Abonnement Nous Contacter Participer Petites annonces Publications légales Extranet

BOURGOGNE

[Article mis en ligne le 29-06-2017]

Agriculture biologique

Les agrobiologistes de Bourgogne en manif au Conseil à Dijon

photo article
Les groupements d’agrobiologistes de Bourgogne ont fait part de leur exaspération face aux retards accumulés sur 2015 et au «flou» qui accompagne les paiements en cours. Sophie Fonquernie, vice-présidente du Conseil régional, Vincent Favrichon, directeur
Les groupements d’agriculteurs bio de Bourgogne se sont retrouvés devant le Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté à Dijon pour manifester leur exaspération de voir une nouvelle fois les derniers paiements 2015 reportés. Ils considèrent que cette situation intenable pour les agriculteurs bio appelle des mesures spécifiques.
Leur dernière manifestation devant le siège du Conseil régional à Dijon remonte à 2015. À l’époque il s’agissait d’alerter les instances régionales sur la nécessité d’anticiper comptablement la vague de conversions qui s’annonçait alors.
Les événements leur ont donné raison depuis, mais ce déplacement à Dijon se trouvait nécessité par une autre actualité  : les aides de 2015 souffrent toujours d’un retard de paiement qui met à mal les trésoreries des exploitations bio déjà fort malmenées par les caprices du climat.
De réunion en réunion et de report de paiement en nouveau report, les réponses aux questions restent les mêmes sur le fond, mais la bonne volonté ne suffit pas à débloquer la situation, en l’occurence le solde des paiements 2015. Pour 2016, les avances se débloquent petit à petit, mais «dans le flou le plus total» regrette Philippe Camburet, président des Agrobiologistes de l’Yonne qui emmenait la délégation au Conseil régional ce 20 juin.
Flou d’un côté sur fond de promesses réitérées, exaspération de plus en plus palpable de l’autre... «Il faut en  sortir». Philippe Camburet et les représentants bio ont demandé à leurs interlocuteurs du jour, Sophie Fonquernie, vice-présidente du Conseil régional en charge de l’agriculture et Vincent Favrichon, directeur de la Draaf BFC rejoints par le directeur de l’ASP régionale (Agence de services et de paiement), de créer une cellule de crise qui facilite le traitement des dossiers au cas par cas.
Ce dispositif présenterait aussi l’avantage d’unifier ce traitement, organisé aujourd’hui au plan départemental.
Pour Philippe Camburet et les bios de Bourgogne, la situation de blocage actuelle est d’autant plus préoccupante, que la future Pac se profile à l’horizon. «Qu’en sera-t-il en 2018, 2019, 2020  ? Il va falloir sérieusement retravailler la maquette financière» prévient le président des agrobiologistes de l’Yonne. Tout en souhaitant que le Programme régional de développement agricole qui devrait être présenté à l’automne, clarifie les orientations de la Région, notamment sur la bio et son avenir.
En attendant rendez-vous a été pris à la Préfecture de Région pour le jeudi 29 juin.

Anne-Marie Klein

votre publicité
photo article

Viande bovine - Les défis de l’adaptation à la demande

[En ligne le 16-11-2017]

photo article

Consommation - Végétariens, véganes, sans gluten... Les «sans...» influencent l’alimentation des Français

[En ligne le 09-11-2017]

photo article

Crise du beurre - La guerre des prix fait toujours rage

[En ligne le 09-11-2017]

RECHERCHE

ÉDITION N°1451

La une

LIENS EXTERNES

METEO

PUBLICITE

votre publicité

NEWSLETTER

Inscrivez vous à la Newsletter pour être toujours informé

Réseaux