtel. Son atout principal : le cadre champêtre doublé d’un accueil chaleureux. Situé au pied du péage de l’A77, dans un Val de Loire que ne boudent pas les touristes, proche des vignobles de Sancerre et de Pouilly et à 15 km seulement du château de Guédelon, l’hôtel des Gâtines fait office d’ «hébergement de campagne». La «destination repos idéale» où les clients peuvent déjeuner sous une pergola fleuri, pour le même tarif que celui proposé par de grandes chaînes comme Ibis ou Formule 1. Des promenades à poney sont proposées aux enfants et une restauration confectionnée par restaurateurs et traiteurs locaux est possible sur réservation. Tous les matins, dans la salle du petit déjeuner, qui peut aussi être louée comme salle des fêtes, un film de promotion touristique de la région est diffusé. De quoi démarrer la journée sous de meilleurs auspices qu’avec les informations moroses des chaînes d’infos en continu.

Promouvoir la région
«Il y a beaucoup de gens qui viennent le week-end et qui veulent du clé en main, explique Gérard Crétet, pour qui le sourire d’un client est déjà la plus belle des récompenses. Nous leur proposons un cadre campagnard, convivial, qu’ils peuvent s’approprier et nous les orientons vers les sites touristiques de la région». Véritable annexe de l’office du tourisme, l’hôtel est le point de départ rêvé pour découvrir les richesses de la région. «Notre but, c’est aussi de défendre le territoire, poursuit Gérard. On essaie de faire vivre l’économie locale quand on indique tout ce qu’il y a de bon à voir et à manger. C’est cet accueil là qui fait notre force et que l’on privilégie». Un accueil convivial qui va de pair avec la solide cohésion de l’équipe. Cyrille Forest emploie aujourd’hui deux salariées à 25h. Là aussi, c’est une fierté pour l’agriculteur, «heureux de participer à l’économie locale» et pour qui «ses employés ne sont pas des numéros mais des personnes qui participent pleinement à toutes les prises de décision».
Au-delà de la satisfaction de créer de l’emploi, Cyrille Forest est aussi enchanté par le contact avec les clients. C’est l’occasion pour lui de parler de son métier d’agriculteur et d’inciter les gens à changer leur regard. «Au-delà de la diversification de mon activité, c’est une ouverture, cela ouvre les horizons. On est en relation avec tout type d’acteur économique, de l’ouvrier au cadre». En passant par des rencontres plus incongrues... comme un célèbre danseur et chanteur de zumba, accompagné de ses danseuses brésiliennes, ce richissime russe venu faire saillir son chien dans un élevage de levriers espagnols, cet agriculteur australien accompagné de son pilote d’hélicoptère ou encore... le fondateur d’élephant Bleu, heureux qu’on lui ait réservé sans le savoir la chambre bleue. Des anecdotes, légères et croustillantes, Cyrille Forest en compte à la pelle. Il pourrait en faire des chroniques désopilantes et réalistes, car son hôtel est à l’image du monde, authentique, coloré et hétéroclite.

Céline Clément

votre publicité
photo article

Chambre d’agriculture - Un maillon solide pour faciliter le circuit court

[En ligne le 21-09-2017]

photo article

Dans les allées du concours national du Herd Book Charolais Olivier Dessauny de Magny Cours - échanger, se montrer et commercer

[En ligne le 14-09-2017]

Juridique - De nouveaux statuts pour les Cuma

[En ligne le 14-09-2017]

RECHERCHE

ÉDITION N°1443

La une

LIENS EXTERNES

METEO

PUBLICITE

votre publicité

NEWSLETTER

Inscrivez vous à la Newsletter pour être toujours informé

Réseaux